Bacchus de François Turner

Bacchus de François Turner

Le poème est un poème d’amour. "Sans fins d’amours", comme le précise son sous-titre, en référence au fin amors de la littérature courtoise, le code du "bienaimer", en même temps qu’il fait entendre et dans l’histoire de la littérature et dans celle du sentiment (qui se répondent) du romantique amour sans fin, touchant l’éternité du sentiment lui-même. En même temps encore qu’il s’en dégage, écrit "sans fins d’amours", loin du souci du discours amoureux.

Paru le 1er novembre 2006

Éditeur : L’Act Mem

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Épître V

Pour moi, sur cette mer qu’ici-bas nous courons,
Je songe à me pourvoir d’esquif et d’avirons,
À régler mes désirs, à prévenir l’orage,
Et sauver, s’il se peut, ma raison du naufrage.

Nicolas Boileau, Épître, « Épitre V », 1676.