Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Poète d'aujourd'hui

Vivian Lofiego


Biographie

Vivian Lofiego est née à Buenos Aires le 6 janvier 1964.
Argentine-Française. Etudes à l'Ecole Supérieure d'Art Dramatique de Buenos Aires en 1998. En 1993, elle est comédienne au Théâtre de l'Odéon.
Coordinatrice du Prix littéraire Juan Rulfo a RFI (Radio France International) 2012
Ttraductrice, tuteur de la Fabrique de Traducteurs aux CITL (centre international de traducteurs littéraires)
Elle anime des ateliers littéraires à Boulogne sur Mer, au Lycée Berthelot. Elle prépare une mise en espace pour les lectures et création d'une anthologie avec les élèves.

Publication dans différentes revues, lectures ...

Bibliographie

  • Naturaleza Immovil, Alcion, 2003, Argentine
  • La Casa de Kaspar Hausser, livre d'artiste, Coll. L'Attentive dirigée par Bernard Noël, 2002
  • Fleur Létale, Galerie Maeght, 2000
  • L'Arbre d'Ariel, Indigo, traducteur Claude Couffon, 1997, Paris
  • Obsidiennes de la nuit, Caractères, traducteur Claude Bleton, 1997, Paris

    Autre publication
    :
  • Isadora Duncan, une américaine aux pieds nus , Editions A dos d'âne / jeunesse, 2009


  • Actualité

    Autres parutions présentées sur ce site

    Hubert Reeves, le chercheur d’azur A dos d'âne (2012)
    Isadora Duncan de Vivian Lofiego A dos d'âne (2009)
    Iphigénie, deus ex-machina Le Temps des cerises (2009)
    Pierre d'infini Atelier des Brisants (2005)

    + Consulter les archives


    Extrait
    Ariane

    Couronne de lumière
    DHARMA

    Les mots pourraient-ils te protéger ?
    Fils de transparence verbe fin
    arbre dont la racine boit dans la cécité de l'ombre

    les dés font coup double
    L'atemporelle est vêtue de désir
    Et le sort indifférent
    tel un bouquet de mariée
    repose à ciel ouvert sur le chemin

    Guerrier aveugle Aile déchirée
    Un clou
    Une épée
    Une fêlure dans l'âme
    traverse les Noeuds de la nuit

    Nuit sans l'éclat espace étroit
    regret d'une flamme qui baigne
    la cécité involontaire
    Petits dieux d'argile

    inutiles dans la présomption
    de leurs visions atroces

    Bouches noire voyage sans but
    rêve brisé poussière qui retourne
    à la poussière

    Fil d'amour et de mort

    Minautore
    absout de solitude et de haine

    Ariane, Princesse de l'enfer
    voit partir la nef
    minuscule étoile au bord du gouffre

    Coque de noix qui occulte un silex
    au fond du coeur d'amiante

    Main lacéré par le vent
    hissée haut

    qui retient ce qui avance
    et désole inexorable

    Couronnne de lumière
    Dharma

    Autres poèmes
  • L'Heure Bleue

  •     Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Twitter Instagram Newsletter