Alexandre Toursky

Né à Cannes en
, d’un père russe et d’une mère provençale. Il rêve d’être chimiste mais il est rédacteur en chef d’un hebdomadaire d’enfants et c’est surtout à la poésie qu’il se consacre totalement. Il participe activement aux Cahiers du Sud. Sa poésie au début fantaisiste et mélancolique tend au fur à mesure des recueils vers une forme de plus en plus dépouillée qui exprime avec lucidité l’angoisse de la mort. Mais Toursky reste un poète du réel et de l’amour.

“Telle est la poésie de Toursky, qui pourrait bien avec son langage quotidien, aller plus loin dans la sensibilité que tant de lances égarées dans les joutes du langage.”
[Pierre Seghers/]

Extrait

NAISSANCE DE LA MER

Au terme de ma course,
je me laisse tomber.
La terre vient à moi
comme une récompense.
La terre sur ma joue,
la terre sous mes paumes,
et je puis m’élargir
à lui cacher le ciel.
Un vaste écho de vagues
monte gonflé d’odeurs
et roule ses galets
à travers ma fatigue.
Un torrent taciturne
qui s’enfle sous les herbes
et prend la voix de l’homme
dont je porte le nom.

Extrait de C’était hier et c’est demain, Éditions Seghers, collection Poésie d’abord, 2004.

Bibliographie

  • Deux chroniques, L’homme et la rue, 1945-1946, Éditions Jacques Brémond, 1988.
  • Loin de l’étang, Éditions Seghers, 1971.
  • Un drôle d’air : poèmes, Éditions Gallimard, 1963.
  • Ici commence le désert, Éditions Pierre Laffont, 1946.
  • Irène, Éditions Subervie, 1941.
  • La suite à demain, Éditions La Phalange, 1938.