Animation

28 mars 2020

Remise des prix de poésie

Nous en serons cette année à un dix-septième « Recueil des jeunes » et à une dix-septième remise des prix. C’est un bel événement, chargé de l’émotion des lauréats et de leurs familles, mais aussi de celle des enseignants et de tous les organisateurs de la poésie celloise.

28 mars 2020

Le printemps d’ORNATA 2020

WEEK-END DE LECTURES, PERFORMANCES, EXPOSITION, SCENE OUVERTE
Dans le cadre du Printemps des poètes, les éditions EURYDEMA ORNATA lancent la revue ORNATA n°7. Les artistes et auteurs au sommaire de la revue Ornata présenteront leur travail.
Atelier des Vertus
6 rue des Vertus, Paris 3ème

Robert Desnos d'Eau et de Courage

27 mars 2020

Robert Desnos d’Eau et de Courage

Le Café littéraire luxovien allie le thème du Courage du Printemps des poètes et celui l’Eau retenu pour les Dix mots de la langue française 2020, en évoquant Robert Desnos, poète français, né le 4 juillet 1900 dans le 11e arrondissement de Paris et mort du typhus le 8 juin 1945 au camp de concentration de Theresienstadt, en Tchécoslovaquie à peine libérée par l’Armée rouge.
Dans son Art poétique on lit :
« Beau temps / Pour les hommes dignes de ce nom / Beau temps pour les fleuves et les arbres / Beau (…)

22 mars 2020

Poème au choix

Récitation, par cœur et au pied levé, en français, anglais, allemand, polonais, de poèmes choisis par le public dans un répertoire de 112 œuvres du XVe au XXe siècle : Allais, Apollinaire, Baudelaire, Bester, Carême, Charles d’Orléans, Corneille, Czerczuk, Du Bellay, Éluard, Goethe, Gradis, Guillevic, Heine, Henley, Heredia, Hugo, La Fontaine, Lamartine, Mallarmé, Musset, Nerval, Prévert, Racine, Rilke, Rimbaud, Ronsard, Rousseau, Shakespeare, Sully-Prudhomme, Tardieu, Verlaine, Vigny, (…)

Le printemps des poètes au Musée - Pour les petits

21 mars 2020

Le printemps des poètes au Musée - Pour les petits

Emmanuel Pleintel met en voix, pour les plus petits, les contes, fables et légendes présentés dans l’exposition "La Galerie des Beaux-arts #2, quand l’art nous raconte des histoires". Le spectacle sera suivi d’un goûter.

21 mars 2020

PRINTEMPS DES POETES

CAP OU PAS CAP d’écrire un texte poétique évoquant le COURAGE ?
Présente-le joliment, et dépose-le à la Médiathèque avant le 9 Mars
Ils seront exposés à la Médiathèque et lus lors de l’animation du Samedi 21 MARS qui sera suivie d’un goûter….
A VOS PLUMES !!

Café-poésie avec Laury Versin

21 mars 2020

Café-poésie avec Laury Versin

Le musée Jeanne d’Aboville vous propose d’aller à la rencontre d’un des poètesses qui a participé à la conception du parcours poétique du musée lors d’un café-poésie, dans un cadre convivial, où chacun est libre d’exprimer ses ressentis successivement face aux tableaux et aux poèmes. Ce dialogue peut également être l’occasion pour la poètesse de lire ses poèmes, présenter son travail, sa manière d’aborder la poésie.
Le samedi 21 mars, vous pourrez rencontrer Laury Versin. Jeune poétesse amoureuse des mots, (…)

18 mars 2020

Printemps des Pitchouns

Expositions des travaux réalisés par les enfants des accueils collectifs de mineurs de Cannes jeunesse, ateliers de création, proclamation des résultats du concours de poésie…

16 mars 2020

Soirée Poésie dessinée avec Bruno Doucey, Murielle Szac et Nathalie Novi

Ouverture exceptionnelle de la Librairie pour fêter le Printemps des Poètes, pour une soirée lecture poétique dessinée. Avec verre de l’amitié à l’issue de la prestation des auteurs invités, et de la discussion.

15 mars 2020

LEVEZ L’ENCRE : ATELIER D’ECRITURE POETIQUE

ATELIER D’ECRITURE POETIQUE : POUR LE PLAISIR ET LA SANTE

Poème
de l’instant

Stéphane Crémer

La Terre

Au sortir d’un rêve à Brasilia j’ai empoigné
la terre, déjà si âcre à mes mains
que leurs paumes m’ont paru des papilles
d’où montait un goût avec son parfum.

Quelqu’un est mort bien loin ce matin
et j’ai pensé, en me baissant jusque là
pour l’emporter à mon tour, que je saurais
l’y ensevelir à ma manière en secret.

Ainsi – car n’allons pas priver la poésie
de sa logique : ni car ni ainsi ne sont proscrits
du poème, ni aucuns mots, pourvu qu’ils s’unissent
en pensée par-delà les marges noires du faire-part ! – ,

ainsi je garde près de moi, dans des flacons
comme une épice sur l’étagère de ma cuisine,
ce pigment rouge du Brésil dont je sais qu’un jour,
empesé à l’amidon de mon choix, un beau jour

nous partagerons la délicieuse peinture mitonnée
qui montrera, aussi bien qu’une Joconde enfin
pour de bon éclipsée de son cadre, ce qu’il reste
de cette disparition : un paysage, et son horizon !

Stéphane Crémer, compost, Éditions isabelle sauvage, 2013.