Atelier de l’agneau

L’Atelier de l’agneau édite des textes contemporains qui ne se regroupent pas sous le genre "poésie" stricto sensu.Il s’ouvre à la traduction, avec une nouvelle collection Transfert qui publient l’autrichienne Friederike Mayrocker traduite par Jean-René Lassale, le croate H. Pejakovic, traduit par Brankica Radic, et bientôt d’autres auteurs (romans, essais…)
Il continue également à publier de nouveaux écrivains francophones dont un livre d’auteur belge par an, connu ou pas (Piet Lincken en 2004, Claude Bauwens en 2005) pour conserver l’origine des éditions.

Publication par an de 10 livres accompagnés de tirage de tête où interviennent des artistes, de 3 livraisons de la revue "Chroniques errantes et critiques" (notes de voyage, critiques de livres et de revues, articles, présentations d’oeuvres d’artistes, entretiens, textes et nouvelles), d’infonet, bulletin mensuel d’informations littéraires, des poèmes sur un ou deux feuillets de luxe.

Edition de poésie

Poésie étrangère

Poésie contemporaine

Editions sonores
3 CD et deux DVD
BOBILLOT CREVEZ LE MATELAS DE MOTS
BOBILLOT EFFETS, MES RIDES
avec DVD : DENIS FERDINANDE : DOLLY ET LES OIES SAUVAGES, film accompagnant le livre THEORIRE, ACTES.

Livres d’artistes

Revue de poésie

Types de livres
Poche et livres de luxe avec gravures, peinture et livre objet.

Année de création
 : 1972

Nombre de parutions par an : 10

Tirage moyen : 500

Auteurs phares : Jacques Izoard - Eugène Savitzkaya, Matthieu Messagier

Accepte de recevoir des manuscrits

Contact
email : at.agneau@wanadoo.fr

Contact

1 Moulin de la Couronne

33220

St-Quentin-de-Caplong

Doina Ioanid, la demoiselle de massepain

1er mars 2013

Doina Ioanid, la demoiselle de massepain

Traduit du roumain par Jan H. Mysjkin
Aussi intimement que ses poèmes puissent être ancrés dans sa vie, Doina Ioanid ne se limite pas aux faits autobiographiques mais les mélange d’une manière souvent étreignante à des images venues de "l’irréalité immédiate".

Ephèse, l'exil d'Héraclite, une approche géo-poétique

1er mars 2013

Ephèse, l’exil d’Héraclite, une approche géo-poétique

Des liens étroits d’un livre à l’autre, l’un entraînant l’autre, prose et poésie se nourrissant et avançant parallèlement. Ainsi naissent des ouvrages à dimension "géo-poétique" alternant avec des "non-biographies" de Rimbaud, Segalen ou Barthes. Jean Esponde a aussi publié deux romans,"La mort de Roland", et "Lucy", - 3000000".

Mise en pages d'Emmanuelle Imhauser

1er septembre 2012

Mise en pages d’Emmanuelle Imhauser

"avec sa gueule de petit phoque
avec son museau plein de plis
il prit le couteau dans ses dents
et prit son air le plus féroce
pour gagner la chaussée…"

L'intranquille n°2

1er juin 2012

L’intranquille n°2

DOSSIER MAYROCKER de 20 pages avec de nouvelles traductions, histoire littéraire, journaux intimes du valet de MAUPASSANT et de MICHEL. VALPREMY, dessins à propos de "dégradations du triple A", nouveaux auteurs en poésie, nouvelles, critiques de Pierre DROGI et Jean-Pierre BOBILLOT. ISBN 978-2-930440-48-4

Une phrase, juste

1er mai 2012

Une phrase, juste

L’introduction le déclare, la phrase en présence serait phrase souvenue d’une rêve.

Qui journal fait voyage

1er février 2012

Qui journal fait voyage

"Vous voulez savoir ce que c’est, du côté de l’écriture, parler poétiquement de notre société, qui n’est pas toujours facile à vivre, surtout quand elle n’est pas facile (à vivre) ? Alors ouvrez des catalogues de Salons, d’Expos, etc… lisez les avant-propos inévitables de personnalités, notables, etc… le plus souvent enfilages de lieux communs, banalités, platitudes, etc.
Et puis ouvrez le livre d’Edith Azam, à n’importe quel page : et vous saurez mieux ce que c’est, parler en poète de notre société quand (…)

Cargaison de Claude Favre et Fred Griot

1er février 2012

Cargaison de Claude Favre et Fred Griot

"juste ça. ce rebond, échange, écoute des rythmes, des appuis, des socles de parole de l’autre… et où ça faisait une correspondance instinctive. où ça faisait écho, dans l’allant, intimement."

L'an / de Philippe Jaffeux

1er janvier 2012

L’an / de Philippe Jaffeux

""O" présente 26 dessins de cédéroms d’un diamètre de 12 centimètres. Chaque dessin contient 15 phrases exposant un mot de 15 lettres orthographié avec deux O."

Je n'ai plus besoin de moi de Jean-Luc Coudray

1er janvier 2012

Je n’ai plus besoin de moi de Jean-Luc Coudray

"Ces textes poétiques sont des machines optiques.
En étirant ou compressant la réalité,
ils la forcent à devenir visible.
Concave ou convexe,
le réel en grimaçant devient éloquent comme nos rêves,
nos insatisfactions ou nos accomplissements."

En désordre de Christoph Bruneel

1er janvier 2012

En désordre de Christoph Bruneel

"Cela grouille, cela secoue, cela chausse-trappe à tout va, cela caresse à rebrousse-poil, apprivoise et implique que l’on ouvre les yeux, puis que l’on se penche sur ce corps palpitant qu’est En Désordre. […]" Otto Ganz

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.