Chez Thomas Bernhard à Steinhof

Auteur : Israël Eliraz

Après avoir écrit deux pièces de théâtre, Israël Eliraz, né à Jérusalem, se consacre exclusivement à la poésie. Polyglotte et fin connaisseur de la langue française, il supervise lui-même les traductions (14 recueils traduits). Bien connu du public français amateur de poésie, ses trois derniers recueils, Petit Carnet du Levant, Abeilles/Obstacles et Comment entrer dans la maison…, ont connu un grand succès d’estime ; la plupart des revues spécialisées les ont remarqués.

"l’enfant traite l’arbre
comme un texte
polyphonique

Il grimpe dans une partitiion

où chaque branche est la
substance d’un rêve

Ce fut le seul bonheur
inattendu, inconnu, bruyant

C’était le moment d’équilibre
de joie aussi proche
que ta bouche"

Paru le 1er novembre 2006

Éditeur : José Corti

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.