Angèle Vannier

Angèle Vannier est née à Saint-Sevran-sur-mer en 1917. Elle est atteinte de cécité à 22 ans. Elle puise dans ses souvenirs d’enfance les images et les couleurs de ses premiers poèmes. Théophile Briant fait connaître sa poésie. Elle rejoint le cercle des poètes de Saint-Germain des Prés. Elle se rend chez Lipp où elle retrouve Maurice Fombeure, Patrice de la Tour du Pin… Elle compose des poèmes et des chansons dont Le chevalier de Paris, interprété par Edith Piaf, qui remporte avec ce titre le Prix du disque en 1950. Par un chant léger, tendre et onirique, elle aime évoquer la nature. Mais la douleur qui imprègne ses poèmes la conduit à une totale adhésion aux forces de la nuit. Elle est morte en 1980.

Extrait

J’Adhère

J’adhère au chant du berger solitaire qui use du bois de son propre corps pour alimenter le feu créateur
J’adhère au voyou à l’œil louche qui jette son mégot contre une meule de paille pour griller l’antre du métayer
J’adhère à la jeune fille qui se noie dans les eaux inférieures pour un simple chagrin d’amour
J’adhère à la chute des eaux supérieures qui lavent notre crasse et fait des vierges avec des putains épuisées
J’adhère aux crucifiés de tous les siècles pour cause de guerre de religion
J’adhère aux filles de joie qui se promènent dans les chansons à boire assassinées par les rouliers dans les soupentes
J’adhère au feu à l’eau au sang quelles que soient leurs sources et leurs embouchures
J’adhère à l’élément trouvé pour faire la soudure dans les mines de la nature.

Extrait de "C’était hier et c’est demain", Éditions Seghers, 2004.

Bibliographie

  • Poèmes choisis, (1947-1978), Éditions Rougerie, 1990.
  • Théâtre blanc, Éditions Rougerie, 1970.
  • Le sang des nuits, Éditions Seghers, 1966.
  • Avec la permission de Dieu, Éditions Seghers, 1953.

Apologie

Angèle Vannier par Nicole Laurent-Catrice

Cela pourrait commencer comme un conte de fées. Une petite fille abandonnée par sa mère et recueillie dans un château par quatre fées : marraine, mère‐grand, tante et servante… Lire la suite

Voir la fiche poéthèque Nicole Laurent Catrice