« Aimer ne suffit pas il faut dire que tu aimes »

Tête-à-tête poétique auprès des enfants de l’hôpital Necker avec le poète et écrivain Daniel Maximin.
Rencontre organisée par l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris et Le Printemps des Poètes.



Le Printemps des Poètes et l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris s’allient depuis une dizaine d’années pour proposer des actions poétiques. En ces temps de pandémie mondiale, ils invitent le poète et écrivain Daniel Maximin pour un tête-à-tête poétique auprès des enfants de l’hôpital Necker.
Grande voix de la littérature et des cultures venue des Antilles, Daniel Maximin donnera à entendre des extraits de son recueil L’Invention des désirades, publié aux éditions du Seuil (Point Poésie), en 2009. Entre attachement aux îles des Caraïbes, dialogue des identités et désir de s’ouvrir au monde, il exprime une poésie vivante et libre. Il sera au chevet des enfants et des adolescents hospitalisés le 24 mars.

Poème
de l’instant

Peuple des tentes

J’irrupte au jour
comme une fleur du désert
le ciel est haut
le soleil est vaste dans un coin de ciel
brûlent mes pieds sans sandales
au milieu des tentes
le vent s’orage
dans un concert à ciel ouvert

Nassuf Djailani, « Peuple des tentes », apulée, Éditions Zulma, 2021.