Atelier de l’agneau

L’Atelier de l’agneau édite des textes contemporains qui ne se regroupent pas sous le genre "poésie" stricto sensu.Il s’ouvre à la traduction, avec une nouvelle collection Transfert qui publient l’autrichienne Friederike Mayrocker traduite par Jean-René Lassale, le croate H. Pejakovic, traduit par Brankica Radic, et bientôt d’autres auteurs (romans, essais…)
Il continue également à publier de nouveaux écrivains francophones dont un livre d’auteur belge par an, connu ou pas (Piet Lincken en 2004, Claude Bauwens en 2005) pour conserver l’origine des éditions.

Publication par an de 10 livres accompagnés de tirage de tête où interviennent des artistes, de 3 livraisons de la revue "Chroniques errantes et critiques" (notes de voyage, critiques de livres et de revues, articles, présentations d’oeuvres d’artistes, entretiens, textes et nouvelles), d’infonet, bulletin mensuel d’informations littéraires, des poèmes sur un ou deux feuillets de luxe.

Edition de poésie

Poésie étrangère

Poésie contemporaine

Editions sonores
3 CD et deux DVD
BOBILLOT CREVEZ LE MATELAS DE MOTS
BOBILLOT EFFETS, MES RIDES
avec DVD : DENIS FERDINANDE : DOLLY ET LES OIES SAUVAGES, film accompagnant le livre THEORIRE, ACTES.

Livres d’artistes

Revue de poésie

Types de livres
Poche et livres de luxe avec gravures, peinture et livre objet.

Année de création
 : 1972

Nombre de parutions par an : 10

Tirage moyen : 500

Auteurs phares : Jacques Izoard - Eugène Savitzkaya, Matthieu Messagier

Accepte de recevoir des manuscrits

Contact
email : at.agneau@wanadoo.fr

Contact

1 Moulin de la Couronne

33220

St-Quentin-de-Caplong

Bien vue - mal vue de Louis-Michel de Vaulchier

1er mars 2016

Bien vue - mal vue de Louis-Michel de Vaulchier

L’auteur par ailleurs plasticien et vidéaste, imagine 3 "contes modernes"
intitulés "un petit tiroir", "un découpage", "une autre langue" et qui ne manquent pas de suspense.
Textes qui bousculent la lecture par des mises en pages et des typographies variées, et des dessins
qui peuvent disparaître au bord du livre.

Dogons d'Emme Wobo

1er février 2016

Dogons d’Emme Wobo

L’auteur qui est aussi la traducteur, veut faire entendre/voir/lire la partition que se donnent quelques groupes dogons du Mali pour vivre ensemble. Un texte oral total : poème-épopée-mythe-histoire, accompagné de nombreuses photographies en noir et blanc, graphiques, témoignages, bulles où parlent les dogons. Le livre est publié avec l’aide du CNL, Centre National du Livre . André Gache qui habite en Ardèche, a publié une vingtaine de livres, surtout de (…)

Animots de Jean-Jacques Marimbert

1er février 2016

Animots de Jean-Jacques Marimbert

« Animots » de Jean-Jacques Marimbert et Etienne Lodého
"Un chien
Un chien cul pelé
poil mité suit
de près un nuage
s’en va flairer
trottinant queue
vrillée une flaque
de lumière au pied
du chêne tombé
trou béant terre
noire et huileuse."

Bande de Gaza

1er janvier 2016

Bande de Gaza

Le texte, qui a déjà été monté en Oratorio modernisé, se partage entre deux parties 1. Terre de Palestine 2. Orient proche. C’est un travail visuel (dispersions de mots dans les pages, composition en escalier et vertiges par J.P. Bobillot) et sonore, la langue chante comme oiseau : dans « gazaoui », comment ne pas entendre le gazouillement… Il ne s’agit pas de prendre parti, l’auteur réveille un peu les consciences occidentales et depuis la rédaction du texte, des éléments se sont modifiés, le bleu (…)

La crète d'Ariane et Minos

1er février 2015

La crète d’Ariane et Minos

La mythologie grecque mise en forme par Hésiode et Homère nous parle d’Ariane, de Thésée, du Minotaure. Pourtant la civilisation crétoise est antérieure d’un bon millénaire à ces récits. C’est un monde sensuel, un art et une société rares. Arpentant les sites de Knossos ou Phaestos, poèmes relayant la prose, l’auteur de "Ephèse, l’exil d’Héraclite" imagine aussi des dialogues étonnants : entre Homère et Minos, ou entre Ariane et Plutarque qui en viennent presque aux mains. Outre les deux dialogues, le livre (…)

Rimbaldiennes

1er février 2015

Rimbaldiennes

Lampedusa
Rien ne me défendait, ni la Meuse impassible
Je me sentais guettée sous un tyran hâbleur
Un plus barbare Al Qaïda l’a pris pour cible
J’étais acculée dame à décamper sur l’heure
….

Autres courants de Philippe Jaffeux

1er février 2015

Autres courants de Philippe Jaffeux

« Autres courants reflète le canevas du livre précédent Courants blancs : 1820 phrases qui peuvent être lues au hasard sont disposées par séries de 26 sur 70 pages. Chacune de ces « pensées imaginatives » (F. Favretto) se retourne sur elle-même afin de révéler une contradiction électrisante. Un mouvement alternatif articule un renversement grâce à une tension entre des mots opposés. L’énergie d’un contrepoint superpose des pensées qui résonnent dans un chaos inépuisable. Le souffle d’un jeu construit des (…)

Confort minimun de Rorik Dupuis

1er novembre 2014

Confort minimun de Rorik Dupuis

Confort minimun est une série de poésie et textes courts, où le narrateur , comme un marcheur dissident, nous confie ses expériences de route et ses rencontres, faisant de chacune de ces scènes mélancoliques et surréalistes une petite fable.
De la solitude à l’amitié, du silence à la musique, chaque chose semble devoir se gagner pour ce personnage aussi infréquentable qu’attachant.

Cruellement là de Frederike Mayröcker

1er novembre 2014

Cruellement là de Frederike Mayröcker

Cette prose sensuelle habitée de puissantes visions, qui se lit à la fois comme un « journal », dans la ligne de son livre « Brütt », et comme le récit d’un attachement irréductible à l’écriture, c’est-à-dire à la vie. elle est traduite de l’allemand (Autriche) par Lucie Taïeb.
EXTRAIT : « il ne s’agit pas juste d’être 1 ecrivain, dis-je à Ely, parce que j’écris avec l’âme, je m’use et me déchire, dis-je à Ely, éclaire les coins sombres du monde, avec mon âme, mon âme est 1 p. lampe de poche, mon âme est 1 p. (…)

<i>Charles Péguy dans nos lignes</i>

1er septembre 2014

Charles Péguy dans nos lignes

4 textes de fiction poétique sur Charles Péguy écrivain né en 1873, et mort au front en 1914 au début de la guerre. Charles Pennequin s’appuie sur les écrits de Péguy et sa biographie pour lui rendre hommage, les deux auteurs étant de la même région.
"La diplomatie a tué la poésie. La diplomatie des écrivains, des journalistes. La diplomatie des hommes politiques. La diplomatie télé. Les médias. Le fascisme bon teint a tué ceux que s’aventuraient tête nue dans le grand champ de bataille contemporain. On ne (…)

Poème
de l’instant

Emmanuel Moses

Il était une demi-fois

Donnez-moi un mot
J’en ferai deux, j’en ferai trois
Et puis cent, et puis mille
Et quand je ne pourrai plus compter
Je repartirai en arrière
Jusqu’au tout premier
Qui sera le dernier.

Il était une demi-fois, Emmanuel Moses, illustré par Maurice Miette, Éditions Lanskine, 2019, p.32.