Arcam

Contact

40 rue de Bretagne

75003

Paris

Le mémorial des cris perdus

1er mai 2010

Le mémorial des cris perdus

"Hommes
Pélerins sans adresse et compagnons du vent
Voici le chant de l’homme
Voici le sang de l’homme
Désespoir et soleil…"

Eloge de l'autre

1er janvier 2009

Eloge de l’autre

Poèmes et peintures
"Poésie
Parole des cavernes
Lumière verticale
L’homme voit son destin
Descente et procession
Les mots reprennent vie…"

Sur l'Estran de l'Amour

1er juin 2007

Sur l’Estran de l’Amour

"Aimer, c’est trembler pour -
Ce que m’a dit la feuille penchée sur la dernière fleur
Tandis qu’un signe ardent
Faisait le siège des racines…"

Poème
de l’instant

Avis

Voyageurs du soir qui suivez la rumeur
Des vagues et l’étoile bleue des baies,
Gardez-vous de trop songer à vos songes
Et d’héberger pour longtemps les chagrins
Qui saccagèrent votre vie passée.
Il est au bout de la nuit une terre tout ensemble
Proche et lointaine que le jour naissant
Exalte d’hirondelles et de senteurs de goyave.
Un pays à portée de cœur et de sourire
Où le désir de vivre et le bonheur d’aimer
Brûlent du même vert ardent que les filaos.
Craignez de le traverser à votre insu :
Les saisons sur vos talons brouillent le paysage ;
Mais chaque pas est la chance d’un rêve.

Fatho Amoy, « Avis », Chaque aurore est une chance, Éditions CEDA, 1980.