A quoi bon des poètes en ces temps dérisoires

Auteur : François Perche

A quoi bon des poètes en ces temps dérisoires

"Des terres anciennes
Dans chaque main.

Les nuits de réflexion,
Les noms prononcés.
Le monde autour du langage.
S’effacent.

Reste l’éblouissement.
L’ineffaçable
Marque de feu."

Paru le 1er juin 2015

Éditeur : Rougerie

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

L’invention de l’écriture

Que la louange soit seule justification de la littérature et de la parole.
La louange et le blâme, à l’extrême de la beauté.
S’exiler de sa langue.
Montrer sa colère et le désagrément des fourmilières.
Refuser les syllabes souillées de mille mains.
Le poète exige sa poésie, comme une mère réclame aux autorités le cadavre de son fils lynché.

Philippe Bordas, L’invention de l’écriture, Éditions Fayard, 2010.