Atelier de l’agneau

L’Atelier de l’agneau édite des textes contemporains qui ne se regroupent pas sous le genre "poésie" stricto sensu.Il s’ouvre à la traduction, avec une nouvelle collection Transfert qui publient l’autrichienne Friederike Mayrocker traduite par Jean-René Lassale, le croate H. Pejakovic, traduit par Brankica Radic, et bientôt d’autres auteurs (romans, essais…)
Il continue également à publier de nouveaux écrivains francophones dont un livre d’auteur belge par an, connu ou pas (Piet Lincken en 2004, Claude Bauwens en 2005) pour conserver l’origine des éditions.

Publication par an de 10 livres accompagnés de tirage de tête où interviennent des artistes, de 3 livraisons de la revue "Chroniques errantes et critiques" (notes de voyage, critiques de livres et de revues, articles, présentations d’oeuvres d’artistes, entretiens, textes et nouvelles), d’infonet, bulletin mensuel d’informations littéraires, des poèmes sur un ou deux feuillets de luxe.

Edition de poésie

Poésie étrangère

Poésie contemporaine

Editions sonores
3 CD et deux DVD
BOBILLOT CREVEZ LE MATELAS DE MOTS
BOBILLOT EFFETS, MES RIDES
avec DVD : DENIS FERDINANDE : DOLLY ET LES OIES SAUVAGES, film accompagnant le livre THEORIRE, ACTES.

Livres d’artistes

Revue de poésie

Types de livres
Poche et livres de luxe avec gravures, peinture et livre objet.

Année de création
 : 1972

Nombre de parutions par an : 10

Tirage moyen : 500

Auteurs phares : Jacques Izoard - Eugène Savitzkaya, Matthieu Messagier

Accepte de recevoir des manuscrits

Contact
email : at.agneau@wanadoo.fr

Contact

1 Moulin de la Couronne

33220

St-Quentin-de-Caplong

L'intranquille n°16

5 mars 2019

L’intranquille n°16

L’INTRANQUILLE N°16
entretien avec Denis Ferdinande
dossier poètes scandinaves et néerlandais
dossier "blessures/métissages culturels"
trois auteurs français
traductions de petites proses
métier du livre : relieur
étude sur Herta Müller
critiques de livres et de revues

Chair-Ville

1er mars 2019

Chair-Ville

L’auteur aborde des questions comme l’écologie ou la question migratoire, s’inscrit donc dans son temps. La ville apparaît dépeinte ici comme le théâtre d’une misère morale. Une attention sensible portée à ses matériaux l’associe d’emblée à la brutalité et plus généralement à l’absence d’humanité. Le JE poétique paraît en lutte perpétuelle avec une forme d’obscurité profonde qui inonde sa vision et lui confère cette position d’étranger. L’écriture vient compenser une expérience de vie douloureuse trouvant son salut (…)

L'intranquille n°15

31 octobre 2018

L’intranquille n°15

L’INTRANQUILLE N°15
SOMMAIRE :
AUTEURS
VIRGINIE POITRASSON : p. 3
LAMBERT SCHLECHTER : p. 6
JACQUES CAUDA : p. 9
LA GRANDE GUERRE
TRONCHET (planche de BD) p. 12
PASCALE ALEJANDRA poèmes p.14
FRANÇOISE FAVRETTO p. 16
VICTOR SEGALEN ET LA GUERRE par Jean Esponde p. 18
DÉRIVE (à Marseille)
Broc et Marielle Conte p. 23
TRADUCTIONS
DOINA IOANID par Jan Mysjkin p. 30
DOROTHEA NÜRNBERG par Nathalie Rouanet-Herlt p. 34
DOSSIER LUXE À SINGAPOUR PAR PIERRE VINCLAIR p. 41
14 poètes urbains (…)

L'intranquille 12

1er mars 2017

L’intranquille 12

Lucie Taïeb
Michèle Métail
Traductions : poésie colombienne
Nouveaux auteurs :
Ismaël Savadogo
Marie Tavera
Khalid El Morabethi
Gaëtan Sortet
Anne Peslier
Barbara Savournin
Marin Fouqué
Dossier "Concrétisez !"
Doris Lessing par I. D. Philippe
Critiques de livres et revues

Les derniers grecs

1er août 2016

Les derniers grecs

Le chef des esclaves :
Diaïos a voulu négocier avec moi parce que je suis un responsable des dockers sur le port de Léchée.
De là on peut s’éloigner facilement par le golfe de Corinthe. Il y a pensé, et moi aussi. Disposé à rendre leur liberté aux esclaves, à tout promettre, les unir au petit peuple taxé de tous côtés et maintenant en armes. Il ne savait où trouver quelqu’un, un intermédiaire, des renforts. Les gens fuient sur les routes. Je lui ai dit que s’il voulait notre appui, il fallait envoyer le (…)

Bouche louche de Marius Loris

1er mai 2016

Bouche louche de Marius Loris

"Pour affronter notre monde, dur, violent, égoïste, la poésie doit
combattre contre l’élévation. Elle crapahute dans le vivant, se déplace à
l’horizontale, rugit, prépare son limon." Marius Loris

Bien vue - mal vue de Louis-Michel de Vaulchier

1er mars 2016

Bien vue - mal vue de Louis-Michel de Vaulchier

L’auteur par ailleurs plasticien et vidéaste, imagine 3 "contes modernes"
intitulés "un petit tiroir", "un découpage", "une autre langue" et qui ne manquent pas de suspense.
Textes qui bousculent la lecture par des mises en pages et des typographies variées, et des dessins
qui peuvent disparaître au bord du livre.

Dogons d'Emme Wobo

1er février 2016

Dogons d’Emme Wobo

L’auteur qui est aussi la traducteur, veut faire entendre/voir/lire la partition que se donnent quelques groupes dogons du Mali pour vivre ensemble. Un texte oral total : poème-épopée-mythe-histoire, accompagné de nombreuses photographies en noir et blanc, graphiques, témoignages, bulles où parlent les dogons. Le livre est publié avec l’aide du CNL, Centre National du Livre . André Gache qui habite en Ardèche, a publié une vingtaine de livres, surtout de (…)

Animots de Jean-Jacques Marimbert

1er février 2016

Animots de Jean-Jacques Marimbert

« Animots » de Jean-Jacques Marimbert et Etienne Lodého
"Un chien
Un chien cul pelé
poil mité suit
de près un nuage
s’en va flairer
trottinant queue
vrillée une flaque
de lumière au pied
du chêne tombé
trou béant terre
noire et huileuse."

Bande de Gaza

1er janvier 2016

Bande de Gaza

Le texte, qui a déjà été monté en Oratorio modernisé, se partage entre deux parties 1. Terre de Palestine 2. Orient proche. C’est un travail visuel (dispersions de mots dans les pages, composition en escalier et vertiges par J.P. Bobillot) et sonore, la langue chante comme oiseau : dans « gazaoui », comment ne pas entendre le gazouillement… Il ne s’agit pas de prendre parti, l’auteur réveille un peu les consciences occidentales et depuis la rédaction du texte, des éléments se sont modifiés, le bleu (…)

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.