A coup sûr ce sont des vagues de Thierry David

A coup sûr ce sont des vagues de Thierry David

"L’air étouffant la brûlure le sable la peur au ventre où suis-je ?
il ne peut y avoir de mémoire là où je suis
le cerlce au centre la tâche de lumière naissance du monde à chaque instant
pas d’origine…"

Paru le 1er juin 2012

Éditeur : L’arachnoïde

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Matin de printemps

Matin de printemps –
mon ombre aussi
déborde de vie !

Kobayashi Issa, 1763-1828.