Captures

Auteur : Sandra Moussempès

Captures

SON PERE EN SONGE REEL ASSIS DANS UN CAFE I

juste à sa droite, lisant un journal
avec des mains gracieuses (et rudes)

cet homme sur la terrasse ressemble à mon père
je veux lui parler mais une femme rigide s’assoit près de lui
jamais ils ne se regardent jamais ils ne se parlent
il me regarde souvent par contre mais pour les bonnes raisons je ne sais pas

Sandra Moussempès compose des séquences narratives aux vers parfois très brefs, sans s’interdire au besoin une prose elliptique, lapidaire, qui ne relève jamais d’un maniérisme superficiel. On retrouve dans ce recueil un univers troublé, troublant, où défilent les images glacées d’un monde sans relief, brusquement traversées par les pulsions d’un déisr noué.

Paru le 8 avril 2004

Éditeur : Flammarion

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Ana Istarú

Saison de fièvre

Yo soy el día.
Mi pecho izquierdo la aurora.
Mi otro pecho es el ocaso.

Je suis le jour.
Mon sein gauche l’aurore.
Le droit, le crépuscule.

Anna Istarú, Saison de fièvre, Traduit de l’espagnol (Costa Rica) par Gérard de Cortanze, La Différence, Éditions Unesco, 1997.