Actes Sud

Maison d’édition généraliste, éditant quelques titres de poésie, des anthologies de poésie étrangère (Mexique, Africaine, falmande…) et des anthologies poétiques personnelles (Vénus Khoury-Ghata) et des titres de poésie jeunesse (Roland Causse…)

Contact

Place Nina Berberova Le Méjan BP 38

13200

Arles

Nous, l'Europe

1er mai 2019

Nous, l’Europe

L’Europe, l’ancienne, celle d’un vieux monde bouleversé par la révolution industrielle, et l’Union européenne, belle utopie née sur les cendres de deux grandes guerres, sont l’alpha et l’oméga de ce texte en vers libres relatant un siècle et demi de constructions, d’affrontements, d’enthousiasmes, de défaites et d’espoirs.
À l’heure où certains doutent, où d’autres n’y croient plus, ce récit européen humaniste rappelle qu’une mémoire commune, même douloureuse, est un ferment d’avenir. C’est donc d’une plume (…)

Œuvres poétiques

6 février 2019

Œuvres poétiques

Préface de René de Ceccatty Postface de Hamid Nacer-Khodja
Déjà éditeur de trois recueils du poète – Dérisions et Vertiges (1983), Le Mythe du sperme-Méditerranée (1984) et Poèmes (1986) – les éditions Actes Sud décident, en 1999, de rassembler dans un même volume, outre ces trois titres, les textes poétiques de Jean Sénac parus chez différents éditeurs. En rééditant cet ouvrage essentiel, il s’agit de donner à ré-entendre la voix du grand poète pied-noir, algérien, homosexuel, ami d’Albert Camus et de René (…)

Le Ministère des sentiments blessés, d'Altaf Tyrewala

7 novembre 2018

Le Ministère des sentiments blessés, d’Altaf Tyrewala

Brutale, rapide, furieuse, portée par une énergie lyrique qui semble épouser celle-là même de Mumbai, tendue d’ironie, cette chronique en vers, inclassable et parfois irrésistiblement drôle, emporte le lecteur d’un moment à l’autre, d’un milieu à l’autre, d’un sujet à l’autre, tressant mille histoires.
Qu’il s’agisse de la circulation délirante à Mumbai, “carambolage monstre près de la côte”, des demi-gobelets de chai à quatre sous, des Intouchables, de la prostitution, des trains de banlieue à une heure de (…)

Anagrammes à quatre mains, de K. Beffa, J. Perry-Salkow

7 novembre 2018

Anagrammes à quatre mains, de K. Beffa, J. Perry-Salkow

Illustrtions Jean-françois MARTIN

Ton histoire, Mon histoire de Connie Palmen

30 octobre 2018

Ton histoire, Mon histoire de Connie Palmen

Traduit du néerlandais (Pays-Bas) par Arlette Ounanian.
"Cambridge, hiver 1956. Au cours d’une fête, un étudiant en anthropologie, jeune poète et séducteur, rencontre celle qui est déjà la coqueluche de l’université : une Américaine de vingt-quatre ans, radieuse, brillante, exubérante, qui termine un master de littérature anglaise. Les deux jeunes gens se marient quelques semaines plus tard et partagent leur temps entre l’amour et l’écriture. Épouse dévouée, elle met au net les poèmes de son compagnon, (…)

Purgatoire : La Divine Comédie

12 octobre 2018

Purgatoire : La Divine Comédie

Texte original de Dante Alighieri. Préface et traduction de Danièle Robert
"Dans ce deuxième volet de La Divine Comédie, Dante instaure un climat bien différent de celui de l’Enfer. À la descente dans les profondeurs de la terre au milieu de cris, gémis sements, violentes invectives, à l’image de corps soumis aux pires tortures s’oppose dans le Purgatoire une montée sans heurts vers le paradis terrestre, au cours de laquelle les âmes rencontrées par le poète affichent une grande sérénité, qu’accompagnent (…)

Le poème du Rhône de Frédéric Mistral par Claude Guerre

1er juillet 2016

Le poème du Rhône de Frédéric Mistral par Claude Guerre

Le Poème du Rhône est une oeuvre hors du commun : nous voici embarqués pour une décize, de Lyon jusqu’en Provence, en compagnie d’une flottille de sept barques de commerce attachées ensemble, qui charrient le charbon de Givors, des sacs de violettes, la métallurgie du Nord et des fusils de la Manufacture de Saint-Étienne (des passagers également, et parmi eux un fantasque jeune homme et une jeune fille inouïe), et aussi, pour la remonte, pas moins de quatre-vingts chevaux et leur nourriture. Rendue en (…)

Anthologie bilingue de la poésie créole haïtienne de 1986 à nos jours

1er octobre 2015

Anthologie bilingue de la poésie créole haïtienne de 1986 à nos jours

“Aujourd’hui, nombreux sont les auteurs qui sont originaires des milieux populaires, qui ont grandi dans les quartiers défavorisés de Port-au-Prince ou d’une autre ville, qui ont vécu la sale vie des rues qui ne dorment pas, des maisons surpeuplées, croisé les cadavres abandonnés des anonymes assassinés. Ils amènent à la littérature, à la poésie, un autre ressenti. Le ressenti de celles et de ceux qui n’ont pas grandi dans les bibliothèques, qui n’ont pas connu l’époque où des parents bienveillants et (…)

Le cauchemar merveilleux d'Arthur H

1er septembre 2015

Le cauchemar merveilleux d’Arthur H

Poésie punk-mystique, sexuelle et chimérique, provocante et douce, Le Cauchemar merveilleux d’Arthur H est une plongée exubérante dans la réalité folle d’un monde cacophonique. Le 11 Septembre, le sexe, la science, la foi, les icônes de la culture populaire et tous les emblèmes d’une société en roue libre déclinés, avec une joyeuse insolence, dans ces “espèces de petits contes”, comme une continuation plus aventureuse de ce qu’expriment ses chansons : derrière la violence et l’incertitude de notre monde (…)

Armand Gatti, dans le maquis des mots

1er juin 2014

Armand Gatti, dans le maquis des mots

Préfacier : Robert Abirached.
La recherche du “mot juste au moment juste”, d’abord dans le maquis puis dans le journalisme, a conduit Armand Gatti vers l’écriture théâtrale et cinématographique.
Sa curiosité l’amène aux quatre coins de la planète : Chine, Corée, Amériques, Yougoslavie, Russie, Cuba, Berlin, Irlande du Nord… Marquée par un idéal libertaire, son oeuvre exprime son exigence de voir “l’homme plus grand que l’homme”.
Ce livre invite à (re)découvrir, de La Parole errante à La Traversée des (…)

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.