Atelier de l’agneau

L’Atelier de l’agneau édite des textes contemporains qui ne se regroupent pas sous le genre "poésie" stricto sensu.Il s’ouvre à la traduction, avec une nouvelle collection Transfert qui publient l’autrichienne Friederike Mayrocker traduite par Jean-René Lassale, le croate H. Pejakovic, traduit par Brankica Radic, et bientôt d’autres auteurs (romans, essais…)
Il continue également à publier de nouveaux écrivains francophones dont un livre d’auteur belge par an, connu ou pas (Piet Lincken en 2004, Claude Bauwens en 2005) pour conserver l’origine des éditions.

Publication par an de 10 livres accompagnés de tirage de tête où interviennent des artistes, de 3 livraisons de la revue "Chroniques errantes et critiques" (notes de voyage, critiques de livres et de revues, articles, présentations d’oeuvres d’artistes, entretiens, textes et nouvelles), d’infonet, bulletin mensuel d’informations littéraires, des poèmes sur un ou deux feuillets de luxe.

Edition de poésie

Poésie étrangère

Poésie contemporaine

Editions sonores
3 CD et deux DVD
BOBILLOT CREVEZ LE MATELAS DE MOTS
BOBILLOT EFFETS, MES RIDES
avec DVD : DENIS FERDINANDE : DOLLY ET LES OIES SAUVAGES, film accompagnant le livre THEORIRE, ACTES.

Livres d’artistes

Revue de poésie

Types de livres
Poche et livres de luxe avec gravures, peinture et livre objet.

Année de création
 : 1972

Nombre de parutions par an : 10

Tirage moyen : 500

Auteurs phares : Jacques Izoard - Eugène Savitzkaya, Matthieu Messagier

Accepte de recevoir des manuscrits

Contact
email : at.agneau@wanadoo.fr

Contact

1 Moulin de la Couronne

33220

St-Quentin-de-Caplong

Mamouze

1er octobre 2005

Mamouze

photographie de couverture : « peau de lapin » par Françoise Favretto
les exemplaires de têtes, signés et numérotés comportent un tirage original de la photo de couverture.
le livre-objet de l’éditrice est un exemplaire du livre
avec une photo originale, emballé dans une vraie peau de lapin.
Ce texte datant de 1972 a été publié une première fois en 1998 par l’atelier de
l ’agneau en même temps que la première édition de Cénotaphe.
« Ton corps de pain est une femelle de bois qui fait son lait, sa vie, (…)

Hérodote ou le commencement de l’Histoire et autres poèmes de Karl Krolow

1er octobre 2005

Hérodote ou le commencement de l’Histoire et autres poèmes de Karl Krolow

Traduit de l’allemand par Eric David collection Transfert
« Classique de la modernité », Krolow (1915-1999), un des plus importants poètes de l’Allemagne après 1945, s’intègre ici à une tradition philosophique en référence constante à l’hellénisme : la problématique de l’historicité comme oscillation dialectique entre destin et hasard. La question posée est celle, hégélienne, de l’accomplissement de l’Histoire au-delà du factuel. Rite expiatoire, ou exorcisme progressif des démons de l’histoire humaine, chaque (…)

Effets, mes rides, fragments pour un Retable Païen

15 juin 2005

Effets, mes rides, fragments pour un Retable Païen

Avec un CD OFFERT (20 mn) Poésie VISUELLE ET SONORE Collection ARCHITEXTES
Jean-Pierre Bobillot a publié Crevez le matelas de mots ! dans la même collection en 2000. S’y joignait un CD des textes de l’auteur et de Sylvie Nève avec laquelle il donne des lectures-performances depuis les années 80, années qui furent propices à beaucoup de publications en plaquettes ou revues. Il les réunit ici après quelques ajustements ou refondements. Le lecteur va d’un texte à l’autre sans cesser de sourire et (…)

Bestiaire latéral de Maurice de Gandillac

15 juin 2005

Bestiaire latéral de Maurice de Gandillac

Sous la direction de Jean Ricardou, des ateliers d’écriture ont commencé à la suite de recherches autour de la textique. Le plus fervent élève est Maurice de Gandillac qui publie sa première oeuvre soumise à des contraintes formelles à propos d’une quantité d’animaux imaginaires. Il dénoue ses contraintes légèrement et produit 81 textes de 9 vers chacun, le nombre de lettres du mot ‘bestiaire’, un bestiaire dit latéral, dont les titres sont des anagrammes. Le livre sort l’année de ses 99 ans et le numéro (…)

Tout le monde passe devant les vitrines

1er avril 2005

Tout le monde passe devant les vitrines

Aphorismes :
Ailleurs, il y a des choses aussi.
*
Je dis tout haut ce que personne ne pense.
*
Elle cache des brouillons sous ses robes, des systèmes.
*
Sa jupe couche avec elle.

Abrégé du ciel de François Leperlier

1er décembre 2004

Abrégé du ciel de François Leperlier

Avec 7 cosmophonies en couleur de
Jean Monod
Extrait
"De simples soleils avec la science sur les genoux et la voûte
qui tient dans la main maternelle, et sous la voûte la chute :
un grand lièvre rouge (dans les choses éternelles)."
François Leperlier vit à Paris et en Normandie.
Il a publié dernièrement :
Diana Michener. Épiphanie du corps (photographies de Diana Michener),
Maison Européenne de la Photographie, 2001
Le bon sens de Jean Legrand, in L’amour insolent, La Termitière, 2002 (…)

La mamort

1er novembre 2004

La mamort

de Michel Valprémy et Christophe Manon
"Borgne,
Sagaie qui fouit,
O mon doux coeur, ma tripe sèche !
Bu tourbe (toupie
Saoule)
Et ciguë - sa lie, son chancre
Mamort m’enrôle
Au balcon, au miroir
Cadavre pend. "

Les boites trembleuses d’Anne-Marie Beeckman

1er octobre 2004

Les boites trembleuses d’Anne-Marie Beeckman

"Le monde est dans ma main : un petit globe bleu et toute son eau qui tient en boule. Je possède aussi une petite lune de métal, douce et lumineuse poussière. Et je me leurre tant que je peux.
Je ne possède pas l’oiseau, j’ai sa plume. Pas la montagne, le caillou. pas l’arbre, un peu d’écorce des fruits curieux.Pas le temps, le fossile. Je dispute à la mort de petits squelettes, des cadavres (…)

Des éléments premiers de Piet Lincken

1er juin 2004

Des éléments premiers de Piet Lincken

Dans une perspective cosmopoétique, l’écriture de Piet Lincken est un long travail sur la matière textuelle qui intégre finement le "je" et le monde tous deux décantés. Les corps s’affrontent légèrement, se touchent (un des poèmes a pour thème une visite dans les organes de l’autre), éprouvent leur verticalité dans le cosmos et se resacralisent entre leur peau et le vent.
Piet Lincken est né à Caen en 1969 et vit à (…)

Angle mort de H. Pejakovic

1er juin 2004

Angle mort de H. Pejakovic

traduit du croate par Brankica Radic
Angle mort est le troisième et dernier recueil d’un poète disparu à 36 ans, figure majeure de la littérature croate contemporaine. Sa poésie n’appartient à aucun courant - "disparition de l’appui" disait-il - et se distingue par un lyrisme intime et un travail novateur sur le langage.
"Il sentait que la création d’une poésie qui soit vraiment contemporaine passait par un rapport vif et informé avec son époque". Brankica (…)

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.