Logo PDP    
centre national de ressources pour la poésie  
Archives des sélections

Animation, forme originale
- "Les voix du poème - spectacle interactif déambulatoire", Par la compagnie Tuchenn

Concert, récital
- "Amor America", lecture concert autour de l'oeuvre de Pablo Neruda
- "Soleil pas d'équerre", Récital de Gustave Chainon sur des textes de Philippe Longchamp
- "Et vint un mec d'outre saison ", I overdrive trio & Marcel Kanche interprètent Léo Ferré
- "Si la musique doit mourir de Tahar Bekri et Pol Huellou", CD et récital
- "Bouches de silence", par le trio acoustique "Les Memento Mori"
- "D'infinis paysages, d'infinies résonances", lecture-concert (violoncelle) par Marc Roger
- "ça suit son cours", Poésie et musique sur des poèmes de Rouben Mélik
- "Divagantes", Quatre chanteuses dont une violoncelliste parlent, jouent et chantent des textes poétiques
- "12 secondes sur terre", Les « infinis paysages de la condition humaine »
- "Féminin poèmes", par Gérard Pitiot : un CD et un spectacle
- "En compagnie d'Aimé Césaire par Bernard Ascal", Tour de chant - tour de parole
- "Greg Gilg", Poésies pour une voix et un violoncelle
- "Les Nubians", Echos - Chapter One: Nubian Voyager
- "Bleu d'Outremer", pour stimuler l'esprit
- "Récital Troïka, par Alexandre Louschik", Chanson russe contemporaine
- "Mots d'amour", récital Lucienne Deschamp

Exposition
- "Aquagrammes", PhotoGraphies & haïkus de voyage Nadine Cabarrot
- "Couleur femmes à Janvry", Venus Khoury-Ghata/ Martine Trouis
- "le voile de la mariée, une histoire vraie qui aurait pu m’arriver", une installation d'Isabelle Pinçon
- "Allégeance - Exposition de Noémie Rocher", à partir de poèmes d'Andrée Chedid
- "Exposition Andrée Chedid : Alliances", par l'association Confluences de Montauban
- "Exposition : Andrée Chedid, fraternité de la parole", par l'association Confluences de Montauban
- "Exils", peintures de Claude Meurisset sur des poèmes de Liu Hongbin
- "Boîtes de Lecture", passage entre la peinture et l'écriture
- "Passage des miroirs qui parlent", Exposition de Franck André Jamme

Spectacle
- "Polyphonies Neruda",
- "Le Jardin sous la lune", spectacle pour enfants (à partir de 3 ans)
- "Max Jacob : Sacré funambule ! ", Lecture théâtralisée
- "Poème à dire", Pierre Santini dit Andrée Chedid
- "Enfances", Lecture par la Compagnie PMVV le grain de sable
- "Hautes enfances", lecture musicale par Sophie Bourel et Karim Touré
- "Tu crois qu'ils nous aiment ?", l'enfance des poètes
- "La vie dans les plis d'après l'oeuvre d'Henri Michaux", conception et mise en scène Blandine Savetier et Thierry Roisin
- "Concert poétique sous casques", Spectacle tout public
- "Il pleut des poèmes...peaux aiment ?", Création jeune public
- "LA SOUPE ET LES NUAGES -et autres poèmes en prose de Ch.Baudelaire",
- "L'Art d'être grand-père d'après Georges et Victor Hugo", adaptation et mise en scène Vincent Colin
- "Le nuage en pantalon", de Maïakovski - mise en scène Marielle Hubert
- "La Calobra", spectacle performance de Laurent Bourdelas
- "Les âmes aux pieds nus", Spectacle sur des poèmes de Maram Al-Masri
- "T'es qui toi ? T'es doux ! ENFANCES ", voyage poétique proposé par Catherine Chapiseau
- "Quand m'embrasseras-tu ? ", texte de Mahmoud Darwich
- "Annette entre deux pays", de Jacques Jouet, spectacle jeunesse
- "Rivages d’Outre-Monde ", Chorégraphie plastique et poétique
- "Le dit de l'arbre", installation et performance dansée
- "Un mage en été", Olivier Cadiot - Ludovic Lagarde
- "Sois patient car le loup d’après les poèmes de Malcolm Lowry", par la compagnie les neuf filles de Zeus
- "Paroles d'Andrée Chedid", par Mady Mantelin, comédienne et Marie-Hélène Desmaris, danseuse
- "Judith Magre lit "Le Message" d'Andrée Chedid", mise en espace Harold David
- "Déshabillez-mots", de et par Léonore Chaix et Flor Lurienne
- "Le sommeil délivré d'après Andrée Chédid", par la compagnie Ecart Théâtre
- "Les Variations Huston", par le Théâtre de l'Imprévu
- ""Boxes" de Marie-Noëlle Agniau", mise en scène Laurent Bourdelas
- "À toi, brève invitée", Textes d’Andrée Chedid interprétés par Maurice Petit
- "Mon Pouchkine de Marina Tsvetaïeva", par le Théâtre du Frêne
- "Les nuits de Musset", par Florence Payros et Elya Birman
- "L'Or et la Patate", D'après "Les Odes élémentaires" et "Le Champ général" de Pablo Neruda
- "Une saison Rimbaud d'Emmanuel Arnaud", Lecture en français et en langue des signes par Clameur public
- "Traîne pas trop sous la pluie... ", spectacle de et par Richard Bohringer
- "Char résistance", spectacle de la compagnie Zigzags
- "Je dis ce que je veux", D'après les textes de Christophe Tarkos
- "V", Le grand poème dramatique de Tony Harrison
- "Tous les matins qui chantent", Solo poétique pour femme clown
- "L'Anselme à tous vents", spectacle de Martine Caplanne et Métélok
- "Quoi Qu’a dit ", Poèmes à jouer de jean Tardieu
- "Haïku (Poésies en jeux) ", Une des lectures-spectacles de « Poésies en jeux » conçues et interprétées par Cécile Cotté
- "Jaccottet / Pétrarque - Être par nature", D’après des textes de Philippe Jaccottet et François Pétrarque
- "Cet Allais vaut bien le détour", Lecture théâtralisée conçue et interprétée par Eric Cénat et Patrice Delbourg
- "A Fleur d’eau, poèmes de Federico Garcia Lorca", spectacle d’ombres, marionnettes et lanterne magique
- "Sous les coups du dehors - chemin de poésie", autour de Tardieu
- "Pour 2 rires", lecture spectacle
- "Le cirque de C.F. Ramuz", spectacle conçu et interprété par Sylvie Jobert
- "Un visiteur inattendu - Cabaret Prévert", spectacle tout public
- "Exil", d'après l'oeuvre de Césare Pavese
- "Une saison en enfer", de Rimbaud par Nâzim Boudjenah
- "Illuminations", de Rimbaud par Nâzim Boudjenah
- "Paroles de déportés", poèmes choisis par Yves Ménager
- "Dîner de Têtes", Tentative de description d'un Dîner de Têtes à Paris-France
- "Robert Desnos", L'homme qui portait en lui tous les rêves du monde
- "Pour l'Amour du Ciel", Paul des Oiseaux & La Comète d'Alain Borer
- "ParoiS", extrait de Paroi de Guillevic
- "La Clarisse", de David Dumortier
- "Journal de la distance", Poésie sans commune mesure
- "Pourquoi pas, pourquoi pas, pourquoi pas, pourquoi pas", à partir de poèmes de R. Queneau
- "Correspondance à Trois Tsvétaïeva-Rilke-Pasternak", Lecture-spectacle sur des textes de Tsvétaïeva-Rilke-Pasternak
- "Douze Poèmes Musicaux", Jazz contemporain et Poésie sonore
- "Vané de Radovan Ivsic", Spectacle d'ombres et de marionnettes
- "Chants profonds de l'Arménie", poèmes des origines à nos jours
- "Engagements", lecture-spectacle conçue et interprétée par Cécile Cotté
- "Les Zhumoristiques de Michel Monnereau", dans la lignée des grands maîtres du rire
- "Vertige Vertical", d'après des textes de Roberto Juarroz
- "Charles Baudelaire, Petits poèmes en prose - Fusées", d'après les contes poétiques baudelairiens
- "Les voix du masque", Un spectacle de masques et de poèmes
- "La Maison dans l'allée", de Jean-François Manier
- "Encore un p'tit vers", Spectacle
- "Alliances", Récital poétique et musical
- "Vues d'ailleurs, pour mots d'ici", Poésies francophones de Gérard Pitiot
- "L'enfant de la Haute mer", Spectacle d'après Jules Supervielle (© éditions Gallimard)
- "Retrouver le Nord", Spectacle - Chant
- "Un magicien de Zéno Bianu", Pièce de théâtre
- "Délit d'Opinion", Montage poétique par Eve Griliquez
- "Mythologies de Pierre Michon", Spectacle
- "Poèmes à Lou de Guillaume Apollinaire", Spectacle
- "Maelo, extrait de "Pris dans les choses" de Gérard Noiret", Spectacle
- "Le Montreur d'Andrée Chedid", Spectacle de marionnettes
- "Bussy - Poe Session", Musique et concert
- "Les rendez-vous d'Orphée", Spectacle

Les voix du poème - spectacle interactif déambulatoire
Par la compagnie Tuchenn
C'est une petite bibliothèque ambulante, une maison de la poésie sur roulettes. Elle brinqueballe, transportant l'univers de la poésie vers la population. Elle a un étage. En bas, les livres, la table, les affaires du poète, pour la relation rapprochée avec les spectateurs. En haut, la scène pour quand il y a du monde. Les ardoises comme pour les vins fins, donnent la liste des auteurs. Il n'y a plus qu'à choisir, trente poètes du monde à déguster sur place.

Pour cette création, dans le cadre du Printemps des Poètes 2013, au répertoire : Abdellatif Laâbi, Amina Said, Arthur Rimbaud, Dylan Thomas, Gherasim Luca, Kiki Dimoula, Mahmoud Darwich, Pablo Neruda, Venus Khoury-Ghata, Walt Whitman...



Organisé par :
Tuchenn
3 rue Alexandre Lefas
35000 Rennes
Tel : 02 99 38 34 95
eMail : contact@tuchenn.com

Amor America
lecture concert autour de l'oeuvre de Pablo Neruda
Frédérique Bruyas lecture Luis Rigou flûtes des Andes et lecture en espagnol

Poèmes de Pablo Neruda (Chili) et de Roberto Juarroz (Argentine), César Vallejo (Pérou), Octavio Paz (Mexique).
Musique populaire des Andes, compositions improvisations et lecture en espagnol Luis Rigou.

"Je veux vivre dans un pays où il n'y a pas d'excommuniés.
Je veux vivre dans un monde où les êtres seront seulement humains, sans autres titres que celui-ci, sans être obsédés par une règle, par un mot, par une étiquette.
Je veux que l'immense majorité, la seule majorité : tout le monde, puisse parler, lire, écouter, s'épanouir." Pablo Neruda
Extrait de J’avoue que j’ai vécu. Traduit par Claude Couffon, Gallimard,1975

Frédérique Bruyas lectrice

Frédérique Bruyas conçoit la lecture à voix haute comme un inépuisable champ d’expériences humaines, dont l’objet est la littérature dans sa variété et sa vitalité. Son goût profond pour la parole adressée, une parole à l’écriture singulière et le dénuement de cette parole transmise le livre en main est à l’origine de son engagement artistique. Depuis quelques années elle s’intéresse particulièrement à la forme lecture-concert, fruit de ses rencontres avec des auteurs et des musiciens, et poursuit ses recherches artistiques vers d’autres concepts : lectures polyphoniques, lectures bilingues, lectures performées…
www.bruyas.net

Luis Rigou musicien
Luis Rigou est né à Buenos Aires en 1961. Dès sept ans, son goût pour la musique naît de l’apprentissage à l’école de la flûte à bec. Adolescent, après des études de flûte traversière au Conservatoire de Buenos Aires, il apprend en autodidacte toutes les flûtes andines (ocarina, siku, toyo, tarka...) et devient très vite un virtuose reconnu. En 1990, Luis Rigou s’installe à Paris et publie la série de disques OCARINA sous le nom d’artiste Diego Modena. Ses enregistrements se vendent à des millions d’exemplaires et le rendent célèbre dans le monde entier.
http://www.malambo.fr/html/fr/productions/spectacles.html

Durée : 1 heure

Organisé par :
compagnie solo ma non troppo
5, Impasse Janine
95360 Montmagny
Tel : 01 46 28 39 99
eMail : courrier@cie-escargot.net

Soleil pas d'équerre
Récital de Gustave Chainon sur des textes de Philippe Longchamp
« Nomadisme urbain »
Deux visions de la ville se rencontrent, nomadisme musical avec Gustave CHAINON (musicien compositeur) et nomadisme poétique avec Philippe LONGCHAMP (auteur)
"Ce projet lie mon errance musicale à la poésie de Philippe Longchamp. Les notes épousent le poème, le heurtent, l'affrontent aussi parfois sur un point minuscule qui s'exagère et devient mélodies." Gustave Chainon.
Le recueil “Soleil pas d'équerre” ( paru chez Cheyne édition ) est un parcours à travers la ville, toutes les villes … des gens, des rues, des murs et surtout des rencontres...
Gustave CHAINON guitare , voix , composition
Gaël AUDRIN clarinette, flûte, saxophone
Thierry PETEL contrebasse
Bertrand CRENO percussions

Organisé par :
Compagnie La lucarne
30, avenue des Maraîchers
44 120 Vertou
Tel : 06 60 28 12 12
eMail : laurekassous.lucarne@gmail.com

Et vint un mec d'outre saison
I overdrive trio & Marcel Kanche interprètent Léo Ferré
Léo Ferré, son verbe fauve et ses vertiges harmoniques, Marcel Kanche a d’abord songé à les éprouver en solitaire, face à son piano. Mais la formule, trop convenue, ne pouvait satisfaire un animal rare et sauvage de son espèce.

La rencontre avec les flibustiers de l’I.overdrive Trio, compagnons de label
naviguant au grand large du rock instrumental et de l’impro sans filet, lui a permis d’aborder autrement l’univers de l’auteur de Ni Dieu ni maître.
Dans ce “bal underground” où se mêlent la fièvre et la cendre, la tension et l’abandon, les chansons de Ferré, habitées par la voix rugueuse de Kanche, se découvrent de nouveaux partenaires de danse et d’ivresse : elle semblent se frotter à la colère froide de Diabologum et aux embardées voluptueuses du Miles Davis électrique, aux formes non conformes d’un Robert Wyatt et aux sons anguleux d’un Marc Ribot.
De ce travail de recomposition, il ressort que ce répertoire est bien sûr tout sauf un monument monolithique. Généreux à l’excès, Léo Ferré y aura laissé d’innombrables belles failles, fissures et fragilités, dans lesquelles Marcel Kanche et l’I.overdrive
Trio glissent aujourd’hui leurs doigts et leurs souffles.
Pour s’ouvrir des passages dérobés vers le coeur d’une œuvre qui n’en finit pas de brûler.

Marcel Kanche: voix – orgue, harmonium
I. overdrive trio: Philippe Gordiani : guitares ; Remi Gaudillat : trompette ‐ bugle ; Bruno Tocanne : batterie
Léo Ferré: Parole et musique

Lien internet :
www.marcelkanche.com

Organisé par :
Cristal records
BP138
2 place de la petite sirène
17005 La Rochelle
Tel : 05 46 44 83 84

Si la musique doit mourir de Tahar Bekri et Pol Huellou
CD et récital
Cet enregistrement en plusieurs langues du texte de Tahar Bekri « Si la musique doit mourir » est le résultat d'un dialogue entre le poète et le musicien-compositeur, Pol Huellou. Au delà de l'amitié qui les lie, ils partagent un certain regard sur le monde et son état. Pol Huellou fut immédiatement interpellé par la lecture de ce poème mais aussi par d'autres textes de Tahar Bekri où la musique est présente et évoque des musiciens et des instruments. Ce que le poète souhaite exprimer comme une musique au monde ne pouvait que se retrouver dans ce projet où les différentes langues et leur musique se croisent. Le projet a reçu immédiatement l'adhésion des différents traducteurs et interprètes, mentionnés ci-dessous. Ils partagent tous une conception poétique du monde, la responsabilité d'un art engagé. Tout au long de l'enregistrement, l'ambiance fut chaleureuse, fraternelle et généreuse.

artforpeace@wanadoo.fr

Organisé par :
artforpeace


Bouches de silence
par le trio acoustique "Les Memento Mori"
Depuis 2002, le trio angevin Memento Mori, composé de Jean Louis Bergère (chant et guitares), Frédéric Pellerin (chant et percussions) et de Romain Desjonquères (violoncelle) met en musique, en plus de ses propres textes, ceux de poètes contemporains comme Jude Stefan, Bernard Bretonnière, André Velter, ainsi que des textes d'enfants.
Avec un premier album remarquable « Bouches de silence », ce trio acoustique à l'étonnante complicité tisse de concert en concert son univers envoûtant et passionné. Un véritable hymne à la poésie.
Chant-guitare : Jean-Louis Bergère
Chant-percussion-melodica : Frédéric Pellerin
Violoncelle : Romain Desjonquères
Régie son et lumières : Augustin Sauldubois


Organisé par :
Les Memento Mori


eMail : pellerinfrederic@yahoo.fr

D'infinis paysages, d'infinies résonances
lecture-concert (violoncelle) par Marc Roger
Lecteur Public : Marc Roger
Paysages à voix haute en compagnie d'un violoncelle

Texte dits à voix haute
Océan mer d’Alessandro Baricco, Albin Michel
Aral de Jean-Marie Barnaud, L’Amourier
(Le noircissement de la mer) in Anthologie nomade de Michel Butor, Poésie/Gallimard
Noces à Tipasa d’Albert Camus, Folio/Gallimard
Trois chevaux d’Erri De Luca, Folio/Gallimard
El mañana efímero d’Antonio Machado, Manuel Alvar
Terrasse à Rome de Pascal Quignard, Gallimard
Petit traité sur l’immensité du monde de Sylvain Tesson, Éditions des Équateurs
Un monde ouvert de Kenneth White, Poésie/Gallimard
Feuilles d’herbe de Walt Whitman, Poésie/Gallimard

"Ce matin, vers la fin de la nuit, je suis monté sur une colline pour regarder le ciel avec ses foules, Et j’ai dit à mon âme Le jour où nous aurons fait le tour de ces
orbes, et du plaisir et du savoir qu’il y a en chacun d’eux, serons-nous enfin satisfaits et repus ? Mon âme m’a dit Non, une fois à niveau de l’écluse nous
passerons plus loin." Walt Whitman


Organisé par :
La Voie des Livres
93 rue de la Réunion
75020 Paris
Tel : 01 43 48 79 55
eMail : marc.roger@oxor.net

ça suit son cours
Poésie et musique sur des poèmes de Rouben Mélik
Spectacle poétique et musical autour des poèmes de Rouben Melik , monté par le groupe de musiciens "LAVACH'" (Lavach est le nom du pain en Arménie), avec Claude Barbos.
Ce spectacle a été créé dans le cadre de l'année de l'Arménie au Lavoir Moderne Parisien en 2007. La musique est inspirée des airs arméniens en référence aux origines arméniennes du poète.
Photo Nicolas Amiache

Organisé par :
Groupe Lavach - ça Suit Son Cours
6, rue de Trêtaigne
75018 Paris
Tel : 01 46 06 15 90
eMail : lesclides@yahoo.fr

Divagantes
Quatre chanteuses dont une violoncelliste parlent, jouent et chantent des textes poétiques
Quatre chanteuses dont une violoncelliste parlent, jouent et chantent des textes poétiques et littéraires en langue française.
Les musiques composées par Barbara Trojani entrelacent des monodies, des polyphonies et laissent la part belle à l’improvisation.
"Fenêtre sur nuit" est le premier volet du quatuor Divagantes
Pour leurs premiers pas au creux de la poésie et de la musique, Les Divagantes ont choisi de s’installer dans l'intimité de la nuit…
Les textes choisis pour leur force d’évocation, du désarroi de la solitude à la sensualité du rêve, de la fête, offrent une "vision" contrastée de la nuit.
…ombre au cœur du jour, robe noire éclairée de soleil, horizons cendrés, ruelles écrasées de lumière, noir profond des mers, insomnie rouge comme chair à vif…
Les quatre voix aux timbres si différents, mêlés parfois à celui du violoncelle
(dont on a dit tant et tant sur sa "presque" humaine voix) conversent avec ferveur et plaisir, pour partager le temps d'une courte éclipse de singuliers émois nocturnes.
avec
Barbara Trojani voix et composition
Marie Fraschina voix
Claire Monot voix
Anaïs Pin voix et violoncelle

Organisé par :
Compagnie La Distraction De La Mandibule
14 rue Rabelais
71100 Chalon Sur Saône
Tel : 03 85 43 39 01
eMail : divagantes@orange.fr

12 secondes sur terre
Les « infinis paysages de la condition humaine »
« Douze secondes sur terre »… peut-être ce que représente le passage de l’espèce humaine sur la terre… et le parcours singulier des Passeurs qui livrent comme autant de pages sonores et poétiques les bribes vagabondes de leurs existences... celle de l’auteur Yves Béal (écrivain, animateur d’ateliers d’écriture)... et peut-être en miroir, celle de chacun d’entre nous.
« Douze secondes sur terre »… et quelques miettes d’éternité pour signifier cette continuité des sentiments, des émotions, des émois qui font frissonner chaque être au cours de son microscopique laps de vie à l’échelle du cosmos. Instantanés sentimentaux, regards tendres – mais pas toujours – sur ce que nous faisons de la terre, de la vie et du rapport aux autres, quelques espérances et quelques vicissitudes de l’existence, les « infinis paysages de la condition humaine ». Des fragments d’histoires qui montrent combien tous les ordinaires peuvent ouvrir des sentiers d’humanité.

Les Passeurs, ce sont Yves Béal (voix et textes) - Pascal Thollet (guitares et chant) - Michael De Palma (batterie et autres objets sonores) - Julie Zglinski (chant, violoncelle et autres objets sonores) - François Thollet (accordéon, orgue, chant, jouets et autres objets sonores).
Extraits en écoute sur www.myspace.com/12secondessurterre -
Une production Un euro ne fait pas le printemps en partenariat avec la Régie 2C de Grenoble, Les Francas du Rhône, La Ville de Givors, la MJC de Givors, La commune de La Terrasse, Le Centre Médical Rocheplane, la ville de Rieux-Volvestre, la ville de Montesquieu, La Cave Poésie de Toulouse, le Festival Quartiers Libres de Grenoble – Livre / CD à paraître courant 2011

Organisé par :
Collectif D'artistes "un Euro Ne Fait Pas Le Printemps"
36 rue Parmentier
38000 Grenoble
Tel : 06 70 63 58 07

Féminin poèmes
par Gérard Pitiot : un CD et un spectacle
C’est de sa rencontre avec Tanella Boni, poétesse ivoirienne, qu’est née l’idée de consacrer un album entier aux voix de femmes. C’est donc naturellement que pour son 4ème opus de poésie chantée et de chansons poétiques, Gérard Pitiot fait la part belle à sept plumes féminines : Vénus Khoury-Ghata ,Colette Nys-Mazure, Tanella Boni, Ghyslaine Leloup , Mireille Fargier-Caruso, Marie-Clotilde Roose , Céline Caussimon.

Et pour le clin d’œil, Lucien Zerrad, guitariste et réalisateur de nombreux disques de chanteuses (Bévinda, Angélique Kidjo ) sera associé aux arrangements.

Les trois précédents albums, « Quelques mots d’Eluard et autres musiques », « Vues d’ailleurs pour mots d’ici » furent salués par les professionnels, notamment par un hommage et des coups de cœur de l’académie Charles Cros et événement Télérama ». La disparition du poète Aimé Césaire a mis en lumière le « Chants pirogue », qui fut associé aux hommages rendus sur France 2 et RFO.

Les médiathèques et bibliothèques qui ont accuelli l'un des spectacles de Gérard Pitiot ont pu constater qu’il n’est pas nécessaire d’être un aficianado de la versification pour apprécier le travail de Gérard Pitiot.
Grâce à cette démarche, la poésie est perçue différemment et devient un outil pédagogique.

Le spectacle « Féminins Poèmes » issu de cet enregistrement sera présenté à l‘occasion du « Printemps des poètes  2010 » qui a pour titre « Couleur femmes ».

Organisé par :
L'océan Nomade
4 rue Louis Larrivière
93440 Dugny
Tel : 01 48 37 56 99
eMail : oceanomade@wanadoo.fr

En compagnie d'Aimé Césaire par Bernard Ascal
Tour de chant - tour de parole
Dans ce récital de poésie chantée, Bernard Ascal allie des extraits de l’œuvre majeure d’Aimé Césaire « Cahier d’un retour au pays natal » aux poèmes de ses amis Léon Gontran Damas et Léopold Sédar Senghor.

À leurs voix, il joint, le temps d’un poème, celles de René Depestre (Haïti), d’Edouard Maunick (Ile Maurice), de Véronique Tadjo et de Tanella Boni (Côte d’Ivoire), etc.

Dans le même temps, par des séquences de nature informative, Bernard Ascal évoque la genèse et les spécificités du Mouvement de la Négritude.
Ce mouvement, né dans les années 1930 à Paris, générateur de fondamentaux bouleversements politiques et artistiques, est l’un des événements majeurs de l’histoire contemporaine.

chant - guitare - violoncelle
Durée : 1h 10 / 1h 15


Parallèlement, un coffret de 3 CD-audio sera disponible cet automne chez EPM. Cette parution réunira la plupart des poètes du Mouvement de la Négritude mis en musique et chantés par Bernard Ascal.


Bernard Ascal : ascal@free.fr / 01 64 20 13 30



Organisé par :
Bernard Ascal
1 rue du vieux pressoir
77320 Saint Barthélémy
eMail : bernard.ascal@orange.fr

Greg Gilg
Poésies pour une voix et un violoncelle
Récital en subtil décalage de textes poétiques.
Greg Gilg propose en solo avec son violoncelle une étonnante ballade entre émotion et absurde, recherches sonores et mélodies romantiques, avec un profond sens du spectacle. Généreux et singulier sans concession.
Textes de Hirschman, Blok, Seifert, Shakespeare, Bobillot, June Jordan, William Carlos Williams, Prévert et... Gilg.

"Greg Gilg est un ogre. Ses concerts volubiles et gourmands sont beaux. Les mots qu'il emprunte à quelques poètes rares et qu'il chante en anglais, en russe et en français lui ressemblent infiniment.
Greg Gilg s'accompagne au seul violoncelle et, fichtre, s'y entend pour faire sonner ça, les enfants, comme tout un grand orchestre allumé. Oui. Blues de biais et calypso 60's, jazz embouti sévère et country tchèque se poivrotent à la coule et le zigue chante comme pas deux, grogne aussi parfois, ronronne et hoquète: du gravier dans le miel. Ici crooner
impecc et là shouter de rythm'n'blues en Jamaïque, dadaiste môme et trousseur de mélodiquettes à chialer : ah c'est chouette. Ajouter que ça vous trimballe d'une humeur à l'autre, pour dire au juste le monde qui prend triste la boue et les corps à aimer comme on mange avec les doigts, le deuil du père et la célébration fauve de la vie toute crue. Greg Gilg a l'oeil rond, le rire sonore et, soir après soir, sur les scènes de partout, il attend et invoque de grandes innondations.
Sing Sing.

Parcours :
Greg Gilg a suivi une formation classique, puis il a évolué dans la chanson, le jazz et le rock'n'roll. Il a collaboré au violoncelle et à la contrebasse avec entre autre les Barbarins Fourchus, Metro,
Fire Warriors et Bertrand Belin.
Il a participé à de nombreux projets dans les arts du cirque, la danse, le théâtre de rue, et à des changes artistiques à Cuba, en Indonésie, au Maroc et en Russie. Il compose pour le théâtre. Passionné de langues étrangères, il parle l'anglais, l'espagnol et le russe.

Disque, fiche technique et devis sur demande à Mariette Cousty.

Organisé par :
Minimum Music
32 Av du Val de Beauté
94130 Nogent-sur -marne
Tel : 06 16 70 00 56

Les Nubians
Echos - Chapter One: Nubian Voyager
Les sœurs Hélène et Celia Faussart, qui composent Les Nubians ont toujours eu une affinité particulière avec la poésie. Cette relation amoureuse a culminé avec "Echos, Chapter One : Nubian Voyager", un projet unique et remarquable dont la réalisation demanda plus de cinq ans. 'Echos, Chapter One: Nubian Voyager' rassemble le slam contemporain, des scènes de poésie musicale ainsi que la tradition ancestrale du griot, le mythe de l'Africain conteur et historien oral.

Ahmadou Hampate Ba, les derniers poètes, Zora Neale Hurston Amiri Baraka, Maya Angelou ont également croisé la route de ce projet.
'Echos, Chapter One: Nubian Voyager' voit Les Nubians raconter une nouvelle histoire avec des racines profondes. Conçu et co-produit par Hélène, le projet comprend un remarquable groupe de poètes urbains, anglophones ou francophones : Souleymane Diamanka, John Banzaï, C.Lia, Anouch, Zuga, Chuma, Fisiwe, Jamahrl Crawford, Kasema Kalifah, Nazeelah Jameson et Queen Godis. La chanteuse Claire Keim ("Lipstik") assure également les backing vocals.

Les Nubians ont également inclus trois nouveaux titres, dont "Rendezvous" avec John Banzai, des versions concerts inédites et des remix de leur premier album. 'Echos, Chapter One : Nubian Voyager' est une nouvelle vague d'expression poétique redéfinie par l'inspiration de la rue et un nouveau lexique, et comprenant des rythmes urbains empruntés au hip-hop.

Organisé par :
Groove Productions
21 Rue Eugène sue

94700 Maison Alfort
Tel : 01 43 76 46 47
eMail : infos@groove-production.com

Bleu d'Outremer
pour stimuler l'esprit
Un spectacle "Sélection Printemps des Poètes"

Spectacle musical autour de René Char et Vieira da Silva.

Poésie et musique contemporaine par le concert impromptu, quintette à vent et Bruno Belthoise, piano.
Deux créations mondiales d’œuvres de Sérgio Azevedo et Bernard de Vienne ; Musiques de : Fernando Lopes-Graça, Olivier Messiaen, Filipe Pires, Sérgio Azevedo, Bernard de Vienne
Extraits de textes et d’écrits de René Char et Vieira da Silva
Scénographie : Katrin Bremermann et Philippe Andrieux
Lumières : Philippe Andrieux ; Costumes : Marie-Pierre Morel-lab

Création : les 20, 21, 22 et 23 janvier 2005 à la Scène Nationale de Cavaillon (84).

Lien internet :
www.le-concert-impromptu.com

Organisé par :
Le Concert Impromptu
69 avenue Danielle Casanova
94200 Ivry Sur Seine
Tel : 01 45 21 04 47
eMail : pgilbert@le-concert-impromptu.com

Récital Troïka, par Alexandre Louschik
Chanson russe contemporaineà Paris

Un spectacle "Sélection Printemps des Poètes".

Auteur-compositeur et interprète, Alexandre Louschik apporte un nouveau souffle à la grande tradition de la chanson russe.

Il interprète les grands poètes classiques et contemporains de la Russie éternelle–Pasternak, Nabokov, Goumilov, Tarkovsky, Ivanov… sur des musiques modernes qu’il compose en s’inspirant de l’esprit slave, des rythmes du jazz et de l’influence de la romance russe du XXème siècle.

Alexandre Louchik est accompagné d’un guitariste et d’un contrebassiste.

Organisé par :
Association Des Amis D'alexandre Louschik (aal)
210 rue Marcadet
75018 Paris
eMail : louschik@caramail.com

Mots d'amour
récital Lucienne Deschamp
"Lucienne Deschamps est chanteuse. "A la mort, à la vie et vive l'amour!" pourrait être le sous-titre de ce parcours à travers ce que la poésie et la musique française peuvent avoir de meilleur : Prévert et Kosma, Aragon et Ferré, Guillevic et Philippe Girard, Genet et Hélène Martin, Vian et Gainsbourg, Jarry, Sartre, Mac Orlan.
Chanteuse et comédienne, Lucienne Deschamps vous balade en 20 ballades en servant les mots et les notes avec émotion et retenue." Fred Personne.


Organisé par :
Association Vive Voix
4 place Nationale
75013 Paris
Tel : 06 86 75 80 48
eMail : vive.voix@free.fr

Aquagrammes
PhotoGraphies & haïkus de voyage Nadine Cabarrot
AQUAGRAMMES
PhotoGraphies & haïkus de voyage Nadine Cabarrot
"La méditation d’une matière éduque une imagination ouverte... Ainsi l’eau, par ses reflets, double le monde, double les choses. Elle double aussi le rêveur, non pas simplement comme une vaine image, mais en l’engageant dans une nouvelle expérience onirique." in « L’eau et les rêves – essai sur l’imagination de la matière ». G. Bachelard - Ed. José Corti
Pérégrination géopoétique. Collecte photographique dans les eaux dormantes de lieux mythiques. Rêveries sans grammaire. Langage sans alphabet, ouvert à la projection, au désir de signe. Hiéroglyphes des rêves élémentaires de l’homme. Ecritures d’eau.
Prises de vues : Camargue, Delta du Mékong, Vallée du Jourdain, Delta du Nil (et Islande, pour le vol des sternes arctiques de l’île de Grimsey)

S’ajoute aux compositions d’Aquagrammes, une création avec des centaines de signatures de spectateurs.
. Haïkus de voyages : Quatre livreRouleaux
(En carnets, sous le titre Deltas aux Editions Erès - Collection Po&Psy) . Performance de vernissage : Extraits des carnets de voyage.
Poèmes de F. Philipponnat.
Verres de cristal. Traces sonores des pays visités.

Présentation détaillée sur le site www.ciealbatros.com

Lien internet :
www.ciealbatros.com

Organisé par :
Compagnie L'albatros Le Vigan
11 rue de l'horloge
30120 Le Vigan
Tel : 04 67 81 25 73
eMail : ciealbatros@hotmail.com

Couleur femmes à Janvry
Venus Khoury-Ghata/ Martine Trouis
En écho aux poèmes de Vénus Khoury-Ghata répondent les peintures de Martine Trouïs.
Le travail de Martine Trouïs :
L’huile au couteau pour la profondeur, passer ainsi du vide au fond, puis à la forme qui, au fl du temps, se fait plus lointaine; les contours s’égarent. Surgit le trait. Le trait qui rassemble ou divise, partage ou relie ; trace ou fssure, lien ou déchirure, il est mémoire ou devenir.
L’abstraction, parce que terrain de jeux et de recherche inépuisable où matières, formes et couleurs se côtoient, s’unissent et se confrontent tour à tour, sur le chemin mouvant de l’équilibre et de l’harmonie, au gré des émotions.

Organisé par :
Martine Trouïs
27 Grande rue
34910 Quarante
Tel : 04 67 89 33 56

le voile de la mariée, une histoire vraie qui aurait pu m’arriver
une installation d'Isabelle Pinçon
« Le voile de la mariée » est composé de morceaux de tissu envoyés par des proches et moins proches, jusqu’à des personnes inconnues d’Isabelle Pinçon, poète, en vue de son mariage improbable et illimité.

La mise en scène est une invitation en deux temps pour interroger cette union « par les liens du mariage », sur ce que c’est d’être deux, « à deux » aujourd’hui, l’amour et le désamour toujours en point de mire de son travail d’écriture. Concrètement, le spectateur est d’abord invité à entrer dans un simulacre de mariage, reine ou roi d’un moment, paré d’un voile qui le protège ou le contraint. Composition tourmentée de tissus bariolés, avec en son centre, accroché en bonne place au mur de la salle à manger, le tableau du baiser amoureux. Du ciel descendent des écouteurs d’où jaillit la parole des donateurs des tissus, voix d’hommes, de femmes et d’enfants.

Le Voile de la mariée a été réalisé avec le soutien financier, technique et logistique de la Maison de la Poésie de la Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines et de la médiathèque Jean Rousselot, Guyancourt.

Confection du voile : Nicole Champenois
contact : ipincon@wanadoo.fr ou 06 72 91 71 97


Organisé par :
Isabelle Pinçon


Allégeance - Exposition de Noémie Rocher
à partir de poèmes d'Andrée Chedid
15 tableaux associés aux poèmes ou citations d' Andrée Chedid


-5 tableaux d 1m/1m
-10 tableaux d 1m80/1m40

ce sont des tableaux encadrés avec un crochet plat à l'arrière

fonds en baumes tendres, avec pour clin d'oeil, cette exposition en forme de chemin vers la vie.

Organisé par :
Noémie Rocher


eMail : noemie8rocher@hotmail.com

Exposition Andrée Chedid : Alliances
par l'association Confluences de Montauban

Reproduction de vingt collages inédits d’Andrée Chedid, accompagnés d’un texte original.

Fiche technique
Description : 18 panneaux rigides format 50 x 70 cm
Accrochage : cimaises, crochets, clous
Conditionnement : 2 caisse bois
Poids total : 31 kg
Valeur d’assurance : 4085 €
Location Mois : 250 € TTC + transport
Quinzaine : 150 € TTC + transport
Tarifs dégressifs pour des demandes de location d'une durée plus longue


Organisé par :
Confluences à Montauban
41 rue de la Comédie

82000 Montauban
Tel : 05 63 63 57 62
eMail : contact@confluences.org

Exposition : Andrée Chedid, fraternité de la parole
par l'association Confluences de Montauban
Française, née égyptienne d’origine libanaise, Andrée Chedid passe son enfance et son adolescence au Caire, puis s’installe à Paris à partir de 1946. Elle publie son premier recueil poétique en 1949.
D’emblée, Andrée Chedid place son œuvre sous le signe de l’universel. Romancière, novelliste, dramaturge, parolière, c’est en poète qu’elle perçoit et exprime le monde.
Cette œuvre parie sur les privilèges du cœur, amour et tendresse, fraternité et générosité, sans naïveté et avec une vive lucidité, comme la seule réponse qui vaille à l’absurdité d’un monde de bruit et de fureur, de beauté et de mystère.

Cette exposition – parcours biographique et documentaire illustré de nombreux manuscrits, photographies, documents inédits... – célèbre une œuvre à portée de chacune et chacun de nous.

Description : 40 panneaux rigides 50 x 100 cm
2 panneaux souples 120 x 180 cm
accrochage : cimaises, crochets, clous
Conditionnement : 4 caisse bois
1 tube de 120 cm
Poids total : 100 kg
Valeur d’assurance : 16 000 €
Location : Mois : 600 € TTC + transport
Quinzaine : 350 € TTC + transport
Tarifs dégressifs pour des demandes de location sur une durée plus longue

Organisé par :
Confluences à Montauban
41 rue de la Comédie

82000 Montauban
Tel : 05 63 63 57 62
eMail : contact@confluences.org

Exils
peintures de Claude Meurisset sur des poèmes de Liu Hongbin
Exils, peintures de Claude Meurisset, en écho à la poésie de Liu Hongbin
16 encres de Chine et brou de noix au format 77 x 56 cm encadrées d'une caisse américaine
4 encres de Chine et brou de noix 112 x 77 cm encadrées d'une caisse américaine
4 toiles acrylique et brou de noix
1 poème calligraphié par gao yan 77 x 56 cm encadré d'une caisse américaine
10 poèmes imprimés et collés sur carton bulle au format 70 x 50 cm.
Photographie et note sur Liu Hongbin
Exposition pouvant s'accrocher soit sur cimaise soit sur crochet.

Liu Hongbin, né en 1962, à Qingdao, dans le Shandong, révèle une écriture à la fois rebelle et riche d’une puissance imaginaire peu commune. Après sa participation aux événements de Tian’anmen, où quatre de ses poèmes, dont L’esprit de l’océan ont été placardés sur les murs. Liu Hongbin partage aujourd’hui son temps entre les Etats-Unis et l’Angleterre.
Recueil publié Un jour dans les jours, traduit par Guilhem Fabre, éd. Albertine, 2008.
Le tarif est de 1500€ en région parisienne et 1800€ en province (pour cause de transport), conditions à voir avec Claude Meurisset.

Organisé par :
Claude Meurisset, Peintre


eMail : claude.meurisset@dbmail.com

Boîtes de Lecture
passage entre la peinture et l'écriture
Dominique Maurizi, poète et artiste a réalisé une quinzaine de boîtes de lecture. Véritable passage entre la peinture et l'écriture, ces boîtes de lectures donnent une lecture picturale à des poèmes et des textes choisis par Dominique Maurizi.

Une quinzaines de boîtes en bois (faites à la main) au maximum 20x20x2 cm (de profondeur), au maximum 40x30x2 cm - recueillent des fragments d'écriture qui peuvent être un vers, une phrase ou plusieurs phrases d'écrivains, de poètes ou de philosophes.

Boîte Grillparzer (photo, peinture, pastel et collages, 21x21 cm).

A programmer


Organisé par :
Albertine
288 rue Saint-Jacques
75005 Paris
eMail : contact-albertine@orange.fr

Passage des miroirs qui parlent
Exposition de Franck André Jamme
A l'occasion de la publication de nouveaux Exercices aux éditions Virgile/Ulysse fin de siècle, et en prologue au Printemps des poètes 2003, Franck André Jamme présentera les 81 tablettes du livre tracées sur des miroirs

Sur des miroirs : de façon à ce que ceux qui les lisent disparaissent un instant - puisque dès que l'on se met à lire des mots tracés sur un miroir, on ne se voit plus ; la lecture annule en somme le miroir et tous les visages qui croyaient ne jamais pouvoir s'y noyer.

Cette exposition a eu lieu du 18 février au 28 février 2003 chez Agnès B

Lien internet :
www.agnesb.fr

Organisé par :
Galerie Du Jour Agnès B.
17 rue Dieu
75010 Paris
Tel : 01 40 03 45 00

Polyphonies Neruda
à Castries

Dans le cadre de l'hommage à Pablo Neruda pour les 40 ans de sa disparition, la Maison de la poésie Montpellier Languedoc présente une lecture concert réunissant autour du poète franco chilien Patricio Sanchez, récitant en espagnol, le comédien Grégory Nardella, récitant en français, Héloïse Dautry, harpe, et José Terral, guitare.
Textes extraits du Livre des questions, de Vingt poèmes d'amour, et de Hauteurs de Macchu Picchu.
Création Printemps des poètes 2013 à la Maison de la poésie de Montpellier
Entrée libre

Médiathèque d'Agglomération Françoise Giroud
Avenue de la coopérative
34160 Castries

Lien internet :
http://www.maison-de-la-poesie-languedoc-roussillon.org

Organisé par :
Maison de La Poésie Jean Joubert - Montpellier
Moulin de l'Evêque
78 avenue du Pirée




34000 Montpellier
eMail : annieesteves@yahoo.fr

Le Jardin sous la lune
spectacle pour enfants (à partir de 3 ans)
Les mercredi : 10h et 15h
Les mardi, jeudi et vendredi : 9h, 10h30 et 14h30
Les samedi : 15h et 17h
Les dimanche : 11h et 16h

Ce spectacle met en scène des gestes simples du quotidien, tout en cherchant à en révéler la magie avec une attention particulière sur la nature, nature des herbes, des plantes, des insectes, du feu, de la terre, de l’air, de l’eau, mais aussi nature de l’enfance.
Le Jardin sous la lune s’adresse à de jeunes et très jeunes enfants mais aussi aux plus grands qui les accompagnent. Ils sont invités à vivre des moments de poésie en compagnie d’une musicienne, d’un marionnettiste-récitant et des textes de la poétesse-paysanne Marcelle Delpastre.

Lien internet :
www.theatredunois.org

Organisé par :
Le Praxinoscope Théâtre
68 rue André Joineau
93310 Le-pre-st-gervais
eMail : praxinoscope@praxinoscope.org

Max Jacob : Sacré funambule !
Lecture théâtralisée
Lecture théâtralisée conçue et interprétée par Eric Cénat et Patrice Delbourg
Pour certains, Monsieur Max était un clown de Dieu. Fréquentant des lieux de plaisir la nuit, servant la messe au petit matin. L'homme demeurait difficile à saisir, énigmatique, insondable, tour à tour éblouissant dans son art de la conversation et désespéré sur la fragilité de l'existence. L'ironie mordante, les coq-à-l'âne, les formules à tiroirs, la dérision la plus aigüe et ses dons de mime se donnent libre cours. Dans la filiation directe de Jules Laforgue et Tristan Corbière, entre le badinage facétieux et la gravité douloureuse, ses deux œuvres poétiques majeures "Le Cornet à dés" et "Le Laboratoire central" ont donné ses lettres de noblesse à la nouvelle poésie française du XXème siècle, au même titre qu'Apollinaire, Cendrars et Desnos. Patrice Delbourg

Au programme :
- Une évocation de Max Jacob à travers des textes courts écrits et lus par Patrice Delbourg (auteur) révélant ainsi les multiples facettes d’un homme et d’un poète  hors du commun.

- Des poèmes, des extraits du journal de guerre, des lettres… nés de la plume de Max Jacob et lus par Eric Cénat (comédien).
- Un montage d’une quarantaine de diapositives projetées sur un écran par vidéoprojecteur. Il s’agit de photos de Max Jacob ( à des âges différents !) et de ses proches ainsi que des peintures, des dessins liés aux textes lus.

- Un accompagnement musical : un fragment de "Lascia ch'io Piango » dans le "Rinaldo" de Haendel (par Philippe Jaroussky) ; "Douce France" de Charles Trenet ; deux morceaux au piano de Claude Debussy et un extrait du "Kindertotenlieder" n°2 de Gustave Mahler…

Projet « Lectothèque idéale »
Cette lecture consacrée à Max Jacob est le cinquième volet de la « Lectothèque idéale » conçue et interprétée par Eric Cénat et Patrice Delbourg après « Antoine Blondin ou l’ironie du sport » ; « Cet Allais vaut bien le détour » ; « Robert Desnos, l’homme qui portait en lui tous les rêves du monde »; « Blaise Cendrars, la légende bourlingueuse ».

en partenariat avec la Médiathèque d’Orléans.

Lien internet :
www.theatredelimprevu.com

Organisé par :
Théâtre De L'imprévu
108, rue du Bourgogne
45000 Orléans
Tel : 02 38 77 09 65
eMail : theatre.de.l-imprevu@wanadoo.fr

Poème à dire
Pierre Santini dit Andrée Chedid
Poème à dire est un hommage à Andrée Chedid, la grande poétesse disparue en février 2011.

Conception, choix des textes et mise en espace Ghislaine Dumont
"J’ai mis en scène plusieurs de ses romans et travaillé avec des enfants sur ses textes de poésie.
Presque toute son œuvre est traversée par l’enfance (l’enfant multiple) jusqu’au balbutiement de l’Humanité et de son devenir.(Lucy ou la femme verticale).Dans le cours de ma profession de metteur en scène, il me vient régulièrement un besoin urgent de revenir aux textes d’Andrée Chedid. J’ai la sensation de toucher à l’essence même de la vie".

1ère partie :
Portrait d’Andrée Chedid, de sa personnalité et de son oeuvre
Mise en espace d'un extrait du roman L’AUTRE par Pierre Santini et une petite fille
Lecture de poèmes TEXTES POUR UN POÈME, PAR DELA LES MOTS par Christine Combe, Hanane Belhouari et Pierre Santini
Lecture d’extraits de LUCY, la femme verticale
par Hanane Belhouari, Cristine Combe

2ème partie :
Création
Lecture de la pièce LE PERSONNAGE par Pierre Santini,

Durée estimée du spectacle 1h30

Une production Studio Théâtre Balthar, en coproduction avec To Be Or Not production.
Avec le soutien de la ville de Nogent-sur-Marne.

Les Théâtres, médiathèques et bibliothèques qui sont intéressés par cet hommage-lecture dans le cadre du Printemps des Poètes 2012 peuvent moduler ce programme en fonction de leur souhait en retenant la totalité ou une des parties du spectacle, et cela jusqu'à fin décembre 2012.

Organisé par :
Ghislaine Dumont


Tel : 01 48 73 41 37 ou 06 81 91 07 49
eMail : ghislaine.dumont@wanadoo.fr

Enfances
Lecture par la Compagnie PMVV le grain de sable
Le choix des textes lus propose un voyage dans la mémoire et l’enfance à travers la littérature du 19e siècle jusqu’à nos jours.
Une progression menée par le drame, l’humour, le rire, la tendresse relie le spectateur au souvenir d’enfance et à ses figures emblématiques : les animaux, éternels compagnons de l’enfance, le pressentiment de l’éphémère, de l’insouciance et de la fragilité de la vie, les passions enfantines, le souvenir d’école, l’appréhension du monde…
Diverses formes poétiques se succèdent pour une ode à la vitalité de la vie et à son innocence bousculante face aux routines de la vie.

Textes de Achim Von Arnim, Simone de Beauvoir, Walter Benjamin, Albert Cohen, Colette, Patrick Drevet, Paul Eluard, Annie Ernaux, Gérard Farasse, Peter Handke, Heinrich Hoffman, Pierre Loti, Colette Nys-Mazure, Jacques Prévert, Marcel Proust, Martine Rassineux, François da Ros, Nathalie Sarraute, Annie Saumon, Anton Tchékhov, Spôjmaï Zariâb...

Conception et interprétation : Philippe Müller et Vincent Vernillat
Choix des textes : Martine Rassineux
Bâches réalisées à partir d’œuvres de Martine Rassineux
Musique de Robert Schumann
Durée : 1h05. Tout public, à partir de 10 ans.
Espace de jeu : 5m d’ouverture sur 4m de profondeur. Nous pouvons nous adapter à des configurations plus petites. Forme légère autonome techniquement.

Lien internet : www.legraindesable.net
Vous pouvez visualiser un extrait du spectacle sur le site des éditions Anakatabase : www.anakatabase.com

La lecture-spectacle peut être accompagnée d’une exposition de Martine Rassineux (gravures, lavis, livres d’artistes, chemin de lecture…). Renseignements sur demande.

Organisé par :
Compagnie Pmvv Le Grain De Sable
7 avenue Léonard Pillu
14510 Houlgate
Tel : 06 15 58 69 79
eMail : pmvvgraindesable@orange.fr

Hautes enfances
lecture musicale par Sophie Bourel et Karim Touré
Où il est question de cour de récréations, de journées que l'on voit passer à travers les carreaux, d'après-midi allongé sur son lit à se projeter une vie et à examiner la géographie du présent.

Quand les objets s'adressent à vous directement ; quand les autres sont importants pendant un temps puis disparaissent pour des raisons qui vous échappent.

Parce que les nuits sont peuplées de bruits, de fées qui existent bien et que les jours tournent sans fin comme un manège d'ombres et de lumières sur le papier peint.

Or il nous reste à tous des morceaux d'enfance, des trappes, des bribes d'adolescence, des éclats de miroir brisé, des meubles penchés, des jours précis, des caves et des greniers, des bouts de jardin, d'arrêt d'autobus, des mots choisis, des clochers, des attirances !
Stéphane Mallarmé, Laurence Vielle, Saint-John Perse, Guy Goffette,
Vénus Khoury-Ghata, Charles Juliet, Sophie Braganti, Christian Prigent,
Marie Gossart, Fabrice Melquiot. Arthur Rimbaud, Marceline Desbordes-Valmore,
Marianne Auricoste, Maram Al Masri, David Dumortier, Alain Serres, Bernard Chambaz, Françoise Lison-Leroy, Jean-François Mathé, Paul Verlaine, André Rochedy

Plateau : Matériel scène pupitre éclairé
Tarif de la prestation 950,00 HT ++
4 ouverture x 3 profondeur.
Eclairage : 2 faces + 2 contre jour + jeu d'orgue souhaités (le spectacle est adaptable)
Son : 1 micro casque si possible ou micro sans fil avec pied + un micro ambiance + console
pupitre éclairé, si possible.
Tarif : 950,00 HT + à plus de cent cinquante km et en soirée, prévoir déjeuner, dîner, nuitée pour deux personnes en sus du déplacement SNCF seconde.

Contact 06 18 02 43 19 - 01 40 11 23 73 - argesadministration@free.fr - www.argest.fr


Organisé par :
Argest
10, rue Auguste Rodin
93400 Saint-ouen
eMail : argesadministration@free.fr

Tu crois qu'ils nous aiment ?
l'enfance des poètes
Quel souvenir le poète garde-t-il du regard qu'enfant, il portait sur le monde des adultes ?
Par notre titre, nous avons voulu rendre hommage à la célèbre chanson de Colette Magny "Melocoton"
Dans une farandole des enfances, nous vous proposons de retrouver une vingtaine de poètes qui, tous, ont évoqué ce sujet avec l'acuité qui est la leur. De quelles enfances s'agit-il ?
Quel avenir se dessiner dans ce fatras qui porte nom d'héritage ?
Comment le poème rend-il compte de cette gravité et de cette grâce, mêlées ?
Dans ces regards sur l'enfance, peu de nostalgie. La réminiscence d'une aspiration encore vague, confrontée à ce qu'elle a réussi à devenir. Un vouloir vivre.

De l'américain Walt Whitman au portugais Fernando Pessoa...De l'irlandais Seamus Heaney au tunisien Tahar Bekri... De Valérie Rouzeau à Blaise Cendras... c'est un tour du monde des enfances auquel nous vous invitons.


Cette lecture spectacle peut prendre diverses formes ou dimensions.
Avec 1, 2 ou 3 acteurs, elle est adaptable en tout lieu. Nous pouvons aussi y introduire une certaine interactivité où les spectateurs pourront solliciter les comédiens en choisissant les auteurs qu'ils veulent entendre.

Interprétation : Michèle Kerhoas, Violaine Vérité, Bernard Colin
Durée : de 25mn à 1h30
Implantation : spectacle adaptable à tous lieux
Jauge : libre
Tarifs : 500 à 1300 euros HT

Organisé par :
Tuchenn
3 rue Alexandre Lefas
35000 Rennes
Tel : 02 99 38 34 95
eMail : contact@tuchenn.com

La vie dans les plis d'après l'oeuvre d'Henri Michaux
conception et mise en scène Blandine Savetier et Thierry Roisin
La Vie dans les plis est une invitation à «défaire le quotidien» et faire fête à l’imaginaire.
Inspiré de l’oeuvre d’Henri Michaux, le spectacle coiffé par deux metteurs en scène, rassemble 8 comédiens et 9 musiciens issus de l’ensemble Muzzix dirigé par Olivier Benoit. Il donne forme à la vitalité poétique hors du commun de son auteur, à ses plongées dans les eaux profondes de l’imaginaire le plus fantasque.
Un spectacle théâtral et musical, traversé de textes, poèmes,
partitions sonores, chants, chorégraphies, situations fictives ou poétiques qui explore les voix multiples de cet homme insaisissable, à l’humour acide, aux fantasmes truculents.

à partir de 15 ans - durée environ 2h

Organisé par :
Comédie De Béthune
Centre dramatique national Nord / Pas de Calais
138 rue du 11 Novembre
BP 631
62412 Béthune Cedex
Tel : 01 43 73 08 88
eMail : isabelle.muraour@gmail.com

Concert poétique sous casques
Spectacle tout public
• Création Mars 2012
Les deux premières représentations auront lieu pendant le 14e Printemps des Poètes, comme spectacle emblématique de la manifestation, à Paris.
Dans un second temps, le spectacle sera proposé à la diffusion pour la saison 2012/2013.


Un montage de textes
est réalisé et proposé en spectacle à partir de poèmes issus du répertoire contemporain, classique mais aussi de poèmes inédits, par Jean-Pierre Siméon, poète, dramaturge
et directeur artistique du Printemps des Poètes.

• L'équipe artistique

- 3 musiciens, dont Pierre Badaroux et Laurent Sellier, à l’origine du concept des concerts sous casques.
- 2 comédiens, Arnaud Décarsin et Guillaume Durieux

• Le dispositif scénique
Le dispositif scénique sera celui développé par la compagnie pour ses
précédentes créations.
Dans un lieu vaste, de plein pied, artistes et spectateurs sont mélangés et répartis dans tout l’espace.
La lumière est douce, et le lieu aménagé avec des transats, des fauteuils, de la moquette, des
coussins…Un réseau de casques filaires est disposé au sol.
Les trois musiciens et les comédiens sont placés autour de cet espace.
Assis ou allongé au sol, le public se place librement dans cet espace intime, choisissant sa place
où sont disposés, au sol, posés sur un coussin, les casques audio.
Pour le spectateur, pas de regard obligé ; celui‐ci peut vagabonder d’un artiste à un autre...ou se perdre.
Fermer les yeux pour créer ses propres images.
La création lumière est volontairement simple afin de ne pas forcer le regard à suivre des tableaux.
Elle consiste seulement en point d’éclairage des îlots de production.

Coût : 6.000 euros HT (2 représentations)

Organisé par :
Compagnie (mic)zzaj
Le Mollard - 73310 Saint Pierre de Curtille

73310 Saint Pierre De Curtille
Tel : 04 79 52 28 79
eMail : production@miczzaj.com

Il pleut des poèmes...peaux aiment ?
Création jeune public
Spectacle franco-italien pour jeune public autour de la poésie (à partir de 5 ans) Inspiré de l'album "Ceci est un poème qui guérit les poissons" de Jean-Pierre Siméon
Textes de : Adonis, Yves Barbier, Maurice Carême, Alice Cluchier, Christian Da Silva, Robert Desnos, Arthur Rimbaud, Jean Rivet, Jean-Pierre Siméon, Jean Tardieu, Paul Verlaine...


Un poème ? Mais qu'est-ce que c'est un poème ?
Y a-t-il un poème par ici ? Poooèèème !..?
Partons à la recherche de poèmes.
Ils sont partout : dans les caillous, dans les étoiles, dans de petits pains chauds...
Un escabeau...beau
Un tapis...sans pli
Trois lumières et leurs éclairs
Quelques chansons, un accordéon, et...
UNE PLUIE DE POEMES...PEAUX AIMENT ?

Avec les comédiennes: Elisabetta Visconti-Barbier et Carole Gentil
Regard extérieur: Hélène Grange


Ce spectacle s'adresse à un public de tout âge et de toute origine. Nous proposons une rencontre à l'issue du spectacle et un échange poétique, une pluie de poèmes...
Durée 45mn
1 représentation : 900 euros net
tarif dégressif à partir de 2 représentations

Contact : Carole Gentil - 06 87 17 64 64
lacompagnieduruisseau@free.fr

Lien internet :
www.lacompagnieduruisseau.ouvaton.org

Organisé par :
La Compagnie Du Ruisseau
Le Sauzet
43200 Yssingeaux
Tel : 09 50 69 50 41
eMail : lacieduruisseau@free.fr

LA SOUPE ET LES NUAGES -et autres poèmes en prose de Ch.Baudelaire

Un spectacle créé avec la participation artistique du TNP et de l'ENSATT.

Un voyage initiatique au cœur de la Capitale, où la foule est électrique, les passantes, ensorcelantes, les monstres, exhibés au grand jour à la foire du dimanche… Guidé à travers la ville par une femme lunatique et une contrebasse enivrante, un promeneur solitaire se laisse entrainer dans sa marche innocente jusqu’à la tombée de la nuit ; mais le crépuscule excite les fous…

Une « chronique » de la ville et de l’âme, un voyage poétique, une journée au pays du Spleen de Paris.

Direction artistique : Ophélie KERN
06 88 60 64 72
8, rue Célu 69004 Lyon
cie.vieuxsinge@gmail.com
www.levieuxsinge.wordpress.com

Lien internet :
www.levieuxsinge.wordpress.com

Organisé par :
Compagnie Du Vieux Singe
8, rue Célu

69004 Lyon
Tel : (06) 88 60 64 72
eMail : cie.vieuxsinge@gmail.com

L'Art d'être grand-père d'après Georges et Victor Hugo
adaptation et mise en scène Vincent Colin
Hugo le patriarche, Hugo à l'apothéose d'une longue vie intensément pleine.
Loin de l'image habituelle du monstre sacré, nous avons découvert un personnage fragile, drôle, attentionné et profondément humain.
Georges et Jeanne, ses deux petits-enfants, deviennent sous la plume du poète deux comparses de son imaginaire, deux compagnons de jeux, deux complices en rébellion, comme lui, contre la société beaucoup trop sage des adultes.
C'est donc cette image moins connue d'un Victor Hugo tendre et pas sage, léger mais profond, que propose ce spectacle.

Auteurs : Georges et Victor Hugo
Adaptation et mise en scène: Vincent Colin
Avec : Albert Delpy et Héloïse Godet
Scénographie : Marie Begel
Lumières : Alexandre Dujardin Costumes: Cidalia Da Costa
Durée : 1h10



Organisé par :
Théâtre Du Lucernaire
53 rue Notre Dame des Champs
75006 Paris
Tel : 01 42 22 66 87
eMail : christine.programmation@lucernaire.fr

Le nuage en pantalon
de Maïakovski - mise en scène Marielle Hubert
« Je le considère [Le Nuage en pantalon] comme le catéchisme de l’art moderne : « À bas votre amour », « à bas votre art », « à bas votre société », « à bas votre religion »- ce sont les quatre cris des quatre parties. »
Vladimir Maïakovski, 1918.

En 1914, Vladimir Maïakovski connaît un échec amoureux : Marie, jeune femme rencontrée à Odessa se dérobe et épouse un autre homme. De cet amour déçu, naîtra le Nuage en Pantalon, dans lequel le poète nous montre combien cet échec circonstanciel est d’égale importance avec celui de l’Art, de la religion et de la société. Il défend avec acharnement l’Art de circonstance, le langage sorti des lieux communs. Il entend sculpter une matière concrète de façon grandiose sinon épique, car seule capable de soulever le ciel et d’aller taquiner Dieu.
Le Nuage en pantalon est un cri.
Une urgence folle d’opposition et de résistance.
Une urgence absolue de détruire.
Une urgence de montrer, de faire entendre les mots de Maïakovski qui écorchent nos oreilles polies.

Seul en scène, tirant un immense escalier roulant tour à tour prison, guillotine, hôtel et Bastille, Céleste Bruandet porte avec rage les idéaux de la révolution futuriste qui remirent tout en question de l’ancien monde par le biais d’une poésie nouvelle, choquante et sonnante.

Durée du spectacle : 1h
Mise en scène : Marielle Hubert
Jeu : Céleste Bruandet
Lumière : Hervé Martel
Costumes : Clara Ognibene

Contact production : lafolienoussuit@yahoo.fr

Organisé par :
Compagnie La Folie Nous Suit


La Calobra
spectacle performance de Laurent Bourdelas
Créé en 2008 au Théâtre Expression 7 à Limoges, puis repris devant une salle comble à la Bibliothèque francophone multimédia de Limoges l’année suivante, c’est la mise en voix, sons et projection d’un hymne poétique à Majorque qui emporte les spectateurs durant 45 minutes. Le recueil, préfacé par la poète & philosophe Marie-Noëlle Agniau, postfacée par la poète & universitaire Béatrice Bonhomme, est une réminiscence poétique de deux voyages de l’auteur à Majorque au milieu des années 80. On y retrouve ce qui fait le charme de l’auteur : un « exotisme revisité », nourri par les noms de lieux & de personnages du passé, mais aussi des allusions à l’art... L’universitaire & critique Jean-Paul Gavard-Perret a notamment écrit au sujet de cette oeuvre : « ...l’évocation des paysages antérieurs devient cette chose qui ne se résigne pas à mourir et qui continue à signifier et à habiter non dans le passé mais pour le futur... ».

La création optophonique de Wild Shores, c’est un carré de farine qui devient, par la grâce de la projection, une Méditerranée virtuelle, mouvante et diversement colorée au fil du texte. Des sons magiques qui accompagnent ce texte. Le public est assis devant ou autour et contemple, écoute et médite. Wild Shores est un collectif de musiciens-plasticiens créé au début des années 90 à Limoges (France) par Evelyne Hebey, Fred Nouveau, et Marc Roques. Ils développent, autour d'une oeuvre musicale, des processus audiovisuels pluridisciplinaires - installations, performances ou triptyques vidéo - et en expérimentent les interactions possibles à l'aide des nouveaux outils multimédia. Leur travail révèle une démarche sensible, une réflexion poétique et singulière sur notre environnement.



Organisé par :
L'indicible Frontière
Villa Clio
87260 Vicq Sur Breuilh
Tel : 06 14 33 05 76
eMail : laurent.bourdelas2@wanadoo.fr

Les âmes aux pieds nus
Spectacle sur des poèmes de Maram Al-Masri
Un spectacle poétique et musical imaginé par Sandrine Clarac et Amandine Thiriet, d'après le recueil de Maram Al-Masri (éditions Le Temps des Cerises)

Portraits de femmes, paysages de liberté

"Les portraits écrits par Maram Al Masri ne sont pas seulement de poignants témoignages sur les violences subies par les femmes, ils donnent vie à ces femmes avec une beauté et une poésie de l'instant présent, du fragile, du réel.
Notre spectacle est une sélection de ces différents visages que nous faisons exister sur la scène, incarnés. Nous avons voulu une mise en scène avec peu d'artifices pour donner à entendre la musicalité et la profondeur de ces poèmes, dans lesquels la plus grande souffrance côtoie la plus souriante légèreté.
Certains des poèmes sont mis en musique à l'accordéon.
La participation de l'auteur au coeur du spectacle nous est apparue comme une évidence, pour qu'écriture et interprétation se rejoignent dans un même souffle, pour faire exister cette double voix de la poète, en langues française et arabe."

Dure du spectacle
: 1h environ
Prix du spectacle : 1100 euros TTC (ou 750 euros sans la présence de l'auteur), hors frais de déplacements et d'hébergements.

Ce spectacle peut être représenté dans tous les espaces. Nous consulter pour les détails techniques.

rimeenscene@free.fr
Sandrine Clarac - 06 64 13 46 68 / Amandine Thiriet - 06 87 41 99 83



Organisé par :
Rime En Scène
c/o Sandrine Clarac
83 avenue d'Italie
75013 Paris
Tel : 06 64 13 4668
eMail : rimeenscene@gmail.com

T'es qui toi ? T'es doux ! ENFANCES
voyage poétique proposé par Catherine Chapiseau
«T'es qui toi ? T'es doux ! »ENFANCES
Un spectacle tout public dès 8 ans...
L'enfance : la Merveilleuse, l'Unique et la toute Commune qui palpite, s'émeut émeut, se rêve et rêve et nous créée ; à célébrer toujours et en tous lieux.
Pour que s'entendent aussi, les enfances meurtries, abusées, exilées «fils de ton fils ou fils d'étranger tous les enfants sont des sorciers» inventeurs du monde de demain.
Et que toutes ces voix s'élèvent comme un choeur : avec des poèmes d'auteurs contemporains : Frédéric Charles, François David, Liska, Armand Monjo, René de Obaldia, Armand Robin, Jean- Pierre Siméon ; une nouvelle de Philippe Claudel ; le récit de P'tit Pierre ; des contes traditionnels du Brésil, de Chine et de France et de chansons de Michelle Bernard et du grand Brel.
Accompagnés de petites boîtes de musique, d'un ballon- mappemonde et d'un
foulard à transformations.
pour Un hymne à l'enfance universelle.

Organisé par :
Catherine Chapiseau


eMail : cath.chapiseau@laposte.net

Quand m'embrasseras-tu ?
texte de Mahmoud Darwich
Texte de Mahmoud Darwich
Mise en scène Claude Brozzoni
Musique Georges Baux, claude Gomez, Abdelwaheb Sefsaf
Adaptation Claude Brozzoni, Abdelwaheb Sefsaf

Avec
Georges Baux, Claude Gomez, Abdelwaheb Sefsaf, Thierry Xavier
Scénographie Claude Brozzoni, Thierry Xavier,
Plasticien Thierry Xavier
Son Titou Victor
Lumières Didier Beauvarlet
Costumes Pascale Robin
Construction Christophe Charamond
Accessoires Pascal Julliard
"Sans doute avons-nous besoin aujourd'hui de la poésie, plus que jamais. Afin de recouvrer notre sensibilité, la conscience de notre humanité menacée et de notre capacité à poursuivre l'un des plus beaux rêves de l'humanité, celui de la liberté, de la prise du réél à bras le corps, de l'ouverture au monde partagé et de la quête de l'essence." Mahmoud Darwich


Organisé par :
Compagnie Brozzoni
1 rue Jean Jaurès
74000 Annecy
Tel : 04 50 45 56 35
eMail : cie.brozzoni@wanadoo.fr

Annette entre deux pays
de Jacques Jouet, spectacle jeunesse
Que se passe-t-il dans un voyage migrant ? Dans la vie concrète, les enfants sont souvent au coeur de ces situations intenses que l'immigration produit. C'est bien le moins que les enfants spectateurs le soient aussi, qu'ils aient vécu eux-mêmes des choses semblables ou qu'ils soient les camarades de ceux qui les vivent. Je n'ai voulu conserver à la pièce son ancrage historique et géographique d'origine, préférant travailler sur une évocation plus ouverte des voyages migratoires clandestins, tels qu'ils continuent d'avoir lieu aujourd'hui avec les drames et les hypocrisies politiques que l'on sait.
Le thème est grave, le traitement est allégé par l'image du cirque qui court tout au long de la pièce. Ce spectacle est conçu pour un large public à partir de 8 ans.

Auteur : Jacques Jouet
Mise en scène : Jehanne Carillon et Jacques Jouet
Spectacle théâtral et musical
Musique : Hervé Lavandier
Avec Jehanne Carillon, Christian Girault, Alexandre Soulié, Mélanie Vaugeois, au trombone : Damien Verherve
Lumière et inventions lumineuse Olivier Vallet
Costumes Catherine Coustère
Vidéaste-plasticien : Jacques Perconte

Organisé par :
Compagnie L'amour Au Travail
8 rue Gay Lussac
75005 Paris
Tel : 01 43 30 54 73
eMail : girault-christian@wanadoo.fr

Rivages d’Outre-Monde
Chorégraphie plastique et poétique
Chorégraphie conçue et interprétée par Claude Magne
Sculptures et mise en scène de Vincent Vergone
Création sonore réalisée par Elsa Biston
Flûte et voix par Ninon Foiret et Fanny Menegoz
Photographie Mustapha Azéroual
Captation et projection numérique par Nazim Meslem et Stéphane Bottard
Sur des poèmes amérindiens contemporains
de Joy Harjo, Linda Hogan, Joe Dale Tale Nevquaya, Eléonore T. Sioui, George E. Sioui
Traduit par Manuel Van Thienen
Ce projet porte un regard critique sur notre civilisation, en posant la question de notre relation à la nature au travers de poèmes amérindiens contemporains.
Rivages d’Outre-Monde associe musique, danse et poésie contemporaine avec une captation numérique et des projections d’images.
Mélangeant des techniques anciennes et modernes ce spectacle s’adresse à un public d’adolescents, d’adultes ou d’enfants.

Organisé par :
Le Praxinoscope Théâtre
68 rue André Joineau
93310 Le-pre-st-gervais
eMail : praxinoscope@praxinoscope.org

Le dit de l'arbre
installation et performance dansée
Chorégraphie conçue et interprétée par Claude Magne
Sculptures et mise en scène de Vincent Vergone / Création sonore réalisée par Elsa Biston / Sur le discours de Seattle / Traduit par Françoise Hélary / Réécrit par Fabienne Courtade

Ce projet est une manière de porter un regard critique sur notre civilisation occidentale, au travers du discours de Seattle, chef amérindien, qui a marqué la pensée écologique jusqu’à nos jours et qui garde plus que jamais sa pertinence. Cette « pensée d’outre-monde » nous interroge avec une profonde humanité sur notre rapport à la nature et à la vie.
L’installation : Le tipi, de grandes dimensions (7m20 de diamètre) peut accueillir jusqu’à quarante personnes sera monté. Les spectateurs peuvent venir s’asseoir à l’intérieur. Suspendue au centre du tipi, une pièce de bois sonore, dira le discours de Seattle. Cet espace sera dévolu à
une écoute du discours de Seattle.
Les sculptures : Cinq visages d’amérindiens sont disposés dans le tipi. Ces masques sont réalisés en bronze et inspirés des photographies de Curtis. L’aspect général doit évoquer le travail du temps, l’érosion, et une continuité entre le végétal et le minéral.
Le bois sonore : Le tronc d’un vieux chêne dira le discours de Seattle, le bois entrant en vibration au moyen d’une membrane acoustique (haut parleur transducteur) donnant le sentiment qu’il parle.
Il fonctionne de façon autonome pendant toute la durée de la journée.
Le texte : Le discours de Seattle est un texte célèbre, d’une forte portée écologique. Il est censé avoir été dit par le Chef indien Seattle lors de la cession de son territoire au gouvernement américain. Ces fragments sont présentés sous la forme de poèmes, voix chuchotées, paroles d’outre-tombe, pensées émanant de la matière même du bois.
"La danse n’est pas l’illustration de nos représentations, elle n’est pas exotique, elle prend la forme de mes appartenances, qui sont larges comme les océans. Elle scande les mots de Seattle, l’architecture cosmogonique du tipi et la force des bronzes sculptés." Claude Magne
Un temps d’échange avec le public pourra être mené par Vincent Vergone et Claude Magne autour de la place de l’homme dans le paysage dans la lignée des réflexions de Gilles Clément.
Le Dit de l’arbre peut-être installé dans l’enceinte d’une école, d’un collège, d’un lycée ou autre…. Les élèves viennent dans le tipi visiter l’installation plastique et sonore. Les enseignants peuvent gérer eux même ces visites le Tipi et son accès.

Organisé par :
Le Praxinoscope Théâtre
68 rue André Joineau
93310 Le-pre-st-gervais
eMail : praxinoscope@praxinoscope.org

Un mage en été
Olivier Cadiot - Ludovic Lagarde
Avec Un mage en été, coup d'éclat du dernier Festival d'Avignon, le metteur en scène Ludovic Lagarde et l’écrivain Olivier Cadiot réinventent le « monologue polyphonique », un espace sonore et visuel bâti sur une voix in situ. Une expérience minimale qui donne corps à la singularité d’une voix.
« Dans Un mage en été, notre héros ne bouge plus. […] Il ne construit plus des cabanes dans les arbres, son île est intérieure, il devient l’archéologue de sa vie quotidienne. Ce mage fait grève. » Olivier Cadiot

Production La Comédie de Reims/Centre dramatique national, avec le soutien de la Région Champagne-Ardenne et du Centre Pompidou-Metz. Coproduction Festival d’Avignon, Ircam et Les Spectacles vivants-Centre Pompidou, Centre dramatique national Orléans/Loiret/Centre.

Difffusion IRCAM : 00 33 (0)1 44 78 40 27
Copyright photo : Marthe Lemelle



Organisé par :
Ircam
31 rue Saint Merri
75004 Paris

Sois patient car le loup d’après les poèmes de Malcolm Lowry
par la compagnie les neuf filles de Zeus
Spectacle tout public

Musique Catherine Delaunay / traduction Jean-François Goyet
Avec Catherine Delaunay (clarinettes, accordéon), John Greaves (voix & ukulélé), Isabelle
Olivier (harpe), Thierry Lhiver (trombone) et Guillaume Séguron (contrebasse).
Isabelle Meunier décor & scénographie / Laurent Dahyot, son

Sois patient car le loup
est un spectacle de chansons.
Plus connu pour son oeuvre romanesque, Malcolm Lowry a cependant écrit des centaines de poèmes dont la musicalité appelle le chant.
Il ne quittait guère son ukulélé et s’en accompagnait pour chanter toutes sortes de chansons improvisées, parfois absurdes et drôles, parfois plus graves, et ironiques.
Chansons de marin, de voyage au long cours, de coeur et de grand large, de pluie et de vent. Comme une tresse d’histoires fabuleuses et de musique pure.
Dans une taverne, nous imaginons Lowry, un jour de belle humeur, vers la fin du jour, en compagnie de quelques amis, d’inconnus, d’étrangers. Il raconte des histoires, les chante en s’accompagnant de son ukulélé. Ses compagnons jouent avec lui, faisant écho à ses mots, les devançant parfois. Ils deviennent autant de visages de Lowry lui-même, chacun à son tour, tandis que la nuit les enveloppe peu à peu.
La taverne ouvre sur la mer, objet de crainte et de désir, toujours ambivalente.
La mer “qui ourle sans cesse sa babine méprisante pour se fracasser sur le sable en faisant plus de bruit qu’une usine à casser du verre” est une tentation à laquelle certains jeunes gens ne peuvent résister, en dépit des mises en garde.
Elle ouvre parfois sur l’enfer, jamais sur la médiocrité.
La porte du bar n’étant jamais fermée, un inconnu, un voyageur, peut à tout instant y entrer ; il suffit de faire semblant de ne pas l’attendre, en chantant et en jouant.
Cet inconnu peut parfois être un loup.




Lien internet :
www.lesneuffillesdezeus.com

Organisé par :
Les Neuf Filles De Zeus
170 rue de Charenton
75012 Paris
Tel : 06 71 80 57 87
eMail : soispatientcarleloup@lesneuffillesdezeus.com

Paroles d'Andrée Chedid
par Mady Mantelin, comédienne et Marie-Hélène Desmaris, danseuse
Le spectacle, d’une heure environ, permet d’entendre des facettes variées et complémentaires de l'univers d'Andrée Chedid : celui de la poésie pure, de la réconciliation et de l’amitié face à la barbarie et des questions radicales posées sur l’humanité avec humour par notre ancêtre Lucy... (ed. Flammarion)

Dans un dialogue Théâtre-Danse, les textes seront dits, évoqués et partagés avec le public par la voix et le geste, en dehors de toute reconstruction naturaliste, mais comme parole de poète et de rêve.

Mady MANTELIN
comedienne-metteur en scène est engagée depuis longtemps dans l’oralité et le verbe. Après avoir exercé pendant 12 ans comme Avocate à la Cour, elle revient au théâtre et fonde la Compagnie du Théâtre à Deux Voix qui monte des spectacles d’auteurs et des créations originales, toujours à partir de textes. notamment en correspondance avec d’autres arts dans les musées,médiathèques, espaces culturels, festivals...
«... sa façon de traiter les rextes tant choix et découpage que mise en voix m'a tout à fait convaincu ... exercice difficile qu'elle pratique avec une sensibilité et une rigueur ...» François Cheng lors du spectacle à la BnF «les dits de Cheng»

Marie Helene DESMARIS
danseuse-chorégraphe
après diverses expériences (’Odile DUBOC, Josette BAIZ, Dominique BAGOUET et Karine SAPORTA, elle crée la Compagnie «Virgule et Pointillés» ainsi que le Festival Hors Cadre Danse. Marie Hélène DESMARIS développe au sein de sa compagnie une démarche pluridisciplinaire et d'appropriation de lieux historiques .
«Elle poursuit sans vague son chemin où la danse se conjugue à toutes les matières: sable, roche, architecture de pierre, carrière, poussière de bois».(Libération, 16 mai 2000)

Une production Théâtres à Deux Voix / Compagnie Marie-Hélène Desmaris

Organisé par :
Théâtre à Deux Voix
91 rue Blomet
75015 Paris
Tel : 0662608418
eMail : mady.theatre@free.fr

Judith Magre lit "Le Message" d'Andrée Chedid
mise en espace Harold David
Le Message d’ Andrée CHEDID - Editions Flammarion
Lecture musicale et poétique
mise en espace : Harold David avec Yves Martin, contrebassiste

Fable réaliste et poétique tout à la fois, inspirée d’un fait divers paru dans la presse sous le titre « Les amants de Sarajevo », LE MESSAGE trace l’ultime route d’une jeune fille, Marie, qui doit traverser une ville en guerre pour rejoindre son amant, Steph, afin de lui transmettre le message d’amour qui doit les réconcilier après une dispute. Mais la guerre est là ; avant d’avoir rejoint celui qu’elle aime, Marie est frappée de plein fouet par une balle perdue. Dans son agonie, qui donne toute l’épaisseur et la tension tragique au roman, elle sera accompagnée par un couple plus âgé qui permettra aux deux jeunes gens de se dire une dernière fois leur amour. Andrée CHEDID

Judith MAGRE Etudiante au cours Simon, elle rencontre Jacques Charon et Sophie Desmarets puis débute dans la compagnie Renault-Barrault où elle joue Judith, La Cerisaie et L' Orestie. Elle entre ensuite au fameux Théâtre national populaire pour jouer des pièces de Brecht,
Euripide, Gorki, Vauthier. Judith Magre s'illustre ensuite sur les planches et les écrans dans des mises en scènes audacieuses de créateurs contemporains, de Stephen Berkoff à Thomas Bernhard, depuis de nombreuses années.
Deux fois lauréate du Molière de la meilleure comédienne, Judith Magre a tourné tant
pour le cinéma que la télévision. Au théâtre, elle a joué, entre autres, sous la direction de :
Jean-Louis Barrault, Patrice Kerbrat, Jean-Pierre Miquel, Robert Cantarella, Georges
Lavelli... et a marqué l’histoire du théâtre et du cinéma français de sa présence inoubliable.

en coproduction avec Atypik Production

Organisé par :
La Scène Du Balcon
8, rue Monsigny
75002 Paris
Tel : 01 42 96 34 98
eMail : scenedubalcon@aol.com

Déshabillez-mots
de et par Léonore Chaix et Flor Lurienne
Petit bijou d’humour et de réflexion, Déshabillez-Mots a été diffusé deux étés consécutifs sur France Inter et a reçu le prix SCAM de l’œuvre Radio de l’année 2008.

Si l’on pouvait interviewer un « mot », quelle voix, quelle « tête » aurait-il ? Qu’en serait-il de ses frustrations ? De sa vie cachée ? Quel regard porterait-il sur son étymologie ?…C’est ce qu’ont voulu savoir Flor Lurienne et Léonore Chaix en donnant la parole à quelques mots échappés du dictionnaire. L’une est la journaliste, l’autre le mot.

Les deux comédiennes ont décidé de porter sur scène leurs entretiens, en interprétant elles-mêmes leurs textes. Elles s’amusent à déculotter les idées reçues sur le langage et ont à ce jour effeuillé une quarantaine d’invités tels que la Légèreté, la Rumeur, la Jalousie, le Silence, la Virilité, la Pusillanimité, la Lecture, l’Onanisme, la Mélancolie, la Rupture…..

Cabaret ? Conférence  déjantée? Faux-débat ? Audience publique ?
Qu’importe ! Il s’agit plus d’une mise en bouche où tout fait mouche que d’une mise en scène.
Deux comédiennes, deux divans, deux micros. Une table basse.

Facile à transporter, Déshabillez Mots est un objet caméléon, pouvant se décliner en formats variables (de deux à 300 spectateurs!) et s’adapter à de nombreuses configurations : grands espaces, petits espaces, lieux hétéroclites, parcours itinérant mais aussi, bien sur, théâtres et salles de spectacle.
Les mots peuvent aussi se choisir à la carte, dans « un Menu de Mots », selon les envies des spectateurs ou des organisateurs…

« Enfantin, théâtral, absurde, éducatif, insolent »
Anne Marie Gustave, Télérama

Avec Léonore Chaix et Flor Lurienne
Auteurs : Léonore Chaix et Flor Lurienne
Création sonore : Cyril Métreau
En partenariat avec : France Inter
Déshabillez-mots a reçu le prix SCAM de l’œuvre Radio de l’année 2008


Organisé par :
Incipit Production-diffusion
21 rue du grand Prieuré
75011 Paris
Tel : 01 48 06 32 36
eMail : mariene.affou@incipitprod.fr

Le sommeil délivré d'après Andrée Chédid
par la compagnie Ecart Théâtre
L’histoire est simple : une jeune fille copte confiée après la mort de sa mère par son père à un couvent se retrouve mariée suivant sa condition avec un homme plus âgée qu’elle. Elle ne saura pas revendiquer sa liberté et peu à peu se laissera étouffer par une situation contre laquelle son tempérament ne lui permet pas de réagir. Sa vie sera tragique, mais sa présence aura illuminé la vie d’une enfant dont les mains miraculeuses sculptent avec talent. Comme dans les œuvres d’Andrée Chedid, l’espoir est présent et la vie ne s’arrête jamais sur l’échec tant que la solidarité et la beauté du monde sont reconnues par quelques uns.

"En écho à George Dandin (création Ecart Théâtre 2009), j’ai choisi de mettre en scène un très
beau texte d’Andrée Chedid pour continuer la réflexion sur la condition de la femme
aujourd’hui. Andrée Chedid aborde dans cette œuvre la thématique du mariage arrangé,
forcé, dans une famille copte en Egypte. Cette histoire est malheureusement d’actualité et
touche beaucoup de jeunes filles en France et dans le monde. Je ne stigmatise aucune
religion en particulier mais plutôt des sociétés patriarcales où les femmes n’existent qu’en
devenant la mère d’un héritier mâle. Il faut continuer à se mobiliser et le théâtre doit jouer
son rôle d’informateur et de passeur.
Je continue avec ce travail à rechercher un théâtre où les comédiens sont porteurs d’une
parole dans une grande intimité avec le public.
Pas de recherche sur l’espace, un esthétisme sobre, seule l’histoire portée par la parole de
l’auteur et l’émotion des acteurs doit être au cœur de cet échange avec les spectateurs.
Pour cette adaptation de roman, j’ai choisi d’interpréter le personnage principal, Samya et la
jeune Ammal, qui est en quelque sorte son double positif. Xavier Guittet sera le narrateur et
prendra en charge les autres personnages, hommes et femmes.
Il ne recherchera donc pas l’identification avec les divers protagonistes, il sera le passeur de
leur parole."
Pascale Siméon, metteur en scène

Adaptation et mise en scène : Pascale Siméon
Interprétation : Xavier Guittet et Pascale Siméon
Costumes :Julie Maison
Lumières et scénographie : Hervé Chantepie
Musique : Alain Bruel



Organisé par :
Compagnie Ecart Théâtre
12, avenue des Etats-Unis
63000 Clermont-ferrand
Tel : 04 73 19 47 98
eMail : ecart-theatre@orange.fr

Les Variations Huston
par le Théâtre de l'Imprévu
Libre adaptation pour la scène de Claire Vidoni d’après le roman “ Les Variations Goldberg ” de Nancy Huston (Editions Babel)
Avec des chansons de Claire Diterzi, Lou Reed, Daniel Darc…
Avec des musiques de Bob Dylan, Dusan Bogdanovic, Rémi Jousselme…
Mise en scène Marc Wyseur
Chant et jeu Claire Vidoni
Arrangements et guitares Rémi Jousselme
Costumes et scénographie Charlotte Villermet
Lumières Marie-Hélène Pinon
Bande son Christophe Sechet
Avec les voix de Emmanuelle Braunschwig, Laurent Claret, Maria Pitarresi, Laura Segré, Stella Serfaty, Marc Wyseur
Production Théâtre de l’Imprévu (Orléans)
Coproduction Théâtre Les Bains Douches (Lignières)
Subventionné par : Ville d’Orléans, Département du Loiret, Région Centre, Spedidam

Ce spectacle a été créé le 6 juin 2009, aux Théâtre les Bains Douches à Lignières (18) dans le cadre d’une résidence.


« Nancy Huston : Son regard sur la vie, son point de vue sur la cause des femmes, sa gravité, sa poésie et son humour m’ont donné matière à construire ce spectacle tiré de “ Les Variations Goldberg ”, son premier roman inspiré de l’œuvre pour clavecin de Bach.
J’ai donc choisi six voix parmi les trente et une variations de Bach et les trente deux personnages imaginés par Nancy Huston. Six monologues, six solitudes qui nous parlent de beauté, de jeunesse, de sexe, de violence, d’amour, de regrets, d’impuissance, de l’envie de tout envoyer en l’air, dans la colère ou l’humour, la détresse ou la détermination.
A ces textes, j’ai très vite associé le son à la fois rageur et caressant d’une guitare acoustique. Le choix de cet instrument s’est imposé à moi de lui-même pour ce qu’il a de commun avec le clavecin : les sonorités à la fois douces et énergiques qu’apportent le pincement des cordes. J’ai pensé à cette phrase de Debussy : “Votre guitare, on dirait un clavecin mais un clavecin expressif.”
De l’acoustique à l’électrique, il n’y avait qu’un pas que m’ont fait franchir Dylan et Lou Reed: Ce que l’Amérique a laissé à Nancy Huston à qui l’exil apporte une dimension tellement universelle.
Chez nous, en France, j’ai retrouvé cet univers à la fois rebelle, revendicateur et poétique dans les chansons de Claire Diterzi et de Daniel Darc, dans leur vitalité, leur désespoir et leur humour aussi.
Dans cette musique ivre de liberté, la parole de Nancy Huston trouve toute sa place, avec cette justesse et cet altruisme qu’elle sait si bien nous offrir.”

Claire Vidoni, comédienne et adaptatrice




Organisé par :
Théâtre De L'imprévu
108, rue du Bourgogne
45000 Orléans
Tel : 02 38 77 09 65
eMail : theatre.de.l-imprevu@wanadoo.fr

"Boxes" de Marie-Noëlle Agniau
mise en scène Laurent Bourdelas
d'après le recueil de Marie-Noëlle Agniau (Editions Gros Textes)
adapté et mis en scène par Laurent Bourdelas
avec Sandro Pécout & une création visuelle et sonore de Wild Shores
Régie et lumière de Franck Roncière

« Je suis une petite fille je ne m'aime pas Je collectionne les savons à cause de mes blessures Mes blessures sont imaginaires Elles concernent l'enfance Maman voulait que je mette une chemise sous ma robe à bretelles Moi je ne voulais pas Elle a dit que j'étais contrariante Moi je voulais des flon flon sur mes épaules nues J'ai mis la chemise à travers laquelle on voit mes petits seins Je ne suis pas jolie malgré ce que dit Maman Je sais que c'est un mensonge. Des savons, il y en a de toutes les sortes. Je les garde dans un bocal Parfois je les sors un à un Je les regarde tous Je les renifle Il est hors de question de me laver avec Chaque fois que je sors en ville avec Maman, je m'achète un savon. Ma famille a honte Je ne sais pas pourquoi A la maison il y a une pièce magique Une bibliothèque avec une machine. »

Née en 1973, l’auteur est poète et professeur de philosophie. Elle a publié plusieurs ouvrages de poésie et de philosophie en France et en Belgique, salués par la critique. Certains des ses textes ont été adaptés sur France Culture.

Né en 1962 à Limoges, Laurent Bourdelas est poète et écrivain, critique littéraire et théâtral, radiophonique, spécialiste de l'histoire littéraire, photographe, ancien revuiste. Il enseigne l'histoire. Ses oeuvres et réalisations ont été saluées par la critique, de France Culture à France 3, du Populaire à Libération et France Inter.

« Un langage qui n’a peur de rien, ni de l’absolutisme de l’enfance, ni de l’exigence féminine... » P. Biget.

Sélection nationale du « Printemps des poètes » - Théâtre de La Passerelle, Limoges, 18, 19 et 20 mars 2010, 20h30. En tournée par la suite (Gap; Folie! Les Mots; etc...).


Organisé par :
L'indicible Frontière
Villa Clio
87260 Vicq Sur Breuilh
Tel : 06 14 33 05 76
eMail : laurent.bourdelas2@wanadoo.fr

À toi, brève invitée
Textes d’Andrée Chedid interprétés par Maurice Petit
Maurice Petit est accompagné par Hélène Arntzen (piano, saxophones)
et Luis Rigou (flûtes, percussions)
Compositions originales de Luis Rigou et Hélène Arntzen

L’œuvre d’Andrée Chedid, que le Printemps des Poètes a judicieusement
choisi de mettre en lumière en 2010, est un véritable chant poétique
célébrant tous les possibles de l’humain, en ce qu’il a de meilleur.
Fraternité d’une parole, certes, mais jamais mièvre, toujours animée d’une
énergie aussi lucide que sereine.
“À toi, brève invitée” (titre d’un poème d’Andrée Chedid) propose un
parcours sensible traversant poèmes et nouvelles, véritable “territoire du
soufle” s’étendant du Caire à Paris, du Nil à la Seine, pour tendre vers
l’universel.
C’est ce territoire qu’arpentent ensemble et en un même chant Maurice Petit,
Luis Rigou et Hélène Arntzen.

« Ne te dé­tour­ne pas, mon histoire est la tienne ;
chaque poè­te por­te au cœur le cœur de celui qui coute » Andre Chedid

Directeur artistique du festival Lettres d’Automne (Montauban), Maurice Petit poursuit parallèlement sa carrière de lecteur et de comédien. Il propose actuellement une trentaine de lectures et de spectacles littéraires, seul, ou avec d’autres récitants ou musiciens.

Hélène Arntzen a fait des études de saxophone classique à la Royal Academy of Music à Oslo, en Norvège. Depuis 1990 elle vit à Paris, où elle collabore avec des artistes d’horizons différents: musique latino-américaine, rock arabe, fusion africaine, chanson méditerranéenne, flamenco. 1995 a vu la naissance de son trio et quartet de jazz. Elle crée, compose et interprète la musique de spectacles de poésie (Éluard, Fondane, Cortazar, Duras, Chedid, Siméon....) ; elle compose et enregistre également des musiques de films et courts-métrages.

Luis Rigou, compositeur, arrangeur et poly-instrumentiste est né à Buenos Aires, en Argentine. Il apprend tout seul à jouer de toutes les flûtes andines: l’ocarina, le siku, le toyo, la tarka... et entre au conservatoire de Buenos Aires pour apprendre la flûte traversière. Il se produit dans le monde entier avec le Cuarteto Cedron et avec le groupe Maïz qu’il fonde en 1983. Sous le nom de Diego Modena, il enregistre la célèbre série des Ocarina et obtient 37 disques d’or. Il travaille comme directeur artistique notament pour Lluis Llach; enregistre avec Jean Ferrat; participe au Llanto de F.G. Lorca ; compose et interprète des musiques de films ; et enfin arrange et produit des albums.

Fiche technique, conditions financières et autres renseignements :


Organisé par :
Confluences à Montauban
41 rue de la Comédie

82000 Montauban
Tel : 05 63 63 57 62
eMail : contact@confluences.org

Mon Pouchkine de Marina Tsvetaïeva
par le Théâtre du Frêne
« S’ouvrir à Marina Tsvetaïeva c’est faire entrer la brûlure de son chant poétique »
Antonia Bosco

Marina Tsvetaïeva nous parle dans ce texte d’une rencontre décisive : celle de Pouchkine, du nom Pouchkine, du poète Pouchkine, de l’œuvre de Pouchkine qui la fait naître en poésie. Elle fait revivre ainsi, d’une manière toute proustienne, les souvenirs de la Russie de son enfance. Elle évoque tout d’abord la Statue-Pouchkine, but de ses promenades quotidienne à l’âge de 3 ans ; la découverte
bouleversante à 6 ans de l’opéra Eugène Onéguine, qui déterminera à jamais ses passions amoureuses ; l’ivresse ressentie à la lecture des premiers poèmes lus à la dérobée dans l’armoire rouge de la chambre de sa mère. ; enfin, le besoin d’écrire en filiation directe avec celui qui l’initia au « vers, le seul espace qu’en nous jamais ne fermera l’adieu. »

Ce texte est un hommage à la poésie, à ses pouvoirs, ses brûlures, ses quêtes secrètes. Marina, plus qu’ailleurs, y déploie une langue riche, lyrique, pleine d’humour aussi et de grandeur d’âme. Par ce mouvement de réappropriation de l’enfance, elle témoigne de l’ambition de la poésie d’habiter
véritablement le monde.
La musique de Tchaïkovski, Prokofiev, Rachmaninoff, Chostakovitch, interprétée au piano par Damien Lehman, accompagnera et sollicitera ces réminiscences.
Guy Freixe


Spectacle tout public
Mise en scène Guy Freixe
Avec Antonia Bosco (comédienne, chanteuse) et Damien Lehman (piano)
Une création du Théâtre du Frêne, compagnie conventionnée par le Ministère de la Culture – Drac Ile-de-France – et par le Conseil Général du Val-de-Marne, coproduction Maison de la poésie de Saint-Quentin-en-Yvelines et recherche d’autres coproducteurs en cours

Durée du spectacle : 55 mn
Forme légère autonome techniquement
Eléments pratiques envoyés sur demande





Organisé par :
Théâtre Du Frêne


Les nuits de Musset
par Florence Payros et Elya Birman
Le poète triste, seul, et abandonné par son dernier amour est visité par sa Muse. Elle revient après une longue absence. Le poète n’écrit plus et ne crée plus. En dialogue avec lui-même et ses contradictions, il sera à la fois guidé et envoûté par la Muse.
Au nombre de quatre qui correspondent aux saisons, la Nuit de Mai, la Nuit de Décembre, la Nuit d’Août et la Nuit d’Octobre retracent le parcours initiatique du poète. Considérées souvent comme plusieurs poèmes, on les a rarement vues représentées ensemble sur une scène de théâtre. Pourtant, si bien liées entre elles, réunies ensemble, le poème prend alors tout son sens. Nous les traversons, partant du découragement du poète, pour atteindre une Nuit d’Octobre pleine d’espoir. En Mai, il pleut dans l’âme du poète, en Octobre il y fait soleil.
Entre Rêve et Réalité, les jeux d’ombres et de lumières laissent vivre l’indicible. Guitare, clarinette et danses de la Muse, autant de chemins qui prolongent l’écriture de Musset, sa poésie et sa pensée…
Chaque être traverse à un moment ou un autre de son existence, des nuits d’angoisse et de rêves brisés… Nous désirons faire entendre combien il est possible d’en sortir grandi. Ce message d’espoir nous voulons le transmettre.
LES NUITS d’Alfred de Musset sont des chants d’Amour, des Hymnes à la Création, à l’Amitié, à la Beauté…


Lien internet :
http://www.wat.tv/video/vts-01-1iwh4_1iwh5_.html

Organisé par :
Florence Payros Et Elya Birman
12 rue Patay
75013 Paris
eMail : florencepayros@gmail.com

L'Or et la Patate
D'après "Les Odes élémentaires" et "Le Champ général" de Pablo Neruda
Article de E.Démoutiez (www.lestroiscoups.com ):
Un comédien (Franck Chevallay) et un guitariste-bassiste (GARZ) nous invitent à découvrir l’univers de Pablo Neruda, à travers une petite forme intitulée « l’Or et la Patate ». C’est dans cette spontanéité qui fait de chaque mot un instant offert au public que l’univers de Pablo Neruda nous est donné en partage.
Pablo Neruda est un « poète de la matière », qui trouve son optimisme dans son amour pour la patate, l’air, ses chaussettes, son foie. « Non, rien ne sert de s’envoler pour échapper à notre globe qui nous rattrape aussitôt nés, et il nous faut avouer en attendant que l’amour et l’entendement viennent d’en bas. » Cette capacité de s’élever en partant du plus simple ouvre le champ du politique. Dans l’Or et la Patate, la cohérence entre la philosophie de la matière et l’engagement politique s’exprime par un va-et-vient entre une sélection de textes issus du Chant général et des odes élémentaires.
L’Or et la Patate est une petite forme « guitare basse-récitant », qui se distingue par la générosité qu’elle déploie. On sent, chez Franck Chevallay, une envie de donner, simplement, sans emballages ni chichis, qui se traduit par une extrême sincérité. Ici, rien n’est fabriqué, mais tout est dit.

Durée 50 Minutes
Deux versions :
- Petite forme, comédien et musicien seuls, pour les bibliothèques, les écoles...
- Avec une création lumière pour les salles de spectacle ( Régisseur : Virginie Watrinet)

Organisé par :
Sol En Scene
Franck Chevallay



Sol en scène

71 rue du Cardinal Lemoine


75005 Paris
Tel : 01 47 91 43 16
eMail : solenscene@orange.fr

Une saison Rimbaud d'Emmanuel Arnaud
Lecture en français et en langue des signes par Clameur public
Alexandre, un jeune de Courbevoie s’ennuie dans sa vie en général, il a «une vie grise». Jusqu’au jour où il ouvre un livre un peu par hasard. Ce livre c’est "Les Illuminations" de Rimbaud. Soudain quelque chose lui arrive, une explosion intérieure qui va changer sa vision du monde, de l’autre, qui va bouleverser sa vie.
- Traduction en LSF, Marie Boccacio et Olivier Schetrit
- Direction artistique Annie Mako
- Lecture en langue des signes par Olivier Schetrit, et en français par Frédérique Bruyas, Estelle Aubriot et Annie Mako, suivie d’un débat en présence d’un interprète en LSF.
Création bilingue sourd/entendant BàBDP, soutenue par la Ville de Paris, le bureau des bibliothèque de la Ville de Paris, Paris-Bibliothèque, le Printemps des poètes, les Editions du Rouergue.

Organisé par :
Bête à Bon Dieu Production - Bàbdp
Maison des Association
BP n° 35
22 rue Deparcieux
75014 Paris
eMail : danielmako@orange.fr

Traîne pas trop sous la pluie...
spectacle de et par Richard Bohringer
« J’ai appris à écrire sous une tonnelle de roses blanches débouchant sur un potager fleuri où les vers acides des poireaux se mélaient aux rouges anémiés des carottes trébuchantes. J’ai appris à écrire sous une tonnelle blanche la nuit, dans le silence, à la limite du cri, et mon cœur battait aux rythmes des mots jetés comme des paysages dont la flamboyance me laissait pantelant…
L’écriture est la seule vérité. Etre vertical. Jeter les germes de l’amer. Trouver le son qui fera rebondir. L’inspiration court comme un nuage. Vite et sans remords. Le désespoir d’écrire devient cristal. Les cannibales de la mémoire font tomber les larmes sur le clavier. Ecrire. Dieu païen, aide ton serviteur. Donne-moi l’oiseau bariolé. Celui qui aide à souffler la page blanche. Ma révolte. Mon drapeau d’amour.
Je veux écrire de la musique avec les mots. Je veux être guitare héros…Je suis pas un gars de la syntaxe. Je suis de la syncope. Du bouleversement ultime. Je me fous du verbe et de son complément. Faut pas faire le malin avec les mots. Faut les aimer. Ca file du bonheur les mots. »


Traîne pas trop sous la pluie.
Un voyage.
Un voyage au pays de sa mémoire, un move dédié à l’Afrique, aux amis, morts ou vivants, aux femmes, à l’alcool, aux errances.
Tel un boxeur sur le ring, l’émotion à fleur de peau, il nous fait voyager de textes en textes, dans cette atmosphère que lui seul sait créer.

Fiche technique sur demande : 01 41 74 00 38


Organisé par :
La Lune Dans Les Pieds


Tel : 01 41 74 00 38
eMail : denis@lalunedanslespieds.com

Char résistance
spectacle de la compagnie Zigzags
Une table, trois chaises, un poste de radio, deux lampes à pétrole. Nous sommes dans un lieu confiné où trois hommes - des résistants - attendent. La radio nous délivre des messages de l’époque, celle de l’occupation, mais elle nous transporte aussi par le biais de décors sonores dans un champ de lavande où va atterrir un avion chargé d’armes, ou dans la nuit printanière du Lubéron. Plusieurs fils se croisent dans le spectacle au travers d'une vingtaine de courtes séquences : le récit sobre et bouleversé de la guerre, la réflexion philosophique et politique, la gratitude envers les hommes et le Mont Ventoux, et la "Lettera amorosa", la lettre d’amour qui agit comme une sorte de contre-terreur. Les textes sont essentiellement extraits du recueil "Feuillets d’Hypnos", et de quelques témoignages publiés dans "l’Atelier du Poète".

Lien internet :
www.michelarbatz.com

Organisé par :
Compagnie Zigzags


Je dis ce que je veux
D'après les textes de Christophe Tarkos
En avant scène, un duo composé du comédien Philippe Languille et du guitariste contrebassiste FIL. Ni pièce de théâtre, ni concert, le plateau évoque un émouvant chantier, propre à recevoir sons, personnages, paysages, émotions… un voyage qui nous entraine au côté de figures insolites, à la verve féroce, ou à la parole apaisante.
Durée du spectacle : 1 heure

Textes : Christophe TARKOS
Création musicale et interprétation : FIL
Comédien : Philippe LANGUILLE
Scénographie et lumière : Benoît Pelé
Direction d’acteur : Alain Petit
Affiche : Zazie Sazonoff
Photographe : Laurent Guizard
Production : Compagnie Udre-Olik

Soutiens: Théâtre de la Paillette, Rennes, Ville de Rennes, Conseil Régional de Bretagne, Ministère de la culture et de la communication DRAC Bretagne.

Lien internet :
http://udreolik.free.fr/

Organisé par :
Cie Udre Olik
22 rue de Redon
35000 Rennes
Tel : 02 99 27 88 10
eMail : udrolik@free.fr

V
Le grand poème dramatique de Tony Harrison
Le grand poème dramatique de Tony Harrison a
été écrit dans les années 80. Le Royaume-Uni vivait
au rythme des grèves de mineurs emmenées par
Arthur Scargil à qui le poème est dédié.
Le poème se déroule dans un cimetière, dans la
tradition anglaise: Tony Harrison vient mettre un
coup de propre à la tombe de son père. Il trouve là un
jeune gars en train de taguer la pierre à la bombe,
genre lazzi de nazi. Une de ces têtes brûlées sortie
des stades, un crâne rasé, un hooligan.
Avec la tête fêlée s’entame un dialogue de mur, une
pensée à propos du monde comme il va mal, à propos
des immigrés, à propos de soi, à propos de l’autre.
Texte français Jacques Darras
Mise en scène Claude Guerre
Avec Guillaume Durieux

Lien internet :
http://www.maisondelapoesieparis.com/spip.php?rubrique33

Organisé par :
Maison De La Poésie - Paris


Tel : 01 44 54 53 01
eMail : cboide@maisondelapoesieparis.com

Tous les matins qui chantent
Solo poétique pour femme clown
A quoi peut bien ressembler un clown poète…
Un jongleur de mots? Un amuseur amarré aux rimes?
Et pour quoi pas une femme livrant sa peau de clown?
Seule dans la plénitude du geste, elle s’empare de la poésie pour rejoindre l’homme, l’ancêtre, le public.

La rencontre entre une écriture poétique et le jeu clownesque sont à la genèse de ce spectacle. La recherche d’une sensibilité de jeu permettant de porter les textes de poésie à la scène s’est révélée être une mise en scène de l’intimité d’une femme d’aujourd’hui.
La trame de ce solo pour femme clown se dessine autour du lien qui se tisse peu à peu avec le public. Cette femme ne cherche pas le rire mais offre aux mots la légèreté de cet “être au monde” si particulier qu’est le clown. Elle cherche à révéler les liens subtils qui nous relient, bien au-delà du gouffre de nos différences.

La légèreté technique du spectacle autant que la qualité de la création visuelle sont permises par une vidéo projection.

Tout public à partir de 10 ans.

Texte et interprétation : Marie-Laure Cloarec
Mise en scène : Sandrine Pitarque
Lumière-vidéo : Brigitte Henry
Son : Jacques-Yves lafontaine
Costume et maquillage : Caroline Mercier
Décor : Joachim Blanchet

Compagnie « A vue de nez »
Marie-Laure Cloarec
52, rue du 10è d’Artillerie 22100 Dinan
avuedenez@free.fr
http://avuedenez.free.fr
06.32.76.73.69 – 02.99.73.64.90


Lien internet :
http://avuedenez.free.fr

Organisé par :
Compagnie à Vue De Nez
52, rue du 10è d’Artillerie


22100 Dinan
eMail : avuedenez@free.fr

L'Anselme à tous vents
spectacle de Martine Caplanne et Métélok
Un spectacle original de 1h15 mêlant chanson française et café-théâtre
humoristique. A partir du recueil Le ris de veau, Martine Caplanne,
compositeur-interprête originaire du Pays Basque et Métélok,
comédien de talent, ont imaginé un échange verbal entre l’auteur et
son œuvre. Les réflexions sur la vie en général, la culture et l’écriture
sont celles que le poète Jean L’Anselme a formulées dans son livre.
Son humour lucide et décapant n’est jamais méchant. Ses calembours
cachent toujours un deuxième degré dévoilant une grande culture. Le
dialogue est ponctué de textes dits et de douze poèmes mis en
musique et chantés par Martine Caplanne.

“C’est drôle, poétique, décoiffant et dénonciateur avec une ironie lucide et
salvatrice”
La lettre de Chants-Sons Novembre 2002

Organisé par :
Escalazur
Domaine de Migron - D2
64200 Biarritz
Tel : 05 59 23 05 75
eMail : martine.caplanne@orange.fr

Quoi Qu’a dit
Poèmes à jouer de jean Tardieu
Théâtre et Musique et arts plastiques en famille à partir de 6 ans
Le spectacle
Sur un chemin imaginaire, une petite fille délurée et curieuse éclairée de deux lanternes, avec sa drôle de jupe devenant décor ou castelet, joue….
Joue avec sa poupée de chiffon, joue à cache-cache, joue avec les mots et avec les sons… Une musique envoûtante l’accompagne, la distrait sur sa piste de jeu…
Quoi Qu’a dit est une création, qui nous emmène dans l’univers réjouissant des mots de jean Tardieu…
Poème à jouer, l’installation
Le public est invité à poursuivre sa plongée dans le monde de la poésie à travers un parcours expo, une installation ludique et poétique dans un décor de bambous, de papiers, de sons, d’écritures…
Sensibilisation
En lien avec le spectacle la Compagnie aux Deux ailes propose des ateliers de sensibilisations pour les enfants autour de la voix, du chant du rythme et de la poésie.
Scénographie et jeu : Chantal Nicolas
Musicienne : Marie Delaval
Décors : Danielle Marchal, fabrication marionnette : Corinne Nicolas
Scénographie parcours expo : Catherine Gendre
Conditions techniques :
Spectacle tout public à partir de 6 ans / Durée : 40mn
Plateau minimum 4m ouverture sur 3m profondeur, Occultation maximale requise

Organisé par :
Compagnie Aux Deux Ailes


Haïku (Poésies en jeux)
Une des lectures-spectacles de « Poésies en jeux » conçues et interprétées par Cécile Cotté
Nous avons imaginé une promenade à travers les quatre saisons où le voyageur flâne....
Tous les haïku sont japonais. Ils ont été écrits par Bashô, Riyu, Kikaku, Buson, Issa, Sôseki, Wafû, Shiki, Issekiro....
La danseuse japonaise Keiko Sato nous accompagne dans cette "fantaisie du voyageur" où l'esprit tangue entre abandon et éveil.
Les haïku musicaux du compositeur Stéphane Scott évoquent "ce ravissement soudain dans l'imprévisible" dont parlent les Haïkistes.

Musique: Stéphane Scott/ Danse Keiko Sato/ Interprétation: Cécile Cotté


Lien internet :
http://vimeo.com/28908842

Organisé par :
Compagnie Io
37 rue P. Larompre
92240 Malakoff
eMail : compagnie.io@club-internet.fr

Jaccottet / Pétrarque - Être par nature
D’après des textes de Philippe Jaccottet et François Pétrarque
Eric Pasturel a décidé de porter ces textes poétiques à la scène dans un spectacle qui permette de créer un état de vibration entre les œuvres, rassemblant et confrontant deux propos sur les paysages, médiations d'un discours sur l'homme et sa façon d'habiter et de traverser le monde.
Ces deux marches, chacune à leur rythme, avec leur élan propre, évoquent aussi nos cheminements intérieurs, jamais étrangers de nos terres d'appartenances, de prédilection. Elles sont encore, entre les lignes, l'expression d'une relation aux textes, du point de vue du poète comme de celui du comédien.
Présenter côte à côte les textes de Pétrarque et de Jaccottet, c’est explorer – autour de formes littéraires initialement non dramatiques et séparées de plus de 600 ans – la construction et l’expression d’une relation intime avec la nature et, au-delà, la conception de l’homme qui s’élabore dans la naissance et l’affirmation de ce sentiment.

Mise en scène : Eric Pasturel, assisté d’Annick Garnier.
Avec : Eric Pasturel, Roger Pasturel.
Clarinettes et musiques originales : Michel Souyri.
Durée du spectacle : 1h20. Tout public, à partir de 15 ans.
Prévoir un gradinage ou un plateau pour une jauge de plus de 100 spectateurs.
Coproduction : Théâtre du Fenouillet.

Organisé par :
Compagnie De La Montagne Bleue
Mairie
rue des Dauphins
26770 Rousset-les-vignes
Tel : 0475277206
eMail : lamontagnebleue@aliceadsl.fr

Cet Allais vaut bien le détour
Lecture théâtralisée conçue et interprétée par Eric Cénat et Patrice Delbourg
- Une évocation d’Alphonse Allais à travers des textes courts écrits et lus par Patrice Delbourg révélant ainsi les multiples et excentriques facettes d’un homme et d’un écrivain hors du commun : modernité de style, technique du gag, humour et mélancolie, taux d’alcoolémie, enquête de mœurs….
- Des histoires courtes d’Alphonse Allais lus par Eric Cénat
- Des aphorismes, des pensées, des boutades, des saillies… d’Alphonse Allais lus par Eric Cénat et Patrice Delbourg sur une musique d’ Erick Satie.
- Un montage sous forme de diaporama d’une vingtaine de photos liés aux textes lus et projetées sur un écran. Il s’agit de photos d’Alphonse Allais à des âges différents, de ses proches et des endroits qu’il a fréquentés.

Organisé par :
Théâtre De L'imprévu
108, rue du Bourgogne
45000 Orléans
Tel : 02 38 77 09 65
eMail : theatre.de.l-imprevu@wanadoo.fr

A Fleur d’eau, poèmes de Federico Garcia Lorca
spectacle d’ombres, marionnettes et lanterne magique
spectacle d’ombres, marionnettes et lanterne magique
destiné à de jeunes enfants et à leurs parents
poèmes de Federico Garcia Lorca
images et mise en scène de Vincent Vergone

Spectacle-paysage, comme un jardin fait d’eau, d’ombres et de lumières, d’odeurs, de sons, et de poèmes, A Fleur d’eau invite à entrer dans un univers intime en laissant libre cours au désir de voir, de sentir, et de toucher : à fleur d'eau...
Cela ressemble à une maison, une femme ouvre des rideaux, on ne sait pas très bien si c’est son cœur qui bat, qui danse, ou bien la lune? Puis, une étrange naissance nous conduit vers une source cachée, des images apparaissent sur des voiles… Mystère, désir de voir, d’entrevoir… Nous voici renvoyés dans cette zone indistincte qui rappelle l’aube primitive de l’enfance.

Eléments techniques : obscurité totale nécessaire

Contact:
Vanessa Bourbon
01 77 60 10 67 / praxinoscope@praxinoscope.org

Lien internet :
www.praxinoscope.org

Organisé par :
Le Praxinoscope Théâtre
68 rue André Joineau
93310 Le-pre-st-gervais
eMail : praxinoscope@praxinoscope.org

Sous les coups du dehors - chemin de poésie
autour de Tardieu
Les mots, chez Tardieu, n’en font qu’à leur tête. Le verbe s’envole, jongle avec les sens, et offre des libertés de vues surprenantes. Toujours sous le signe de l’humour et de la fantaisie.
Nous voyagerons dans les textes savoureux de son Théâtre de Chambre, à travers ceux de La Comédie du langage, sans oublier la face plus obscure de son écriture avec La Part de l’ombre, Comme ceci comme cela, Monsieur Monsieur.
En plus de Tardieu, ce spectacle aborde des textes de Prévert, Yves Bonnefoy, René char, Andrée Chédid, Alain Freixe, Attila Jozsef, Henri Michaux, Talisma Nasreen et Jean-Pierre Siméon


Spectacle tout public
avec Valérie Haltebourg (comédienne, chanteuse) et René Hernandez (comédien)
Une création du Théâtre du Frêne, compagnie conventionnée par le Ministère de la Culture – Drac Ile-de-France – et par le Conseil Général du Val-de-Marne, coproduction en cours

Durée du spectacle : 50 mn
Forme légère autonome techniquement
Eléments pratiques ci-joints

Organisé par :
Théâtre Du Frêne


Pour 2 rires
lecture spectacle
La littérature n’échappe pas au goût que, nous autres français, avons pour la forme, l’étiquetage, le calibrage. Ainsi, malheur au prosateur qui s’aventure en poésie, au poète qui romance, au romancier qui théâtralise… Nous n’aimons pas être dérangés, voilà tout ! Pas plus dans nos têtes que dans les étagères de nos bibliothèques ! Et ce qui est vrai pour la forme l’est également pour le fond. Nous n’aimons guère,nous, cartésiens bien avant Descartes, qu’un écrivain soit grave et drôle, tragique et comique. À lui de choisir, bon sang !
En composant le programme de cette soirée, nous nous sommes précisément appliqués à choisir des textes drôles à force de gravité, ou des auteurs graves à force de drôlerie. Tous ou presque ont vécu durant ce xxe siècle dont on ne peut dire qu’il fut un des plus drôles dans l’histoire de l’humanité !
« Il faudrait essayer d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple », écrivait Prévert. N’est-ce pas ?

Textes de : Roland Dubillard, Raymond Devos, Pierre Desproges, Jacques Prévert, René de Obaldia, Pierre Etaix, Albert Camus, Daniel Abel, Monty Pyhthon, Pierre Dac, Boris Vian, etc...
dits par Maurice Petit et François-Henri Soulié

Décor réalisé par François-Henri Soulié et Benoît Prunier


Organisé par :
Confluences à Montauban
41 rue de la Comédie

82000 Montauban
Tel : 05 63 63 57 62
eMail : contact@confluences.org

Le cirque de C.F. Ramuz
spectacle conçu et interprété par Sylvie Jobert
Se souvenir encore et encore du soir où un petit chapiteau, avec ses couleurs criardes et ses attrape-nigauds, abrita notre humaine solitude pour l'élever au-delà de la vie matérielle par le truchement de l'artiste: Miss Annabella ; se souvenir de ce soir là, où quelque chose brièvement exista, qui s'appelait une communauté...
Le Cirque trace, dans un espace dépouillé et avec la grâce d'objets simples, quelques "images suffisamment mystérieuses pour porter le texte à sa juste place, entre sublime et dérisoire".
"Sylvie Jobert crée un mini-cirque intérieur, où les paillettes sont des reflets de la douceur et de la tristesse de l'âme" (Gilles Costaz)
Le Cirque a été créé au Dôme, scène conventionnée d'Albertville, joué en région Rhône-Alpes, Avignon, et maison de la poésie de Saint-Quentin en Yvelines.

Collaboration: Dominique Laidet, Pascale Henry, Karim Houari

"Sylvie Jobert crée un mini-cirque intérieur, où les paillettes sont des reflets de la douceur et de la tristesse de l'âme" Gilles Costaz



Organisé par :
Théâtre Du Néon
Compagnie des voisins du dessous
2 rue Sappey
38000 Grenoble
Tel : 06 61 18 19 94

Un visiteur inattendu - Cabaret Prévert
spectacle tout public
mise en scène Guy Freixe

Prévert a écrit quelques pièces courtes, rarement jouées : nous en présenterons une, Un visiteur inattendu. Le trio infernal d’un mari barbu, de sa bourgeoise frustrée et de la bonne humiliée. Prévert s’amuse ici à faire voler en éclats la morale bourgeoise et les conventions du théâtre de vaudeville. Puis nous ferons tourner, en musique, le prisme du Prévert libertaire, féministe, révolté, satirique, blagueur… à travers poèmes, chansons et sketchs. Pour dessiner la figure de cet immense poète épris de liberté.

Avec Valérie Haltebourg (comédienne, chanteuse), René Hernandez (comédien) et Szuszanna Varkonyi (comédienne, chanteuse, accordéoniste)
Costumes, perruques et maquillages : Maria Adelia

Une création du Théâtre du Frêne, compagnie conventionnée par le Ministère de la Culture – Drac Ile-de-France – et par le Conseil Général du Val-de-Marne, coproduite par le Théâtre des Sources de Fontenay-aux-Roses, sélection Printemps des Poètes

Spectacle créé le 21 novembre 2007 au Théâtre des Sources de Fontenay-aux-Roses, suivi d’une tournée de 10 dates en Ile-de-France.

Spectacle tout public

Lieux : Médiathèques, appartements, écoles, librairies, cafés…

Fiche technique :
Durée du spectacle : 50 mn
Forme légère autonome techniquement
Dispositif scénique frontal
contact : Katell Cheviller

Organisé par :
Théâtre Du Frêne


Exil
d'après l'oeuvre de Césare Pavese
Pavese est plus connu comme romancier et auteur noir mais il s'est voulu d'abord poète : son premier et dernier livre sont des livres de poésie, un peu comme si la poésie pouvait cerner sa vie.
Pavese est un auteur homme parlant du rapport à la femme, à son existence, à l'amour et au-delà de ces sujets...
Le comédien sourd incarne le personnage du poète et les comédiennes femmes sont autour de lui en lévitation, en orbite, telle la lune par rapport à la terre. Elle sont la fertilité, la puissance, l'énergie...

Dans le cadre du projet "Silence Poésie" initié par l'association le Printemps des Poètes, en partenariat avec la Fondation Orange et la Mairie du 13e arrondissement de Paris.

Organisé par :
Compagnie In Time
15 rue Auguste Comte
69002 Lyon
Tel : 06 75 87 43 62
eMail : cieintime@yahoo.fr

Une saison en enfer
de Rimbaud par Nâzim Boudjenah
D’Arthur Rimbaud
Mise en scène et interprétation Nâzim Boudjenah
Lumières : Thomas Vayssières
Musique : Vanessa de Winter
Voix : Céline Carrere
Production : Le théâtre du lion vert
Coréalisation : Maison de la Poésie

UNE SAISON EN ENFER
(Reprise)
Récit d’une grande entreprise intérieure visant à la Libération « littéralement et dans tous les sens », Une saison en enfer est une bouée visionnaire lancée à notre monde contemporain abandonné (ou dominé ?) par la certitude.
Aujourd’hui nous constatons que rien de ce en quoi les hommes ont cru n’a réussi à triompher de la souffrance. Ni la science, ni l’instruction, ni le progrès, ni la démocratie, ni le socialisme, ni la religion ne nous ont donné l’harmonie et le bonheur.
Dès avant notre effrayant vingtième siècle, Rimbaud plaidait pour « le travail nouveau, la sagesse nouvelle », et par le génie littéraire, la force poétique débordante, à l’image des grands sages qui ont jalonné l’histoire de l’humanité, il trouvait moyen désespérément de nous avertir (Une saison en enfer est le seul texte qu’il ait voulu publier de son vivant) du résultat de son entreprise humaine : il est possible de s’éveiller, de se libérer, d’atteindre la perfection.
Pour Rimbaud, l’éternité, c’est dans la vie, ici et maintenant.

Nâzim Boudjenah.

Organisé par :
Nâzim Boudjenah


eMail : nazim.boudjenah@free.fr

Illuminations
de Rimbaud par Nâzim Boudjenah
D’Arthur Rimbaud
Mise en scène et interprétation Nâzim Boudjenah
Lumières : Thomas Vayssières
Musique : Vanessa de Winter
Voix : Céline Carrere
Production : Le théâtre du lion vert
Coréalisation : Maison de la Poésie

ILLUMINATIONS
(Création)
Enfin libre,
Entre-métisser avec les mots, les parfums et les couleurs,
Les points de vue, les angles morts et les théâtres vivants.
Faire voir, montrer ce qui ne se voit pas et ce qui ne s’entend pas,
Cacher ou détruire des façons d’être trop usées ; jouir et souffrir de cette liberté musicale d’appeler les choses comme il nous plaît de les nommer, là où il s’agira de retrouver leur véritable nom, dans le véritable ailleurs, et avec ça le véritable goût de la vie.

Nâzim Boudjenah

Organisé par :
Nâzim Boudjenah


eMail : nazim.boudjenah@free.fr

Paroles de déportés
poèmes choisis par Yves Ménager
Paroles de déportés- Poèmes met en scène des poèmes issus de la souffrance, de la vie en camps de concentration. A entendre ces textes, écrits par des hommes et des femmes de conditions, de nationalités différentes, en des lieux différents, il semble pourtant qu’une seule voix s’élève disant la peur, l’espoir, la volonté de garder en mémoire ce qui est sans nom.
Ici résonne pleinement cette notion de « croisements -, de rencontre de l’autre pour sortir de soi et mieux y revenir - que propose Jean Pierre Siméon pour la 10e édition du Printemps des Poètes.

Apparaissent surtout des auteurs magnifiques, déjà poètes alors et très reconnus tels Max Jacob, Robert Desnos, Benjamin Fondane et Jorge Semprun, ou poètes de fortune révélant beaucoup de sensibilité et de force. Tous se sont tournés vers l’écriture poétique pour tenter de résister et d’apaiser leurs âmes ; ils renaissent ici par la parole transmise dans leurs identités propres, dans leurs singularités.
Ces mots et ces images, des plus simples aux plus recherchées, nous parlent de nous, humains, et nous conduisent à l’ouverture, à la fraternité.
mise en scène Karine Fellous
avec Laurent Cyr et Claire Assali

Ecouter Paroles de déportés - Poèmes peut se faire en tous lieux. Si bibliothèques, librairies ou cafés se prêtent au jeu, les acteurs livreront ces textes rares en toute simplicité.
retrouver Paroles de déportés sur www.claccompagnie.com

Organisé par :
Clac Compagnie


Tel : 01 74 30 26 24
eMail : claccompagnie@yahoo.fr

Dîner de Têtes
Tentative de description d'un Dîner de Têtes à Paris-France
Donner à entendre ce Prévert grand frère, témoin d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, mais qu'ils pourraient découvrir à leur tour.
Un Prévert iconoclaste, corrosif, politique, anticlérical et antimilitariste, l'homme dont on a refusé de diffuser, à la radio, "La Crosse en l'air", l'homme du Groupe Octobre.

La Tentative de description d'un Dîner de Têtes à Paris-France (histoire d'un dîner tragique à l'Elysée, où un homme que personne n'avait invité prend la parole...1931),
La Conférence d'un Conférencier (ou la présentation curriculum du narrateur)
et La Crosse en l'air (feuilleton, 1ère partie "rassurez-vous braves gens, ce n'est pas un appel à la révolte" 1936)
constitueront les trois actes de ce spectacle en forme d'hommage à cet immense poète. Une heure de pur plaisir.

Avec Philippe Blancher - collaboration artistique Vincent Colin

Diffusion : Martine Derrier 06 81 13 69 68
Presse : Murielle Richard 06 11 20 57 35

Organisé par :
Compagnie Aria-theatre
30 rue tiquetonne
75002 Paris
Tel : 06 12 94 07 35
eMail : philippeblancher@free.fr

Robert Desnos
L'homme qui portait en lui tous les rêves du monde
Lecture théâtralisée conçue et interprétée par Eric Cénat et Patrice Delbourg

« Insaisissable, rebelle, boule de mercure au creux de la paume, médium et homme de radio, blagueur potache et baroque exalté, auteur des plus beaux chants d’amour et fabriquant des textes les plus énigmatiques, Desnos n’est jamais là où le lecteur souhaite le suivre. Faut-il voir incertitude ou contradiction, dans l’extrême diversité de ton que peut prendre la voix de Robert-le-Diable ? Certainement non. Il y avait seulement chez lui, le désir d’exprimer la poésie sous toutes ses formes dans tous ses possibles. Atteindre un langage à la fois populaire et exact, familier et ludique, voilà le but d’une trajectoire unique éminemment moderne.
Avec Nerval et Hardelet, il est un de ces enfants du Marais qui « portait en lui tous les rêves du monde ». Sans doute le plus inspiré de nos somnambules, le plus joueur parmi ses amis surréalistes, journaliste de son propre drame et prophète des temps à venir, Robert Desnos n’est pas fait pour l’action collective et pense qu’il y a incompatibilité entre la nécessaire liberté du poète et le militantisme aux ordres. En cela et pour son amour violent de la vie jusque dans la boue de Terezin, il faut saluer notre contemporain éternel et notre frère en viager. »
Patrice Delbourg

Au programme :
- Une évocation de Robert Desnos à travers douze textes courts écrits et lus par Patrice Delbourg (auteur) révélant ainsi les multiples facettes d’un homme et d’un poète hors du commun.
- Des poèmes, des « chantefables » pour les enfants, une lettre de déportation envoyée à Youki, des slogans publicitaires, un feuilleton radiophonique… nés de la plume de Robert Desnos et lus par Eric Cénat (comédien).

Projet « Lectothèque »
Cette lecture consacrée à Robert Desnos est le troisième volet de la « lectothèque » conçue et interprétée par Eric Cénat et Patrice Delbourg après « Antoine Blondin ou l’ironie du sport » et « Cet Allais vaut bien le détour ».


Organisé par :
Théâtre De L'imprévu
108, rue du Bourgogne
45000 Orléans
Tel : 02 38 77 09 65
eMail : theatre.de.l-imprevu@wanadoo.fr

Pour l'Amour du Ciel
Paul des Oiseaux & La Comète d'Alain Borer
Conception et interprétation : Clément Peretjatko

Pour l'amour du ciel, vaudeville métaphysique, se compose de deux pièces organiquement liées : Paul des Oiseaux et La comète ou le Chant du rien visible. Les personnages reviennent dans chaque pièce avec des rôles différents mais analogues.
Paul des Oiseaux, qui reprend un synopsis abandonné d'Antonin Artaud, présente un dialogue sur la perspective entre les deux grands maîtres de la Renaissance, Paolo Uccello et Brunelleschi, et un jeune peintre contemporain, Antoniucci ; la seconde pièce raconte ou chante la course intersidérale de deux autres chercheurs d'absolu, Giotto et Bill Halley, qui chevauchent la sonde éponyme (Giotto) de l'Agence spatiale européenne à la rencontre de la comète de Halley.
Ces pièces - qui seraient voir par-dessous, en levant les yeux : ce sont des drames contemplatifs - réunissent deux types de personnages dra-matiques, les icariens (qui chutent magnifiquement) et les dédaliens (qui réussissent le vol mais assistent à la chute).

Textes réunis sous le titre Icare & I don't aux éditions du Seuil
Coproduction Collapse-Théâtre du Hangar-Cie J.Bioulès

Spectacle tout public
Fiche technique : nécessite le noir complet
1 prise de 120 W
jauge idéale : 80 personnes

Organisé par :
Théâtre Du Hangar
3 rue Nozeran
34090 Montpellier
eMail : theatreduhangar@wanadoo.fr

ParoiS
extrait de Paroi de Guillevic
Spectacle conçu par Pauline de Coulhac
Loïc Le Groumellec : décors - Nicolas Tauveron : conception lumière et vidéo - Renaud Biri : conception sonore - avec Benoit Hamelin

Le poème


Paroi est une longue rumination d’obsessions ayant trait à la présence intime d’une espèce de paroi. Les yeux fermés, un film se déroule, un monologue se rabâche sur tous les tons, du cocasse au tragique, pendant l’essai, peut-être épique, de toucher, de franchir : quelle frontière ?

Un point de départ : la nécessité de communiquer avec autrui, avec l’autre qui est absent. Mais la paroi est là. Paroi qui, tout au long du poème, déploie ses définitions, pour les nier et les dépasser toutes.

Paroi, résume Guillevic, a été une expérience, presque métaphysique. Je suis très heureux quand je fais un long poème, c’est le moment où je suis le plus heureux, je ne pense plus qu’a ça…Paroi est un poème : dans une telle suite, il y a forcément des temps plus forts que d’autres, mais je ne suis pas pour un poème qui soit fait uniquement de temps forts, il faut qu’il y ait des descentes, des paliers, des remontées, une sinusoïde, une composition musicale… C’est le cas dans Paroi.

Paroi est un texte de combat et de réconciliation. Comment vivre en poésie sans s’isoler du monde ? D’un côté l’homme, ses aspirations, ses contradictions, de l’autre le poète et sa puissance d’évocation. Comment franchir cette paroi, la casser, la chevaucher, y ouvrir des fenêtres…? C’est d’abord le poète qui s’attaque à la question, c’est peut être l’homme qui appelle la réponse ?

Une création, un espace convergent

ParoiS est une création pluridisciplinaire où se conjuguent différents types de langages, celui du poème, du son, de la lumière et de l’image.
Le poète prend le centre et c’est autour de lui que va jaillir le foisonnement, tant visuel qu’auditif. Ici les quatre éléments sont la lumière, la vidéo, le décor, le son. Ils s’immiscent dans le questionnement du texte, ils le prolongent, l’arrêtent, l’encouragent. Ils interpellent nos sens très directement pour toujours nous recentrer sur le poème.

Le personnage

Un personnage tragi-comique évolue au présent et chemine rigoureusement de son dedans à son dehors. C’est un spécialiste des possibles, un véritable explorateur à la recherche d’un moyen d’habiter le monde. Il est clown à la façon du poète – une innocence encombrée - celui Qui tente encore une fois / La puissance du rire / En descendant dans un volcan / Ou dans la foule / Et qui ne garde rien pour lui.
Sa quête est la même que celle du poète, dans ce qu’elle a d’élémentaire mais de fondamentale. Faire du réel un champ (chant ?) poétique.

Pauline de Coulhac

Organisé par :
La Tribu - Collectif Poussière
77 rue des Cités
93300 Aubervilliers
Tel : 06 16 60 80 09
eMail : pauline.decoulhac@gmail.com

La Clarisse
de David Dumortier
Spectacle jeune public 7 ans et plus de David Dumortier
Compagnie Fille de l’Air, avec Christine Wurm
Mise en scène Christine Champneuf

Une adorable petite peste de 8 ans qui se fiche bien de devenir une petite fille modèle. Sa solitude, Clarisse la peuple de découvertes et d’expérimentations. .. comme un dernier voyage en enfance avant la vie de femme qui se profile.

Un spectacle réjouissant pour ceux qui ne veulent pas grandir idiots !
Durée du spectacle : 50 minutes

Organisé par :
Compagnie Fille De L'air
5 rue Amédée Clausade
81800 Rabastens
eMail : filledelair@wanadoo.fr

Journal de la distance
Poésie sans commune mesure
Journal de la distance Poésie sans commune mesure par François Philipponnat et Nadine Cabarrot

Textes trajectoires, sous-tendus par Durée, Distance et Désir.
Les déplacements, mêlés à la découpe des lumières, soulignent les territoires.
Le corps est mis en jeu dans la pulsation des mots.

"Le sujet est la distance /particulièrement celle qui s'amenuise. La préoccupation est ce qui cherche le contact /ce qui rôde aux alentours /ce qui est en route /qui va vers /qui arrivera /
ce qui traite de la vie comme un jeu d'approche /c'est à dire tout /puisque rien n'aboutit /que tout tombe en panne de conscience sur la ligne d'arrivée et que /sur les portulans de sucre /
les destinations fondent sous l'index.
But, butoir, butée échappent à la description.
Pour survivre, nous inventons leur traversée, nous fabulons leur récit, trouvons des mots pour la jouissance et l'imposture de la résurrection tandis que, tantrique, le désir caracole déjà , bien au-delà de son objet comme si, choyé jusqu'à sa pleine ardeur, il avait sa propre suffisance.
La vérité reste un crime reconstitué". FP

"...le tout petit près du gigantesque sans aucun malentendu, une ivresse de bonheur immense qui ne cesse de se multiplier dans la bouche, dans l'air, formant un dictionnaire multivocal, cruche surprenante de mots abeilles...Israël Eliraz (préface au livre)

Après "Pour qui danse la mouche ?", "Un tatouage sur l'épaule du vent", "Laver les mots", "Pierre jetée" (toujours disponibles), "JOURNAL DE LA DISTANCE" est la dernière création de la Cie l'Albatros ; des extraits (écrit-audio) sur www.ciealbatros.com

"...Un pas de plus
plus de marche.
Un pas de moins
qu'est-ce que l'usure ?

Un mot de plus
plus d'intervalle.
Un mot de moins
qu'est-ce que l'écriture ?..."FP

Fiche technique
Durée du spectacle : 1h 30
la Cie peut fournir l'éclairage (3 découpes + 1 PC) et un lecteur SON.

Performances (durée modulable) : sonorisation en extérieur et grands espaces.

Où ? : dans les rayonnages d'une bibliothèque, un auditorium, un théâtre, tous lieux de livre et de parole.
Prix : 1000 € à 1500€ TTC selon configuration

Le livre (préface d'Israël Eliraz) aux Editions Encre et lumière
Tél. 04 66 80 19 77 / jean-claude.bernard58@wanadoo.fr

Lien internet :
www.ciealbatros.com

Organisé par :
Compagnie L'albatros Le Vigan
11 rue de l'horloge
30120 Le Vigan
Tel : 04 67 81 25 73
eMail : ciealbatros@hotmail.com

Pourquoi pas, pourquoi pas, pourquoi pas, pourquoi pas
à partir de poèmes de R. Queneau
Spectacle tout public dès 6 ans
Conçu à partir de poèmes de Raymond Queneau (éditions NRF Gallimard)
De et par Sophie Cohen et Cécile Métrich
Collaboration artistique Alain Courivaud et Nathalie Yanoz

Une table , deux tabourets , un amoncellement de livres disposés en rempart; deux comédiennes partent à la recherche de la poésie de Raymond Queneau et invitent le public à partager leur découverte.
Au fil des poèmes, l’œuvre se dévoile : écriture en vers, pastiches d'auteurs, argot, langage de la rue , « illécricommiparle » ...
Entre Ville et Campagne, urbanisme et nature, Queneau croque des ambiances et des portraits hauts en couleur. Sa fantaisie et son humour sont contagieux, un vent de « Zazie » souffle sur la scène , l'espace et les objets se transforment, les livres deviennent livres-personnages, livres-sensations, initiateurs de rêves,l'imaginaire prend le relai comme dans les jeux d'enfants.
« Apprendre à voir - écrit Queneau - (…) pourquoi pas, pourquoi pas pourquoi pas pourquoi pas »!

Depuis sa création, ce spectacle a été représenté une quarantaine de fois dans :
- plusieurs bibliothèques/ médiathèques de Paris, d’île-de-France ainsi qu’à La Rochelle et dans plusieurs villes des Alpes Maritimes,dont une tournée organisée par le conseil général des Alpes-Maritimes à l’occasion du Printemps des poètes ;
- en librairie à l’occasion de la manifestation « La nuit des libraires-Lire en Fête 2005 » ;
- dans des écoles, collèges, centres de loisirs de Paris et région parisienne.

Extrait de la revue de presse du spectacle :
«Raymond Queneau porté à la scène, c’est le pari difficile et parfaitement réussi par Sophie Cohen et Cécile Métrich. Un véritable moment de bonheur grâce à une interprétation très sobre des textes du poète surréaliste, parfaitement rythmée.
C’est d’ailleurs ce rythme que les enfants, premiers spectateurs, gardent en mémoire, martelés par les mots qui forment les images et conduisent au livre.Si les comédiens ont réussi à accompagner le spectateur de la scène à la bibliothèque, ils ont parfaitement réussi leur mission.»
Article de Jacques Guerbois paru dans Nice-Matin le 12 mars 2005

Tarifs :
-« Petite forme à installer partout » (version légère pour bibliothèques, écoles, appartements...)
De 650 à 850 euros selon le nombre de représentations programmées
-Configuration théâtrale : de 1000 à 1500 euros selon le nombre de représentations programmées. Ces prix n’incluent pas les droits d’auteur et défraiements(transport, repas, hébergement) à la charge de la structure accueillante.

Organisé par :
Cie Si Adelita
C/o Mme Michaliszyn
16 rue St Pol Roux
78280 Guyancourt

Correspondance à Trois Tsvétaïeva-Rilke-Pasternak
Lecture-spectacle sur des textes de Tsvétaïeva-Rilke-Pasternak
Lecture-spectacle réalisé à partir du recueil des lettres échangées entre Rainer Maria Rilke, Boris Pasternak et Marina Tsvétaïeva, durant l'été 1926.
Max Eyrolle en a extrait la correspondance entre le poète allemand Rilke, alors gravement malade en Suisse, et Marina Tsvétaïeva, poétesse russe émigrée en France.

Un échange amoureux où l'intensité et la profondeur des sentiments éprouvés l'un pour l'autre se ressentent dans l'intensité et la profondeur des mots échangés.

Durée 45 minutes avec :
Delphine Valeille, comédienne
Tanïa-Lio Faucon, violon
Max Eyrolle, mise en scène

Organisé par :
Théâtre Expression 7 - Compagnie Max Eyrolle
20 rue de la Réforme
87000 Limoges
Tel : 05.55.77.37.50

Douze Poèmes Musicaux
Jazz contemporain et Poésie sonore
La rencontre entre Patrick Dubost et Hirsute Urubu dans le spectacle "Douze Poémes Musicaux", réunissant un poète sonore et 6 musiciens dans une sorte de théâtre musical, un salon de lecture mouvementé ou un concert de paroles en sons. Jouant sur la richesse des timbres et alternance de pièces écrites et improvisées, une musique libre, mouvante et imagée, émerge entre les lignes et porte chaque texte vers un éclairage différent. La parole proférée touche, amuse, envahit l'espace ou encore se donne à lire dans des poèmes d'amour griffonnés de la main même d'Armand La poète.
L'interaction entre des musiciens sensibles au langage et un écrivain de l'oralité nous mène vers de nouveaux terrains de jeux poétiques, insolites et captivants.

Une forme déambulatoire et légère est également disponible sous le nom de "Toujours encore après"

Organisé par :
La Tribu Hérisson
2 rue Max Barel
69200 Vénissieux
Tel : 04.78.42.21.60

Vané de Radovan Ivsic
Spectacle d'ombres et de marionnettes
Théâtre d’Ombres
Marionnettes / interprétation : Clément Peretjatko
Texte : Radovan Ivsic

Durée : 15 minutes

Vané, courte pièce écrite en 1943 spécifiquement pour le vocabulaire du théâtre d’ombres se situe en « écart absolu » avec le régime oustachi, alors régnant en Croatie. Elle a été jouée avec des acteurs à Dubrovnik en 1980, mais elle n'avait jamais encore été représentée avec des ombres.

Vané, le personnage éponyme de cette pièce, est un petit garçon qui obéit tout naturellement à son imaginaire et, du coup, désobéit tout aussi naturellement à l’ordre familial briseur de rêves. Car Vané comprend dans sa naïveté que la vie - la vraie vie – commence en désertant les sentiers balisés et que la simple liberté d’être se conquiert d’abord avec l’arme invisible de l’imaginaire. Apparaît ici dans sa forme la plus dépouillée un des thèmes majeurs de Radovan Ivsic, convaincu que la quête du merveilleux se confond avec celle de la liberté et que l’une comme l’autre ne peuvent avoir de fin. Radovan Ivsic, poète et auteur dramatique d'origine croate, a eu ses premiers œuvres interdites ou censurées par le régime fasciste puis par le régime titiste.

Coproduction : Collapse / Théâtre du Hangar - Centre d'art et de recherche - Cie Jacques Bioulès


Organisé par :
Clément Peretjatko
14 rue de la Favorite
69005 Lyon
Tel : 06.88.31.86.70
eMail : clement.peretjatko@sciencespo-lyon.fr

Chants profonds de l'Arménie
poèmes des origines à nos jours
Manifestation organisée dans le cadre de l'Année de l'Arménie, 2007.

C'est la voix fière et grave des poètes de l'Arménie depuis les origines jusqu'à nos jours que nous allons tenter d'exprimer à travers chants, poèmes et musique, ce que fut et ce qui demeure à tout jamais l'âme et la nature du peuple arménien, sa royauté, sa foi, sa joie, sa rudesse, da sagesse et son endurance. Sa résistance.

Avec les poèmes de poésie antique, Mesrop Machtots, Grigor Narektsi, Nahapet Koutchak, Sayat Nova, Vahan Tèkeyan, Daniel Varoujan, Vahan Terian, Yéguiché Tcharentz, Zaven Surmélian, Missak Manouchian, Hovhannés Chiraz, Sylva Kapoutikian, Vahagn Davtian, Parouir Sévan, Rouben Melik, Razmik Davoyan.

Poèmes dits et chantés par : Marianne Auricoste Babaian
Savan Manoukian et Rouben Haroutounian
Musique : Rouben Haroutanian
Conception et réalisation : Marianne Auricoste Babaian

Organisé par :
Le Champ Des Mots
13 rue des Minimes
75003 Paris
Tel : 01 42 71 05 62
eMail : marianneauricoste@wanadoo.fr

Engagements
lecture-spectacle conçue et interprétée par Cécile Cotté
Conception et interprétation : Cécile Cotté
Bande sonore : Stéphane Scott
Par la compagnie Io

Pablo Neruda, Primo Levi, Federico Garcia Lorca, Louis Calaferte, Robert Desnos, Vinicius de Morae, Léo Ferré, Mahmoud Darwich, Nâzim Kikmet, Allen Ginsberg, Pier Paolo Pasolini… dénoncent l’injustice et la violence engendrées par l’homme. « On voulait crucifier mes mots et flageller mes vérités », « Ma parole est bien vivante et mon cœur librement accuse. » ( Pablo Neruda ) « Que sommes-nous sinon des ébénistes à façonner la tête humaine, cette bûche », « le poète, c’est un ouvrier ». ( Vladimir Maïakovski ).

« Engagements » a été créé à la Médiathèque d’Antony (92) en collaboration avec le Théâtre Firmin Gémier d’Antony et joué à La Médiathèque d’Arcueil (94) et à la Médiathèque de Hyères (83).

Cécile Cotté a aussi créé 4 autres lectures-spectacles qui traversent époques, continents et espaces sonores : « L’amour et les poétesses » (label Printemps des Poètes), « Poésie et humour », « Haïku », et « Poésies russes ».

Il existe des enregistrements audio sur CD de toutes les lectures-spectacles.

Organisé par :
Compagnie Io
37 rue P. Larompre
92240 Malakoff
eMail : compagnie.io@club-internet.fr

Les Zhumoristiques de Michel Monnereau
dans la lignée des grands maîtres du rire
Ce spectacle a reçu le label "Sélection Printemps des Poètes"

Spectacle à deux voix (avec Catherine Artigala et Olivier Cordina) conçu à partir du manuscrit éponyme de Michel Monnereau, paru au printemps 2006 aux éditions Gros Textes.
Dans la lignée des grands maîtres du rire, une heure originale sur les us et coutumes du bipède humain et ses compagnons les animaux.
Aphorismes, classiques détournés, bout rimés, épitaphes, faux proverbes, sentences... pour voyager, de façon tour à tour souriante et grinçante, dans la vie et ses environs.

Spectacle à partir de 10 ans.
Voir la fiche de Michel Monnereau dans la Poéthèque
Compagnie basée à Paris. Représentation en région possible.

Lien internet :
http://www.youtube.com/watch?v=dqSB91ILdNw

Organisé par :
Monnereau / Lma Productions

Paris
eMail : cartigala@gmail.com

Vertige Vertical
d'après des textes de Roberto Juarroz
Spectacle qui a reçu le Label "Selection Printemps des Poètes"

Il s'agit de poèmes de Roberto Juarroz interprétés par deux comédiennes, Pascale Chemin et Cécile Magnet; Nicolas Judéléwicz a composé la musique à couleur électronique. C'est un voyage au coeur d'une réflexion poétique sur l'homme et l'univers.
Bretzel-lab a composé des thèmes originaux, qui
mixent samples, bruitages, éléments sonores, qui s'insèrent harmonieusement avec l'univers des poèmes de Roberto Juarroz extraits de son oeuvre PoésieVerticale.

Ce voyage électro-poétique dure une heure; il mixe les voix live des comédiennes en français et celle pré-enregistrée de Roberto Juarroz, en espagnol et en français (retrouvée dans les archives de la phonothèque de l’INA, Roberto Juarroz étant décédé en 1995).

Vertige Vertical a déjà été joué à plusieurs reprises en 2004 à Paris et fut diffus' sur France Culture tout le mois d'août, par petits modules dans le cadre de sa grille de programme de l'été.
En 2005, L'Orangerie de Cachan a organisé quatre concerts de
Vertige Vertical, autour de l'exposition du plasticien argentin Julio Le
Parc. Cécile Gilly, responsable de "Ultra contemporain" sur France-Culture a d'ailleurs consacré son émission du 27 Octobre à cet évènement.

Lien internet :
www.bretzel-lab.com

Organisé par :
Bretzel-lab
32 rue des Partants
75020 Paris
Tel : 06 24 62 27 83
eMail : bretzel-lab@wanadoo.fr

Charles Baudelaire, Petits poèmes en prose - Fusées
d'après les contes poétiques baudelairiens
Les contes baudelairiens avec Guitare et Sitar.
« La Chope des Puces », un petit bar au fin fond de St Ouen. Là, tous les dimanches, jouent deux manouches et leurs amis –manouches-. C’est là qu’est née l’envie de dire Baudelaire en musique : j’y ai fraternisé avec ces hommes dont Baudelaire se sentait proche, ces « hommes qui vivent comme je voudrais vivre » et qui jouent « une musique si surprenante qu’elle donne envie tantôt de danser, tantôt de pleurer ou de faire les deux à la fois, et qu’on deviendrait comme fou si on les écoutait trop longtemps.» Delphine Thellier

durée 1heure environ

Organisé par :
Minuit Production
26 rue Notre-Dame de Nazareth
75003 Paris
Tel : 01 42 77 02 19

Les voix du masque
Un spectacle de masques et de poèmes
Un spectacle "Sélection Printemps des Poètes".

Au cours d’un long périple, un vieux maître de masques et son disciple qui déambulent avec leur coffre-loge s’arrêtent pour donner vie aux multiples visages qu’ils transportent. La poésie est au cœur d’une leçon qui se fait joute ludique et révèle la légende des hommes.

Vous pensiez connaître les Stances à la marquise de Corneille ; il pleut, de Queneau ; Le ciel est par dessus les toits de Verlaine, et tant d'autres poèmes ? C'est que vous ne les avez pas encore entendus dits par Jean Signé et Etienne Guichard dans ce spectacle poétique, qui sort de l'ordinaire et vous donne à entendre ces poèmes et des dizaines d'autres.

Public adolescent et adulte
Durée : 1h20.

Organisé par :
Théâtre Du Sable
22 square de Hollande
78990 Elancourt
eMail : letheatredusable@wanadoo.fr

La Maison dans l'allée
de Jean-François Manier
Poèmes en huit chants de Jean-François Manier
Composition musicale de Jean-Michel Bossini pour voix et quintette à vent
Un spectacle musical produit et interprété par le concert impromptu.

Organisé par :
Le Concert Impromptu
69 avenue Danielle Casanova
94200 Ivry Sur Seine
Tel : 01 45 21 04 47
eMail : pgilbert@le-concert-impromptu.com

Encore un p'tit vers
Spectacle
ENCORE UN P'TIT VERS ? C'est sous ce titre très convivial que les Octaves nous invitent à ce spectacle articulé autour de chansons signées Aragon, Cocteau, Eluard où tous les vers sont pleins : pleins d'humour, de chaleur et de poésie... Nos lascars ont sélectionné un florilège de poèmes qu'ils ont pour la plupart, mis eux mêmes en musique.
Passant habilement du rire à l'émotion Les Octaves offrent avec ces ''chansons d'humour tendre'' une belle occasion pour le public de (re)découvrir la grande richesse du
répertoire poétique français. Depuis trente ans qu'ils brûlent les planches ensemble, leur talent aux multiples facettes surprend toujours."
Robin Rigaut - VINYL magazine de la chanson

Sur scène 4 chanteurs et 1 musicien qui jouent en toute liberté, comme des enfants, avec les sons, les jeux de mots, les situations ; qui s'adressent au public, qui s'approprient les textes comme s'ils étaient les leurs, qui
créent les images et qui, par leur seule présence, nous font voir la mer, la place de la Concorde, la princesse sur sa tour ... !

Mise en scène : Marinette Maignan (durée 1h40).

Organisé par :
Chanthea / Les Octaves
BP 4
10130 Auxon
eMail : guyot.bernard3@wanadoo.fr

Alliances
Récital poétique et musical
Des mots, des notes et des chants glanés sur trois continents, propres à chacun un et rassemblés pour tous. La poésie ignorant les frontières, ces trois interprètes issus d'horizons différents (Norvège, France, Argentine) ont composé ce spectacle à partir de textes et de musiques de leurs univers d'origine, pour entretenir avec le public "une conversation souveraine" comme dirait René Char.

Avec Hélène Arntzen (piano, saxophone), Maurice Petit, Luis Rigou (flûtes, percussions).

Organisé par :
Confluences à Montauban
41 rue de la Comédie

82000 Montauban
Tel : 05 63 63 57 62
eMail : contact@confluences.org

Vues d'ailleurs, pour mots d'ici
Poésies francophones de Gérard Pitiot
Un spectacle "Sélection Printemps des Poètes"

Gérard Pitiot nous entraîne à la rencontre des poèmes de grands auteurs francophones tel un carnet de voyages, à travers les poèmes de Robert Desnos, Paul Eluard, Vénus Khoury-Ghata, Léon Lateau, Edouard Maunick, Paul Morin, Flavien Ranaivo, André Schmitz, Léopold Sédar Senghor.
Ce spectacle est également disponible en CD.
"Cet album fourmille de perles à ne pas manquer... A l'heure des musiques du monde omniprésentes, cet album vaut le détour". (Robert Migliorini - La Croix)
"Ce disque est un joyau, et Pitiot chantera tous ces poètes sur scène. Courez-y" (Politis).

Lien internet :
www.gerardpitiot.com

Organisé par :
L'océan Nomade
4 rue Louis Larrivière
93440 Dugny
Tel : 01 48 37 56 99
eMail : oceanomade@wanadoo.fr

L'enfant de la Haute mer
Spectacle d'après Jules Supervielle (© éditions Gallimard)
Un spectacle "Sélection Printemps des Poètes"

"Nous avons choisi de transposer "L'enfant de la haute mer" dans notre monde contemporain, sur un quai de métro, lieu de haute solitude. Sur ce quai, un amas de chiffon. C'est une mendiante. Personne ne la voit ni ne l'entend. Elle n'est plus qu'une main tendue dans l'attente de la chute d'une pièce, et comme l'enfant de la haute mer avec les navires, elle s'endort à chaque passage de métro, c'est à dire à chaque fois qu'apparaissent les hommes.
Une femme arrive et s'assoit. Attend-t-elle quelqu'un ? Un métro particulier. Nul ne le sait. Toujours est-il qu'après avoir jeté un vague regard sur la mendiante, elle ouvre un livre et se met à lire pour elle-même. C'est "L'enfant de la haute mer".
Bientôt - sort-elle de l'imagination de la lectrice ou la mendiante s'anime-t-elle réellement après chaque passage de métro ? - une petite fille émerge de l'amas de chiffon.
Et cette petite fille se met à danser...Ou est-ce la façon qu'elle a de se mouvoir dans son univers immense et désertique, pour mieux l'habiter ?"

Indications techniques :
Tout public à partir de 9 ans. Durée du spectacle : 35 mn.
Conditions financières : 1000 euros + défraiements pour trois personnes.

Organisé par :
Nicri Danse Théâtre
145 rue de l'Eglise
78910 Civry-la-forêt
Tel : 01 34 87 70 22

Retrouver le Nord
Spectacle - Chant
Retrouver le Nord, c’est un voyage chanté des rives de la Méditerranée aux grands ciels du Nord. Une bonne vingtaine de chansons originales de Michel Arbatz, jongleur de mots et interprète déjanté, accompagné d’un splendide jongleur de notes : le pianiste Roch Havet.
On s’y balade de coups de cœur en coups de gueule pour célébrer les amours et les scènes de ménage du Nord et du Sud, de façon très libre, en croisant les fantômes de Mingus ou de Nino Ferrer, comme ceux de la Vénus Hottentote et du Dodo de Madagascar.


Organisé par :
Michel Arbatz Et Cie
16 bis rue de l'école de droit
34000 Montpellier
Tel : 04 67 22 15 42
eMail : zigzags@michelarbatz.com

Un magicien de Zéno Bianu
Pièce de théâtre
Un texte en forme de soliloques, un hommage à la magie, à l’art de la dissimulation et du dévoilement, un éloge de la contradiction, du mystère et de la joie offerte par les illusionnistes : le témoignage poétique d’un maître de magie.
Les cartes à jouer du magicien Pierre Edernac sont de celles qui ont au moins trois faces : elles sont magiques. Sur la première on projette un film, le portrait de l'artiste en jeune maharadjah... Sur la seconde, les phrases à double-fond du poète Zéno Bianu, un monologue "en rupture de boussole" interprété par l'acteur Robin Renucci... Sur la troisième, le magicien au sommet de son art, égaré le temps d'un tour de prestidigitation entre réalité et fiction, sorti de l'écran comme on revient du passé...
Présenté du 12 au 23 novembre, dans le cadre du Festival d’Automne, à Paris, au Théâtre 71 à Malakoff, dans une mise en scène de Marc Feld, avec Pierre Ederbac, magicien et Jean-Christophe Feldhandler, musicien, et Robin Renucci, comédien.

Contact Denis Monmarché : 06.63.20.64.12

Organisé par :
Théâtre 71 - Scène Nationale
3 place du 11 novembre
92240 Malakoff
Tel : 01.55.48.91.00

Délit d'Opinion
Montage poétique par Eve Griliquez
Un spectacle "Sélection Printemps des Poètes"

« La poésie est-elle dangereuse ? On pourrait le croire en examinant la liste des poètes qui au long des siècles ont été emprisonnés ou exilés et souvent assassinés. Au XXè siècle, depuis les dictatures d’Amérique Latine qui n’ont pas hésité à supprimer leurs grands poètes ; l’Espagne qui a exilé Antonio Machado et Rafael Alberti, emprisonne Marcos Ana pendant 22 ans, qui a réduit Miguel Hernandez à mourir dans un bagne et assassiné son plus beau poète, le rossignol andalou, Fédérico Garcia Lorca ; l’Europe de l’Est et ses procès, la Russie avec la kolyma ; le Maroc, l’Algérie qui a assassiné Jean Senac, les turcs qui ont condamné Nazim Hikmet à 13 ans de prison et pendu les poètes arméniens dans ce que l’on a appelé le premier génocide du siècle ; et la France de l’occupation qui a enfermé Jean Cassou et envoyé mourir Robert Desnos à Thérézine. Cette internationale de la douleur pourrait s’allonger indéfiniment, car le pouvoir des poètes n’a pas diminué, ni celui des bourreaux. Mais rien n’empêchera la parole de s’exprimer, malgré la répression. Dans ce montage « Délit d’Opinion » seulement une trentaine de poètes de tous pays, mais seront évoqués les autres, les anonymes, ceux d’aujourd’hui et d’hier. » Eve Griliquez

Comédiens : Eve Griliquez, Alejandro Guerrero / Chant : Bielka / Musiciens : Bielka, Laurent Valero
Coproduction Poésie au quotidien, Coriandre et le Chant des Hommes
Délit d’opinion a été créé dans le cadre du Printemps des Poètes 2004 au Palais de Justice de Paris

Organisé par :
Poésie Au Quotidien
23 rue des Moines
75017 Paris

Mythologies de Pierre Michon
Spectacle
« Mythologies » de Pierre Michon est le premier spectacle de la compagnie D’un moment l’autre.
Le spectacle est un diptyque.
La première partie est réalisée à partir de Ferveur de Brigid tirée de Mythologies d’hiver (d. Verdier), et est jouée par une actrice : Alice Carel
La seconde donne à entendre Le Roi du Bois (ed. Verdier), jouée par J6M Guerin. Ces textes sont écrits pour la voix et l’adresse. Nous les relierons par la même nécessité de dire : une obligation de la représentation.
L’envie, le désir, la connaissance, la possession et le retrait construisent ces récits.
Prix de vente : 1600 euros TTC pour une représentation en région Champagne-Ardenne
2000 euros TTC hors région

Organisé par :
D'un Moment L'autre
21 cours Langlet
51100 Reims
eMail : jmguerin@9online.fr

Poèmes à Lou de Guillaume Apollinaire
Spectacle
Avec Marie Trintignant et Jean-Louis Trintignant
Saxophone : Paul Baïle
Mise en scène de Samuel Benchetrit

En septembre 1914, Guillaume Apollinaire tombe fou amoureux de Louise de Coligny, alias « Lou ». Exaspéré par les rebuffades successives de la belle, « mutine et langoureuse à la fois », il décide de s’engager dans la Grande Guerre et est incorporé au 38e régiment d’artillerie de Nîmes. De là, il écrira à sa bien-aimée des poèmes enflammés, correspondance où l’image hallucinée de Lou se mêle à celle des tranchées. Ces lettres, qu’Apollinaire avait intitulées Ombre de mon amour, sont devenues Poèmes à Lou.
Ce spectacle a été programmé au Théâtre des Amandiers de Nanterre en mai 2003


Organisé par :
Théâtre De Nanterre-les Amandiers
7 av Pablo Picasso
92000 Nanterre
Tel : 01 46 14 70 70

Maelo, extrait de "Pris dans les choses" de Gérard Noiret
Spectacle
Un spectacle "Sélection Printemps des Poètes".

Avec Gérard Noiret, mise en voix
Gérard Siracusa, musique
Evelyne Fort et Daniel Muret, comédiens
François de Bortoli, bande son
Louis Tartarin, décors

La compagnie Willy Danse Théâtre élabore un travail de recherche autour de l’axe poésie « musicalisée ».
A l’intérieur du recueil de textes Pris dans les choses de Gérard Noiret (ed. Obsidiae) les comédiens, le musicien et l’auteur ont privilégié un ensemble de textes destinés à la part d’enfance qui habite les adultes, aussi bien que les plus jeunes. Explorant un univers de banlieue avec le souci de transmettre une mémoire, une tendresse, une vision, ce spectacle s’adresse à ceux et à celles qui aiment le geste et la voix juste, les rythmes surprenants et la poésie.
Ce spectacle a été programmé le 22 et 23 novembre 2002 à la Cave Dîmière d’Argenteuil.

Organisé par :
Willy Danse Théâtre


Le Montreur d'Andrée Chedid
Spectacle de marionnettes
Un spectacle "Sélection Printemps des Poètes"

"Le montreur qui est-il ?
Réel ? Imaginaire ? Peut-être simplement la vie telle que chacun l'envisage ?
Une force créatrice qui nous meut, puis nous absorbe ?
Une toile, à la fois immuable et changeante sur laquelle palpitent l'existence et les mondes ?
Eternel mystère. Eternelle présence. Eternelle question."
Andrée Chedid

Le Montreur anime quatre marionnettes : Alef, Guim, Noume et Zein, figurines populaires qui promènent leurs ombres avant de s'incarner. Ces personnages de cire fondent au soleil et disparaissent dans la toile main dans la main.

Organisé par :
La Mandarine Blanche
87/89 avenue Edouard Vaillant
93500 Pantin
eMail : la.mandarineblanche@free.fr

Bussy - Poe Session
Musique et concert
Bussy, avec ce premier album « Poe Session » rend hommage au poète Edgar Allan Poe.
Avec des compositions épurées et intemporelles, Bussy nous plonge dans des atmosphères parfois romantiques, souvent extravagantes et féeriques. Conçues comme de véritables bandes originales, les créations de Bussy témoignent d’une élégance musicale rare et nous font respirer, autrement…
Xavier Bussy – Clarinette, Saxophone et Chant
Mathias Duplessy – Guitare
Frédéric Jaillard – Guitare et Chant
Fabrice Moreau – Batterie
Jean-Baptiste Fabiani – Claviers
Serge Salibur – Basse

Lien internet :
www.headonprod.com

Organisé par :
Head On Productions
12 rue d'Enghien
75010 Paris
Tel : 01 48 00 95 42

Les rendez-vous d'Orphée
Spectacle
France Culture reprend les enregistrements publics des soirées-spectacles Orphée studio d'André Velter et Claude Guerre.
Avec des comédiens, des musiciens, des poètes, l'Orphée Studio entend questionner le tout nouveau siècle dernier, le XXe ; ajouter à l'aventure de la poésie à voix haute celle de la pensée vive.


Organisé par :
Théâtre De L'aquarium
Route du Champ de Manoeuvre
75012 Paris
Tel : 01 43 74 99 61
eMail : theatredelaquarium@wanadoo.fr



    Logo Ministere Culture   Logo CNL   Logo Sofia   Logo IDF   Separateur Facebook Facebook Newsletter