Charles Cros

Né dans l’Aude à Fabrezan en 1842, Charles Cros fut toute sa vie un passionné de littérature et de sciences. Un temps professeur de chimie à l’Institut parisien des Sourds-Muets (1860-1863), il se consacre ensuite plus spécifiquement à la recherche scientifique.
Présent à l’Exposition Universelle de 1867 pour un prototype de télégraphe automatique, il proposa en 1869 à la Société française de photographie un procédé de photographie en couleurs qui est à l’origine de l’actuel trichromie.
Tout en communiquant ses recherches à l’Académie des Sciences (il exposera en 1977 le principe d’un appareil de reproduction des sons qu’il nomma paléophone) il fréquente la bohème littéraire de l’époque (Verlaine, Villiers de l’Isle-Adam, etc.) jusqu’à sa mort en 1888.

En son honneur a été créée l’Académie Charles-Cros qui récompense chaque année les meilleurs disques.

Bibliographie

  • Le coffret de santal / Le collier de griffes, préface de Louis Forestier, Éditions Flammarion, 2011.
  • Œuvres complètes, Éditions du Sandre, 2010.
  • Le Caillou mort d’amour et autres contes : Contes d’anticipation, Contes sens dessus dessous, Proses éparses, Éditions Ombres 2006.
  • Le Coffret de santal, préface d’Hubert Juin, Poésie/Gallimard, 1972.
  • Le Collier de griffes, préface d’Hubert Juin, Poésie/Gallimard, 1972.
  • Charles Cros - Tristan Corbière, Œuvres complètes, édition de Pierre-Olivier Walzer et Louis Forestier, Bibliothèque de la Pléiade, 1970.