Carnets nomades de Nathalie Nabert

Carnets nomades de Nathalie Nabert

"Partir.

Le mal qui nous pousse
Est un mal d’aube et de crépuscule.
Commencer puis finir.
Inventer un sillage de lumière.

Le jour va, vient, s’en retourne.
Fleurs du matin émerveillées,
Fleurs du soir désabusées."

Paru le 1er avril 2011

Éditeur : Ad Solem

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Louis Aragon

Les Poètes

Je peux me consumer de tout l’enfer du monde
Jamais je ne perdrai cet émerveillement
Du langage
Jamais je ne me réveillerai d’entre les mots.

Louis Aragon, Les Poètes, « Le Discours à la première personne », Éditions Gallimard, 1976.