Bleu autour

Nouvelle collection de poésie

Contact

11 avenue Pasteur

03500

Saint-Pourçoin-sur-Sioule

Après moi le bonheur de Ozdemir Asaf

1er mars 2017

Après moi le bonheur de Ozdemir Asaf

Homme libre, funambule des mots, de peu de mots, de peu de vers, le grand poète turc Özdemir Asaf (1923-1981) s’affranchit des codes de la poésie de son temps. Il invente une langue, crée un désordre ludique et, d’un poème l’autre, se perd, vous perd, se retrouve, vous déplace…
Journaliste, imprimeur, traducteur d’auteurs français (Apollinaire, Hugo, Éluard…), proche du nouvelliste Sait Faik et du poète Behçet Necatigil, il a laissé une œuvre existentialiste, quête de l’être et de l’autre, quête de «  toi  (…)

J'ai vu la mer : anthologie de poésie turque contemporaine

1er mars 2010

J’ai vu la mer : anthologie de poésie turque contemporaine

"J’étais petit, tout petit,
J’ai jeté ma ligne dans la mer ;
D’un coup grouillèrent les poissons,
J’ai vu la mer."
Orhan Veli

Nord profond d'Olav H. Hauge

1er mars 2009

Nord profond d’Olav H. Hauge

Olav H. Hauge (1908-1994) est considéré comme le plus grand poète norvégien de la seconde moitié du XXe siècle.
Par leur simplicité, leur densité, leur concision, ses poèmes recèlent l’évidence et le mystère des choses, une présence au monde immédiate, où l’humour, le dé­sespoir, la joie et la paix ont leur place. On pense à Bashô, Char, Hölderlin, Michaud, qu’il a lus.
Préface de François Graveline
Traduit du néonorvégien par François Monnet
Des photographies de François Monnet, prises dans les fjords (…)

Constantinople n'attend plus personne de Mehmet Yashin

1er mars 2009

Constantinople n’attend plus personne de Mehmet Yashin

Mehmet Yashin, né à Chypre en 1958, est aujour­­d’hui l’un des poètes majeurs de langue turque. Traduite dans de nombreuses langues, son œuvre, marquée par l’histoire de Chypre, ne l’avait jamais été en français. Cette anthologie a été composée par lui-même. «  L’espace de mon identité, écrit-il en épilogue, ne peut être que ma poésie. »
Traduit du turc par Alain Mascarou
Constantinople n’attend plus personne
dans la cabine d’interprète il y a une femme aux yeux bleus
nous parlerions avec d’anciennes voix si nous (…)

Và jusqu'où tu pourras d'Orhan Veli

1er mars 2009

Và jusqu’où tu pourras d’Orhan Veli

"Tel est exactement mon boulot,
Chaque matin ke peins le ciel,
Pendant que vous dormez.
Au réveil, vous le trouvez bleu.
Parfois la mer se déchire,
Vous ignorez qui la recoud ;
C’est moi."

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.