Bâton rouge

Auteur : Joël Bastard

Bâton rouge

Voir, voir, voir. Quoi de plus neuf que de voir ! Quoi de plus revigorant, risqué ? Quoi de plus contemporain ? Quoi de plus difficile ? Quoi de plus instructif que de voir ?

Sans carte d’état major en ces terres rouges, les éclats d’un pays, d’une errance, d’une écriture en marche au pas des arbres, des herbes et des visages. Au pas des livres ouverts en chemin, ceux de Xavier de Maîstre, d’Elisée Reclus, de Jacques Lacarrière, de Wang Wei et de bien d’autres. Au pas des villages traversés, des monts et des forêts. Au pas des infimes découvertes qui font le monde : un oiseau, un buisson, un fragment de mémoire, un bouton de culotte, un magnolia, des trappeurs de petites bêtes, un grand buveur de Négrita ou les yeux verts de Béatrice …

Paru le 1er septembre 2010

Éditeur : Virgile/ coll. Ulysse fin de siècle

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.