Agrandissement des détails

Auteur : Jean François Mathé

Au fil de ses différents recueils l’auteur n’ eu de cesse de creuser sa présence (ou non-présence) au monde. Carnet intime de celui qui s’était défini comme un inhabitant pour reprendre le titre de son premier ouvrage (en 1970) : "parfois je me suis retourné dos à dos avec moi-même, sans pistolet pour le duel, mais avec l’intention de me retourner à dix pas, et attendre la balle tirée d’en face pour qu’il ne reste plus que moi". Ecriture à mi-chemin du rêve et de la réalité, du ton noir glacial et de l’humour. Journal intime où le poète nous donne à lire ses petites choses si essentielles.

Paru le 1er avril 2007

Éditeur : Rougerie

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.