Carnets du veilleur de Jean-Pierre Jossua

Carnets du veilleur est le premier livre de Jean-Pierre Jossua publié par les éditions Arfuyen. En peu d’hommes la culture théologique s’allie avec une si vive sensibilité spirituelle et à une si profonde connaissance de la poésie. Créateur du concept de « théologie littéraire », il ne pouvait se faire qu’Arfuyen ne le rencontre un jour. Ce petit livre de réflexions construit en trois moments (Tourné vers l’avenir, L’année devant soi et L’amandier fleurira) en est l’heureuse occasion.

Jean-Pierre Jossua est né à Paris en 1930, d’une famille d’origine judéo-espagnole, agnostique depuis plusieurs générations.
Parmi ses œuvres les plus récentes concernant la littérature, on citera : La Littérature et l’inquiétude de l’absolu (Beauchesne, 2000) ; La Chèvre du Ventoux. Journal pour chercher la sagesse. (Cerf, 2001) ; Une Vie (Desclée de Brouwer, 2001) ; Figures présentes, figures absentes. Pour lire Philippe Jaccottet (L’Harmattan, 2002), La Passione dell’Infinito nella letteratura (Argo, 2005).

Paru le 1er juin 2006

Éditeur : Arfuyen

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Les quatre coins du cœur

Un garçon qui, avec le courage des simples, aimait ce qu’il désirait, admettait ce qui l’émouvait, bref, s’y livrait sans se débattre. Naïvement, comme plus personne – ou si peu – n’en avait la possibilité, le courage ou la simplicité en ce siècle.

Françoise Sagan, Les quatre coins du cœur, Éditions Plon, 2019.