Animation

8 mars 2019

Poélire-Poédire

Exposition, lectures, concert, café poésie, débats, panneaux-poèmes accrochés dans la rue principale du village, présentation de poèmes écrits par les élèves de l’école primaire au "printemps des poètes" 2018, table de poésie dans la bibliothèque de prêt : Le "Printemps des poètes" 2019 sera ponctué de plusieurs animations dans des lieux éclatés et pendant plusieurs semaines. Une invitation à visiter notre beau village différemment, et pour les habitants, à mettre la poésie dans le (…)

8 mars 2019

EXPOSITION ART PHOTOS ET POEMES

Mr Derrien photographe et artiste exposera ces œuvres du 4 au 29 mars et un temps fort musical et d’échanges intergénérationnel autour de la poésie se déroulera le mercredi 20 mars à 17h30.

Illusion de la beauté

8 mars 2019

Illusion de la beauté

Atelier photo à la mode "sleeveface",vous serez photographié avec un livre de façon à prolonger l’image du livre et ainsi créer une illusion, création de texte poétique accompagnant l’oeuvre,exposition des travaux au public.

Poésie & Journée des droits des femmes

8 mars 2019

Poésie & Journée des droits des femmes

Bagneux célèbre le talent des Balnéolaises à l’occasion de la Journée Internationale des droits des femmes !
Les femmes participant aux ateliers artistiques du Centre socio-culturel Gueffier présentent leurs réalisations à l’occasion d’une soirée spectacle mêlant chant, danse et poésie.
Le lendemain, dès 12h30, partagez un repas à leur côté tout en vous laissant porter par les textes poétiques créées et lus par ces femmes. Une représentation théâtrale de la compagnie Galante conclura ce moment de poésie. (…)

7 mars 2019

Brigades d’intervention poétique

Plusieurs élèves dont ceux de l’Unité Pédagogique pour Elèves Allophones Arrivants (UPEAA) déclament seuls ou à plusieurs dans les différentes classes du collège Madame de Sévigné le poème de leur choix.

7 mars 2019

Découverte de Jorge Vargas, poète et photographe mexicain

De 18 à 21 h le 7 mars, vernissage d’une exposition de photos (nus et végétaux) de Jorge Vargas, poète et photographe mexicain, à l’occasion de la sortie aux Editions Wallâda du double ouvrage "Cancionero des temps obscurs", recueil bilingue traduit par Patrick Quillier, comportant aussi un recueil de César Anguiano. Soirée festive en présence de l’artiste, partenaire du Printemps des Poètes, invité au Festival de Poésie du Château de Solliès-Pont (Var) les 23 et 24 mars. Signatures de l’auteur et (…)

7 mars 2019

brigade d’intervention poètique

collage de poèmes sur les murs de l’école-distribution d’un poème à chaque élève de l’établissement
si autorisation collage de poèmes sur les murs des commerces du village
lecture de poèmes à la maison de retraite et à l’école primaire

7 mars 2019

brigade d’intervention poètique

collage de poèmes sur les murs de l’école-distribution d’un poème à chaque élève de l’établissement
si autorisation collage de poèmes sur les murs des commerces du village
lecture de poèmes à la maison de retraite et à l’école primaire

6 mars 2019

Apéro littéraire Guillaume Apollinaire

La compagnie de théâtre Nihilo Nihil présente une lecture de textes d’Apollinaire, poète et ami des peintres et qui fut un grand inventeur de mots. Autour d’un verre, le public est invité à participer aux jeux d’écritures, improvisations, charades ou encore joutes verbales.

5 mars 2019

Le Poèmaton

Le Poèmaton est une cabine -inspirée du Photomaton- qui susurre des poèmes dans l’oreille des passant.e.s, à la sortie, la personne ne prend pas une photo, mais le poème imprimé qu’elle vient d’entendre. Pour petites et grandes oreilles !

Poème
de l’instant

Leconte de Lisle

Midi

Homme, si, le cœur plein de joie ou d’amertume,
Tu passais vers midi dans les champs radieux,
Fuis ! la Nature est vide et le Soleil consume :
Rien n’est vivant ici, rien n’est triste ou joyeux.

Mais si, désabusé des larmes et du rire,
Altéré de l’oubli de ce monde agité,
Tu veux, ne sachant plus pardonner ou maudire,
Goûter une suprême et morne volupté,

Viens ! Le Soleil te parle en paroles sublimes ;
Dans sa flamme implacable absorbe-toi sans fin ;
Et retourne à pas lents vers les cités infimes,
Le cœur trempé sept fois dans le Néant divin.

Leconte de Lisle, 1818-1894, « Midi », Poésies antiques, 1852.