Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Judith Chavanne


Biographie

Née en 1967. Professeur de Lettres. Elle vit et travaille en Île-de-France.
Judith Chavanne a soutenu en novembre 2001 une thèse de Doctorat sur l'ouverture dans l’œuvre de Philippe Jaccottet.

Il a reçu deux prix, le Prix de la Vocation et le Prix Louise Labé, tous les deux en 1997. Il fait partie du jury du Prix Louise Labé depuis 2000.

Bibliographie

Poésie

  • Elle chantait, éd. Henry, 2017
  • Un seul bruissement , éditions du Bois d'Orion, 2009
  • Le Don de solitude aux éditions L'Arrière-Pays, 2003
  • La douche Aumône, poèmes, Editions Empreintes (Suisse) 2002
  • Entre le Silence et l'arbre, recueil de poèmes, Editions Gallimard 1997 (Prix de la Vocation et Prix Louise Labé)

    Essai
  • Philippe Jaccottet : une poétique de l'ouverture, 2003, éditions Seli Arslan

    Publications de poèmes dans plusieurs revues
    La Sape, Friches, Poésie 95 et Poésie 98, Scherzo, Neige d'août, Le Nouveau Recueil, Autre Sud, Poésie 2000, Rehauts, Chemins, Sorgue et Possible imaginaire.

    Publications d'articles sur l'oeuvre de Philippe Jaccottet dans Le Nouveau Recueil, Sorgue, et un ouvrage collectif au Temps qu'il fait.

    Préfaces
  • Dans les pièces claires, dans les sombres, receuil de poèmes de Bo Carpelan, éditions Atelier La Feugrai, 2003
  • Un numéro d'Autre Sud consacré à Pierre Dhainaut, septembre 2000
  • Réédition de trois recueils de Pierre Voélin aux éditions Empreintes (Suisse)

  • Actualité

    Nouvelle(s) parution(s)

    Elle chantait Henry (2017)

    Autres parutions présentées sur ce site

    Le don de solitude L'Arrière-Pays (2005)

    + Consulter les archives


    Extrait
    Vient le désir de ne pas peser sur le jour
    plus que le rayon de la lumière sur les livres, la table,
    les outils de notre travail.
    De vivre devant les choses avec un air d'absence
    que donnent les grandes fatigues,
    cet air de ne pas y être attaché qui les rend libres.
    Amarres lâchées,
    c'est alors que le monde paraît généreux, large.
    Et la conscience s'allume, çà et là aux angles des meubles,
    elle n'a que ce poids, rêvé, de la lumière.

    Extrait de: La douce aumône, Editions Empreintes, 2001

        Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter