Acoria

<i>Murmures d'Afrique</i>

6 mars 2017

Murmures d’Afrique

Ici, le poète aborde les rivages de son enfance. Il met en évidence les valeurs héritées de l’éducation de ses parents, de son amour précoce des livres, et des cultures africaines. Il offre ses poèmes à hauteur d’enfant dans une langue rythmée et chaleureuse. Murmures d’Afrique tisse, ainsi, un champ de partage entre les cultures et les générations.

<i>Fragments d'errances</i>

1er septembre 2015

Fragments d’errances

Chacun de nous livre des batailles
Que les autres ignorent.
Voici venir les mots pour incendier les mensonges.
Nous ne savons rien de ces alphabets impénétrables
Saignés dans le granit au bord du chemin.
Le soleil se cache rouge au tracé de l’horizon
Alentour les nuages roulent en pelures d’oranges.
Elle l’aimait
Les saisons chaudes les bords de mer
Sa couleur de pain d’épices
Le regard des (…)

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.