Agrandissement des détails

Auteur : Jean François Mathé

Au fil de ses différents recueils l’auteur n’ eu de cesse de creuser sa présence (ou non-présence) au monde. Carnet intime de celui qui s’était défini comme un inhabitant pour reprendre le titre de son premier ouvrage (en 1970) : "parfois je me suis retourné dos à dos avec moi-même, sans pistolet pour le duel, mais avec l’intention de me retourner à dix pas, et attendre la balle tirée d’en face pour qu’il ne reste plus que moi". Ecriture à mi-chemin du rêve et de la réalité, du ton noir glacial et de l’humour. Journal intime où le poète nous donne à lire ses petites choses si essentielles.

Paru le 1er avril 2007

Éditeur : Rougerie

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.