Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  

Hommage à deux voix majeures de la poésie africaine

 

Léopold Sédar Senghor et Tchicaya U Tam'si

 

Léopold Sédar Senghor

Né le 9 octobre 1906 à Joal, au Sénégal.
Il meurt le 20 décembre 2001 à Verson, en France. Poète, écrivain et homme politique, il fut le premier président de la République du Sénégal (1960-1980) et le premier Africain à siéger à l’Académie fran çaise. Il a également été ministre en France avant l’indépendance de son pays.
Il fait ses études au lycée de Dakar, puis à la Sorbonne à Paris où il rencontre Aimé Césaire. Avec ce poète et Léon Gontran-Damas il approfondira le concept de la Négritude ainsi dé ni par Césaire : «La Négritude est la simple reconnaissance du fait d’être noir, et l’acceptation de ce fait, de notre destin de Noir, de notre histoire et de notre culture. ». Il publie son premier recueil de poésie Chants d’ombre au Seuil en 1945 et l’Anthologie de la nouvelle poésie nègre et malgache de langue française, précédée de Orphée noir par Jean- Paul Sartre, aux PUF, en 1948.


Tchicaya U Tam’si
—Tchicaya U Tam’si (de son vrai nom Gérald-Félix Tchicaya), né à Mpili (Congo-Brazzaville), le 25 août 1931 et décédé le 22 avril 1988 à Bazancourt (Oise), est un écrivain congolais (République du Congo).
Il est le ls de Jean-Félix Tchicaya qui représenta l’Afrique équatoriale au parlement français de 1944 à 1958. Il est considéré comme l’un des grands poètes du continent africain. Découvert par les éditions JP Oswald et Présence africaine avec notamment le recueil Le ventre, suivi de Le pain et la cendre, une partie de ses œuvres a été rassemblée dans l’anthologie J’étais nu pour le premier baiser de ma mère, Œuvres complètes I, Gallimard, dans la collection «Continent noir» en 2013.

 

De nombreuses lectures et des concerts sont organisés pour réentendre ces deux auteurs majeurs à Paris (Musée Dapper, théâtre du Nord Ouest), à Wambrechies (lecture donnée par le poète Dominique Cagnard), à Châteaudun, Châteauroux, Fécamp,Laudun mais aussi à Boston...
Mais aussi des expositions notamment sur L. S. Senghor à la Maison de la poésie de Grasse, à la médiathèque Les Mots passants à la Suze-sur-Sarthe et inauguration d’un square L. S. Senghor à Tours.

Hommage à la Comédie-Française au Théâtre du Vieux-Colombier le 7 mars à 12h

 

Dialogue Senghor/ Césaire par Nimrod/ Daniel Maximin le 13 mars à 18h30 à la Bibliothèque de l'Arsenal Paris 4e 

 

 

 

 

 

 

 

    Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter