Cairn 15 Arbres domestiques / arbres sauvages

Les 2 versants nature/culture sont évoqués poétiquement par Jacqueline Held : « Arbre sage, arbre docile,/Peigné, brossé, toiletté/Arbre sauvage, arbre fou,/Escaladant/La lune et les étoiles ». Chacun son rapport à l’arbre. Dan Bouchery apprend à dessiner avec un peuplier pour modèle puis relâche dans la nature une pousse de marronnier qui poussait dans sa cuisine. Catherine Leblanc esquisse le cyprès, « silhouette de Giacometti ». Fabrice Marzuolo évoque « Les arbres dans la ville » comme dit la chanson des années 70 de Maxime. Guy Chaty décrit le peuplier et le « frémissement haletant de chacune de ses milliers de feuilles, qui contraste avec l’immobilité tranquille du tronc ». Puis l’érable de Luce Guilbaud, le citronnier et le figuier de Constantin Kaïteris, le pamplemoussier exubérant de fruits de Daniel Biga, le cerisier en fleur de Ghislaine Lejard, le tilleul bruissant de hannetons et de scarabées dorés de Béatrice Machet-Franke. Les rêves de cabanes dans les arbres de Marcel Migozzi et Danielle Georges, la ronde des arbres : baobab, noyer, seringat, eucalyptus de Jean-Claude Touzeil. Claude Held s’interroge : « Faut-il être dans le vent ? ».

Paru le 1er septembre 2014

Éditeur : Gros Textes

Genre de la parution : Revue

Poème
de l’instant

If

If you can dream - and not make dreams your master ;
If you can think - and not make thoughts your aim ;
If you can meet with Triumph and Disaster
And treat those two impostors just the same ;

Et si tu peux rêver sans n’être qu’un rêveur
Et que tu peux penser sans n’être qu’un penseur,
Si Triomphe et Désastre croisent ton chemin
Et que face à ces pièges tu sais rester serein ; …

Rudyard Kipling, extrait de If