Ce qui restera

Issa Makhlouf

Parfois
je me lève
j’ouvre les bras
et j’étreins l’air

Issa Makhlouf, Ce qui restera.Traduit de l’arabe par Abdellatif Laâbi. Le Castor Astral, 2022.

Poème
de l’instant

Louis-Philippe Dalembert

Cantique du balbutiement

ce jour-là
face à la mer caraïbes
j’ai rêvé d’un poème
qui nulle part ne commence
ou alors de l’enfance
et nulle part ne finit

Louis-Philippe Dalembert, Cantique du balbutiement, Éditions Bruno Doucey, 2020.