Bogolan

Auteur : Julien Delmaire

Bogolan

Le bogolan est un tissu traditionnel teint suivant une technique ancestrale utilisée en Afrique de l’Ouest. Le bogolan est le réceptacle d’une énergie vitale, il est notamment utilisé pour protéger les jeunes circoncis.
Un homme revient dans le quartier de sa jeunesse. Il a traversé des océans de mépris, il s’est fourvoyé aux mirages de l’Europe. Il reconnaît les rues de son enfance, les parfums, les couleurs immuables. Quelque chose a changé en lui, une plaie s’est infectée, il colporte trop d’amertume et de rêves déchus, l’alcool n’arrange rien, et le voilà perdu au milieu des vestiges de son passé. Les voisins le fuient comme une lèpre et l’homme dérive, étranger dans sa propre ville. Seule demeure, fidèle comme une ombre, la tendre figure de sa mère, qui le réchauffe dans la solitude des nuits sans fond.
En quarante poèmes, se dessine un quartier, Thiaroye, faubourg populaire de Dakar au Sénégal. Quarante fragments comme des tableaux psychédéliques, quarante chorus pour reconstituer la mémoire d’un homme blessé, d’une ville pauvre qui hurle sa fierté dans une partition de jazz solaire.
Bogolan est un texte à la fois hermétique et familier, un chant d’une suffocante modernité.

Paru le 1er mars 2015

Éditeur : Le Temps des cerises

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Emmanuel Moses

Il était une demi-fois

Donnez-moi un mot
J’en ferai deux, j’en ferai trois
Et puis cent, et puis mille
Et quand je ne pourrai plus compter
Je repartirai en arrière
Jusqu’au tout premier
Qui sera le dernier.

Il était une demi-fois, Emmanuel Moses, illustré par Maurice Miette, Éditions Lanskine, 2019, p.32.