Carte muette d’Alain Lambert

Carte muette d'Alain Lambert

Ce texte, l’un des derniers d’Alain Lambert, disparu le 9 mai 2008, est le cinquième ouvrage du poète aux éditions. Æncrages & Co.
Des tableaux de sa Bretagne natale mêlant vagues rochers et fragments de vie évanescents dressent la carte muette d’une méditation mélancolique et poétique.
Des linogravures de Jean-Gilles Badaire, traces et vestiges des lieux de la mémoire, viennent ponctuer cette fuite du temps, cette vacuité de l’espace.

D’origine bretonne, Alain Lambert a vécu à Menton et est décédé en 2008.
Violoncelliste, il fut Premier Prix de violoncelle, Premier Prix de musique de chambre et diplômé de musique de chambre du Conservatoire National Supérieur de Paris.
Il a représenté la Principauté de Monaco aux Biennales Internationale de Poésie de Knokke-Heist, puis de Liège de 1974 à 2008 et fut président du jury du Prix Antonin Artaud à Rodez.
Alain Lambert reçu le prix Antonin Artaud pour L’entretien d’hiver publié aux éditions Æncrages en 1996 et a fait l’objet d’un hommage lors de l’édition 2008 du marché de la poésie de Paris.

Paru le 1er février 2010

Éditeur : Aencrages&Co

Genre de la parution : Livre d’artiste

Poème
de l’instant

Louis Aragon

L’amour qui n’est pas un mot

Ma vie en vérité commence
Le jour que je t’ai rencontrée
Toi dont les bras ont su barrer
Sa route atroce à ma démence
Et qui m’as montré la contrée
Que la bonté seule ensemence

Tu vins au cœur du désarroi
Pour chasser les mauvaises fièvres
Et j’ai flambé comme un genièvre
À la Noël entre tes doigts
Je suis né vraiment de ta lèvre
Ma vie est à partir de toi

Louis Aragon, « L’amour qui n’est pas un mot », Le roman inachevé, Éditions Gallimard.