Champ social éditions

Contact

34 bis rue Clérisseau

30000

Nîmes

Jusqu'où le silence de Régine Foloppe

1er février 2006

Jusqu’où le silence de Régine Foloppe

Extrait
Que retient le nageur
en n’atteignant jamais le point
quand son énigme devient le lac
le soir nous pousse en lui
dans ce qu’il ferme
l’arbre se déplie
on renoncerait
mais un jour s’échappe
où l’on entre
ensemble dans le corps

Poème
de l’instant

Treizième poésie verticale

Aujourd’hui je n’ai rien fait.
Mais beaucoup de choses se sont faites en moi.

Des oiseaux qui n’existent pas
ont trouvé leur nid.
Des ombres qui peut-être existent
ont rencontré leurs corps.
Des paroles qui existent
ont recouvré leur silence.

Ne rien faire
sauve parfois l’équilibre du monde
en obtenant que quelque chose aussi pèse
sur le plateau vide de la balance.

Roberto Juarroz, Treizième poésie verticale, traduit de l’argentin par Roger Munier, Librairie José Corti, 1993.