Absenta

Auteur : Marie Huot

Absenta

par la voix de ma soeur, par sa bouche et par sa langue.
La mienne, celle de ma mère et de sa mère encore ; l’histoire.
De nous toutes qui n’avions pas de jambes.
"Oh ! elles n’ont pas de jambes, pas de secret sous la robe !"
Mais si belle la voix passante de la petite amie.

Je voulais rejoindre le château éclairé et l’homme très jeune sur le beau parquet au milieu des bals.
Celui que la tempête

J’ai donné ma langue pour un sexe et un amour.
Et si belle, ma voix qui montait, trémière au-dessus de l’eau.

Se pouvait-il que muette, je lui fus autre qu’une jolie bête de compagnie ?
Moi qui fus poisson
moi qui fus poisson et si belle ma voix.

(…)

Paru le 1er janvier 2004

Éditeur : Le Temps qu’il fait

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Anna Akhmatova

Poèmes

Au seuil du printemps, il est certains jours
Où la prairie se repose sous la neige dense,
Où les arbres font un bruit gai et sec,
Où le vent tiède est tendre et moelleux,
Où le corps s’étonne de sa légèreté,
Où l’on ne reconnaît plus sa maison,
Où la chanson qui déjà lassait
On la chante avec émoi, comme neuve.

Printemps 1915
Slepnévo

Anna Akhmatova, Poèmes, traduit du russe par Claude Frioux, Éditions Librairie du Globe, 1993.