António Ramos Rosa

António Ramos Rosa est né à Faro (Portugal) en 1924, où il a passé sa jeunesse. À Lisbonne, il a travaillé dans une entreprise commerciale, donné des cours et fait des traductions, avant de se consacrer exclusivement à la poésie, son premier recueil datant de 1958. Il a dirigé plusieurs revues et a collaboré à divers journaux. Son œuvre a reçu de nombreuses distinctions, dont le prix Pessoa en 1988. Il est mort à Lisbonne le 23 septembre 2013.

Source : Éditions Gallimard.

Bibliographie

  • L’apprenti secret, traduit du portugais par Magali Montagné de Carvalho, Éditions Babel, 2005.
  • Respirer l’ombre vive, traduit du portugais par Michel Chandeigne Respirar a sombra viva, Éditions Lettres vives, 2000.
  • Le cycle du cheval, suivi de Accords, traduit du portugais par Michel Chandeigne, préface de Robert Bréchon, Éditions Poésie/Gallimard, 1998.
  • À la table du vent, traduit du portugais par Patrick Quillier, préface de Robert Bréchon, Éditions Le Passeur, 1995.
  • Clameurs, Éditions Lettres Vives, 1993.
    — *Le cycle du cheval, traduit du portugais par Michel Chandeigne, préface de Robert Bréchon, Éditions Unes, 1993.
  • Stries, traduit du portugais par Michel Chandeigne Estrias, Éditions PAP, 1992.
  • Trois leçons matérielles, traduit du portugais et présenté par Michel Chandeigne, Éditions Le Taillis Pré, 1992.
    *Le Livre de l’ignorance, Éditions Lettres Vives, 1991.
  • Le Dieu nu(l), traduit du portugais par Michel Chandeigne, préface de Roger Munier, Éditions Lettres vives, 1990.
  • Animal regard, traduit du portugais et présenté par Michel Chandeigne Animal olhar, Éditions Unes, 1987.
  • Un Astre, traduit du portugais et présenté par Michel Chandeigne, Éditions Unes, 1986.