Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Antoine Boisseau


Biographie

Né en 1954. Vit à Pellouailles les Vignes, village du Maine-et-Loire, où il est professeur des écoles.

Bibliographie

Recueils

  • Le regard absolu, éditions Alcyone, 2017
  • Des carreaux rouges sur la nappe, chez Approches Editions, 2015
  • La part vive, N&B, 2009
  • Villégiature du songe et du désir, Jacques André Editeur, 2009
  • L’éden ordinaire, Donner à Voir, 2004
  • Corps de Loire, Livre d’artiste avec le photographe J. Saudubois, Editions Livre mémoires, 2003
  • L’intime conviction, Cheminements, 2000
  • L’arpenteur de Loire, Encres vives, 1999

    Textes d’expositions au sein du groupe L’œil Ouvert (avec cartographie et photographie)

    Parutions dans les revues depuis 1996 : Arpa, Décharge, Ici & Là, Lieux d’Etre, N4728, Poésie/première, Voix d’encre.


  • Actualité

    Nouvelle(s) parution(s)

    Le regard absolu Editions Alcyone (2017)

    + Consulter les archives

    Extrait
    Extraits de Villégiature du songe et du désir , Jacques André Editeur, 2009

    Tu ouvres la chambre à l’azur
    Le soleil étend ses chemises sur les murs
    et nos pensées à son fil
    Le ciel entre avec son odeur de linge frais
    son drap de lavande
    Il nous tient à sa buanderie bleue
    son atelier de lavande

    /
    L’arbre dialogue avec son sol
    nous ne cessons de converser avec notre enfance
    Nous y avons puisé l’entière provision de nos sens
    nous n’en connaissons plus désormais que le retour
    la confirmation
    Ce qui a manqué
    à ma terre première
    me fait encore défaut aujourd’hui

    /
    Amant sédentaire
    je marche dans l’allée de nos regards
    je veille sur un jardin tacite
    Je retire de mes mots
    l’herbe ou le caillou
    Je casse la motte
    de mes convictions faciles
    Je cherche en terre fine
    une pensée meuble à semis

    /
    Le chemin d’annonce
    sous le soleil qui craque dans les pins
    La bâche de l’hiver
    rejetée d’un coup
    La marche qui redonne à l’esprit
    son pas naturel
    L’azur qui tient au ciel et dure
    Le meilleur de soi qui revient

    /
    La pantoufle de verre

    La jeune fille sortait du lit, encore en transparences.
    J’entrevis son petit nid, sous la feuillée légère.
    Mais la mère accourue, la mère en remontrances,
    jeta sur l’ingénue l’épais d’une robe de chambre.
    Il me restait l’aubier clair de ses jambes. Une pelisse
    mit sa chape dessus.
    J’avançai la pantoufle et recueillis entre mes mains
    le rameau tendre de son pied, d’où je tentai de
    recomposer toute l’arborescence.
    L’oiseau espiègle d’un sein vint pour mon bonheur
    chanter au bord du couvert.

        Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter