Cahiers de poésie verte

Contact

Le Gravier de Glandon

87500

Saint-Yrieix-La-Perche

Friches 117

1er avril 2015

Friches 117

Albertine Benedetto
Seamus Heaney
Cahiers de textes
Alain Richer
Emmanuelle Le Cam
Marie-Line Jacquet
Christian Le Roy
Jean Péchenart
Isabelle Rebreyend
Marcel Lapeyre
France Burghelle Rey
Marie-Claude Bourjon
Dominique Marbeau

Friches n°116

1er novembre 2014

Friches n°116

Béatrice Marchal
Spécial Prix Troubadours / Trobadors 2014

Friches 112

1er juin 2013

Friches 112

Hors champ :
Joan Maria Petit
Invité de l’hiver : Daniel Biga
Dossier dirigé par Alain Freixe
Cahiers de textes
Anne-Marie Bernad
Estelle Cantala
Michel Dunand
Claude Luezior
Olivier Massé
Mireille Privat
Frédéric Vitiello
Khaled Youssef
Sur la table inventée
Béatrice Bonhomme, Béatrice Marchal, Richard Rognet et James Sacré.

Friches n°100

1er janvier 2009

Friches n°100

25 poètes pour 25 ans en poésie
Albarède, Biedermann, Bonnet, Bono, Bourdelas, Charcosset, Chaty, Darpeaux, De Brito, Fabi, Freixe, Gonnet, Joyaux, Kerbellec, Lacouchie, Leprêtre, Malherbet, Martin, Momeux, Poëls, Richer, Roussos, Supervielle, Tixier, Vidal.

Nos limites sont de cendres de Vincent Bouton

1er novembre 2008

Nos limites sont de cendres de Vincent Bouton

Prix Troubadours 2008

12 poètes, 12 voix(es)

1er janvier 1997

12 poètes, 12 voix(es)

Anthologie critique précédée de Une crise profonde
Blot, Bourdelas, Clancier, Courtaud, Clancier, Delpastre, Laborie, Lacouchie, Lavaur, Mazeaufroid, Peurot, Rouffanche, Thuillat

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.